• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Voyages > Air France invente le « low-cost » haut de gamme

Air France invente le « low-cost » haut de gamme

Des billets d’avion à prix « low-cost » mais sans les inconvénients ? C’est ce que vient de lancer Air France en ouvrant une base au départ de Marseille et sur 30 destinations.

On entend régulièrement parler de Ryanair, cet enfant terrible du transport aérien, celui qui a bousculé tous les modèles et qui fait trembler les compagnies régulières. Une révolution qui énerve le groupe Air France-KLM qui compte pourtant sa propre compagnie low-cost, Transavia.com mais dont l’activité est essentiellement du charter sur des destinations très touristiques. Alors pour contre-attaquer, la compagnie française a donc inventé le transport à bas prix avec le service en plus. Les avantages sans les inconvénients en somme.

C’est donc une trentaine de destinations à bas prix dont 13 nouvelles lignes que la compagnie met en avant avec l’ouverture de sa base marseillaise. En effet, depuis le premier octobre, vous pouvez avec 50 € partir de Marseille pour Bâle Mulhouse, Biarritz, Bordeaux, Brest, Düsseldorf, Eindhoven, Lille, Lyon, Milan, Nantes, Paris Orly et CDG, Prague, Rennes, Strasbourg ou Toulouse. Si vous êtes un peu plus aventurier, vous pourrez partir avec 80 € pour Alger, Athènes, Casablanca, Copenhague, Istanbul ou Tunis. Enfin, Moscou sera à partir de 110 € et Beyrouth à partir de 150 €. Voilà le programme !

Pour marquer le coup, Air France a organisé mercredi dernier une grosse soirée de lancement à l’aéroport de Marseille-Provence. Privatisation du hall 4, discours du directeur général d’Air France, du président de l’aéroport, champagne, dj, petits fours et 13 vols pour deux tirés au sort.

On a donc profité de la soirée pour aller interroger le président de l’aéroport Jean-François Brando et le directeur régional d’Air France Méditerranée Hugues Heddebault. Ambiance !

Voir l'interview vidéo du président de l’aéroport Marseille Provence Jean-François Brando et le directeur régional d’Air France Méditerranée Hugues Heddebault.


Damien Isoard - News Of Marseille


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Kalki Kalki 7 octobre 2011 09:42

    vous pouvez virer 1 quart des effectifs, mettre des barrières de passage automatique des android et des hologramme dans les petites et moyens aéroport et le guichetier surveille juste que l’on passe bien son ticket ... vivet le néoliberalisme

    au fait vous savez ce que doit faire un conducteur d’avion ? appuyer sur un bouton pour montrer qu’il est bien là et ... payé a rien foutre ... on vire


    alors : on sait et on doit faire de avions automatiques, avec des tertiaires automatiques :) tchoutchou dans l’avion automatique avec sécurité automatique : toute une population vie sous la pizza, dans la population, et la misère
    • Au fait , plus personne ne travaille ( et les employés d’air france non plus, il faut les virer : c’est pour la croissance ) : et arrettez de faire vos grèves débiles pour vos salaires ... imbéciles ... maintenant que votre coin au chaud est attaqué vous demandez à la société et aux autres travailleurs ( et il en reste pas beaucoup ) qu’elle vous aides ... AH ! Imbéciles , le spectacle est terminé ...

    • goc goc 7 octobre 2011 14:24

      Le problème n’est pas tant le low-cost, mais plutôt de savoir qui va payer le prix fort pour que ce low-cost puisse exister. Tant qu’on augmente le prix des « premières classes » ce n’est pas grave, mais si on commence par augmenter les prix des trajets « rentables » alors on sera sur la mauvaise pente.
      Car on est en droit de s’inquiéter de nos politiques de transport en général, au vu des méthodes de la SNCF (disparition des trains de nuit, fermeture de lignes, priorité au tout TGV, etc..)


      • Lisbeth Ker Carradec Lisbeth Ker Carradec 7 octobre 2011 15:11

        ....si on en croit la derniere campagne pub d’Air France, hyper institutionnelle, qui tend à representer de maniere supra abstraite le voyage en avion comme un morceau d’art faisant froler le divin, et qui se passe de considerations materielles telles que prix et fréquences, on peut penser sans lourdement se planter qu’elle s’adresse à une categorie sociale relativement bien pourvue, pour laquelle connaitre le prix d’un voyage dans un film publicitaire est non seulement inutile mais aussi d’une vulgarité sans nom.
        Bref.
        Pendant qu’AF sort ses low-cost d’un coté, elle cible pour ses lignes regulieres des passagers friqués. Le coeur de cible des longs et moyen courriers, c’est le bourgeois, l’homme d’affaire, la femme pressée.

        Sinon, je comprends toujours pas ce que cet article fout ici.


      • kiouty 7 octobre 2011 21:18

        Dégagez avec vos pubs de merde, Air France !!!!! smiley


        • globetrotteusefrance 26 octobre 2011 23:31

          Cette nouvelle me réjouit. Je suis content car je devait me rendre à Paris chaque semaine, et ces vols low cost me premettront d’économiser un peu.
          Je me demande si Air france étendra ces vols low cost pour les vols transatlantiques .
          J’aimerai me rendre en Argentine pour rendre visite à des membres de ma famille et aussi pour faire un circuit en Argentine pour mes vacances.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

NewsofMarseille

NewsofMarseille
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires