• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Une histoire de mascottes. Deuxième partie : de 1988 à 1994

Une histoire de mascottes. Deuxième partie : de 1988 à 1994

Les mascottes officielles des grandes compétitions de football ne sont pas toutes restées dans l’histoire. Deuxième partie de la grande saga des monstruosités : de l’Euro 1988 à la Coupe du Monde 1994.

 
Première partie, 1966-1984

 

PIQUE : MEXIQUE 1986

PIQUE86.jpgLes botanistes et les spécialistes en mascotte n’en finissent pas de débattre sur la nature exacte de Pique. Cactus pour les uns, piments verts pour les autres, vingt ans après la question n’est toujours pas tranchée. La seule certitude tient dans l’aspect disgracieux du personnage. Un véritable gâchis pour cette coupe du monde 1986 qui fut superbe.

Anecdote débile : Le gars qui incarnait Pique était le même qui jouait le rôle du motard des Village People. Il aurait été recruté parce qu’il avait une grosse moustache.



BERNIE : ALLEMAGNE 1988

Berni.jpgDrôle de choix que celui de la mascotte officielle de l’Euro 1988 en Allemagne. Un lapin pour symboliser la patrie de Goethe et Schiller, voilà qui sortait de l’ordinaire ! Si au moins il avait porté un casque à pointe sur la tête...
Les mascottes de l’Euro et de la Coupe du Monde sont certes destinées le plus souvent à un public jeune, surtout des enfants, mais cela n’empêche pas un minimum d’effort créatif de la part des designers.

Anecdote débile : Après la finale, le lapin Bernie a été servi avec des pruneaux au chancelier Helmut Kohl qui aurait déclaré "Ach ! Z’était bon mais il n’était pas zassez cuit".



CIAO : ITALIE 1990

Ciao.jpgUn objet-design désarticulé représentant un footballeur avec une tête en ballon de football et un corps aux couleurs de l’Italie, Ciao était moins laid que son grand frère Pinocchio de l’Euro 1980. Il restera pourtant dans l’histoire comme le symbole de la plus affreuse des Coupes du Monde. L’épouvantable souvenir d’une compétition ultra-défensive, sans buts et sans passion sera à jamais associé à cette mascotte qui doit certainement brûler maintenant dans les flammes de l’enfer.

Anecdote débile : C’est un enfant de 7 ans qui est l’auteur de Ciao. Il l’a entièrement réalisé avec ses légos.



BERNI : SUÈDE 1992

Euro1992.jpgC’est le retour du même lapin qui avait sévi quatre ans plus tôt lors du précédent championnat d’Europe. Le Berni Suédois de l’Euro 1992 pousse le mimétisme avec son homologue allemand jusqu’à lui emprunter son nom (sans "e" à la fin). Pour éviter d’être poursuivie en justice pour contrefaçon, la fédération de football Suédoise a pris la précaution d’habiller son lapin aux couleurs de son équipe nationale. Ce qui semble avoir fonctionné puisque les Allemands n’y ont vu que du feu.

Anecdote débile : Après la finale, le lapin Suédois Berni a été servi avec des pruneaux au roi Charles XVI Gustave qui aurait déclaré "You can dance, you can jive, having the time of your life".



STRIKER : USA 1994

USA94.jpgAlors que tout le monde attendait l’Oncle Sam ou un missile Tomahawk de l’US Air Force, c’est finalement un chien inoffensif qui fut choisi pour devenir la mascotte officielle de la Coupe du Monde 1994 aux États-Unis. Tout comme pour les Allemands et leur lapin de l’Euro 88 on se demande bien où les Américains sont allés chercher une telle idée. Peut-être voulaient-ils rendre hommage au niveau technique de leurs joueurs de "soccer"...

Anecdote débile : En 1994 le chien Striker, de son véritable nom Boule, est devenu un proche du président Clinton. Appelé à comparaître comme témoin par le procureur Kenneth Starr dans l’affaire Monica Lewinsky il n’a eu de cesse de défendre son ami Bill.

 

Première partie, 1966-1984

 

A suivre...


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • King Al Batar King Al Batar 4 mai 2010 11:00

    Vous avez aussi oublié « Putix » la nouvelle mascotte de l’équipe de France

    http://www.dailymotion.com/video/xd5pk7_putix-la-nouvelle-mascotte-des-bleu_fun

    Non isnon pour revenir à votre artcile que je trouve interessant, la mascotte que j’ai toujours préféré est certainement Pique. Peut etre parce que c’est la première coupe du monde que j’ai regardé (j’avais 7 ans). Mais je rtouve qu’il a quand même un peu plus de gueule que les autres, et surtout il symbolisait bien le pays organisateur.... Au fait vous auriez pu parler de Guy Lacombe (autre Village People) qui a servi de modèle pour la mascotte.

    Au fait vous savez ou il la verra la coupe d’Europe, Lacombe l’année prochaine ?

    A la télé bien sur.


    Allez Paris !


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 mai 2010 11:45

      Oui, j’ai vu la mascotte « Putix » hier sur I-télé. C’est un coup d’Action Discrète.

      Voici un lien qui fonctionne (ici), Canal+ a visiblement fait le ménage sur Youtube et Dailymotion.


    • worf worf 4 mai 2010 12:24

      c’est fou, j’ai commencé dans les années 80 à regarder le foot et je ne me rappelle bien souvent pas de toutes ces mascottes !
      Putix reste elle dans nos mémoires ?


      • King Al Batar King Al Batar 4 mai 2010 12:37

        Oui c’est très surprenant,autant je me souviens parfaitment des mascottes de coupes du monde,s autant celle de l’euro ne me disent rien du tout....

        Mémoire selective, certainement....


      • Mmarvinbear mmarvin 4 mai 2010 13:26

        Après Pinnochio, Ciao...

        ItaliaSempre va encore hurler mais cela ne change rien au fait que dès que les italiens se mêlent de foot, on a un résultat en général pourri...

        En même temps il est vrai que Ciao fut un bon symbole pour le Mundiale 90... Froid, inintéressant, repoussant et très vite oublié.

        Non vraiment ils ont bien choisi en fait...


        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 5 mai 2010 00:33

          @ mmarvin

          Je redoute son intervention. J’espère qu’elle ne criera pas au complot anti-calcio.  smiley

          Plus sérieusement il faut reconnaître que l’Italie n’a pas eu de chance avec l’organisation du « Mondiale 1990 ». Après la compétition la FIFA et l’International Board, épouvantés, sont allés jusqu’à modifier les règles du football pour qu’un tel drame ne se reproduise plus (interdiction de la passe au gardien, plus de hors-jeu sur la ligne de défense, but en or, consignes aux ramasseurs de balles, etc). Des règles qui étaient pourtant inchangées depuis 1864.

          Et on les comprend les pauvres. Pas de buts et pas de matchs de légende (à l’exception notable du Cameroun), une épreuve ultra-défensive, des zéro-zéro à foison. Un spectacle à anesthésier un hyperactif.

          Soyons honnêtes, l’Italie et son football n’étaient pas responsables de cette catastrophe. La tendance générale était, à l’époque, au « tout défensif ». Tout juste leur reprochera-t-on les stades vides et le manque d’engouement populaire.


        • italiasempre 5 mai 2010 01:13

          Mmarvin, 

          Et d’une, pourriez-vous me dire A QUEL MOMENT J’AI HURLE’ ? 
          Et de deux, savez-vous que vous êtes en train de stigmatiser tout un Pays avec vos commérages inconséquents -et ô combien mensongers- sur son football ? 
          Et de trois, 
          MMARVIN, WE ARE FOOTBALL ! 
          Que ça vous plaise ou pas. 




        • italiasempre 5 mai 2010 01:23

          Mmm, Peachy...

          C’est un peu louche mais il faut reconnaître que vous vous bonifiez...c’est dû à quoi au fait ? 
          -Et ne me ressortez pas cette histoire d’honnêteté intellectuelle svp- 
          Des lectures sur le calcio, peut-être ?


        • Mmarvinbear mmarvin 5 mai 2010 12:33

          C’est vrai que niveau populaire, les stades n’étaient pas très bien remplis. Un point qui devrait être un handicap pour la candidature de l’ Italie pour l’Euro 2016. Et donc un point en plus pour la candidature turque ( la française, on peut l’oublier déjà... logo minable fait par un CE 1, l’Irlande qui ne votera plus jamais pour nous, Ribéry qui accepte un tarif trop élevé...)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès