• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Voyages > Salton Sea, la station balnéaire la plus pourrie de la planète (...)

Salton Sea, la station balnéaire la plus pourrie de la planète ?

Tout le monde a à l'esprit des lieux de vacances particulièrement sordides. Une plage bretonne sous la pluie et envahie par des algues, un éco-camping alternatif dans les gorges de l'Ardèche ou une étable transformée en gîte rural par un membre de la FNSEA du côté de Vesoul. Mais, il y a bien pire !

 

Les ruines qui deviennent des lieux touristiques, c'est assez commun, l'Acropole par exemple. Des lieux touristiques qui tombent en ruine, ça l'est beaucoup moins.

Tout débuta à la fin du XIXème siècle quand une importante crue du Colorado créa un nouveau lac dans le sud de la Californie. On en profita pour irriguer le désert alentour. Malheureusement, en 1905, le Colorado entra une nouvelle fois en crue et, profitant des canaux d'irrigation, il inonda toute la plaine en contrebas sur près de 1000 km2 (24 km x 56 km en moyenne).

 

En soi, ce n'était pas très gênant, si ce n'est que la plaine était située sous le niveau de la mer (- 71m à la surface du lac). Heureusement, il n'y avait ni route importante, ni voie de chemin de fer stratégique dans le secteur t pas grand monde pour habiter dans ce coin perdu ; tout au plus quelques Indiens que l'on déplaça et quelques fermiers qui furent indemnisés.
 
Qu'allait-on faire de toute cette eau ? On proposa bien de la remettre dans le lit du fleuve Colorado, mais il aurait fallu pomper des millions de m3 et peut-être devoir réinstaller les Indiens dans leurs campements d'origine.
 
Dans un premier temps, on décida de ne rien faire. Il n'y avait plus d'urgence. Quelques années plus tard l'U.S. Navy installa une base d'hydravions et un centre de tests un peu secrets. Ce n'est qu'après-guerre la seconde guerre mondiale que l'on trouva la bonne solution :
Développer une station balnéaire !

Plus besoin de dépenser des fortunes en argent fédéral pour déplacer de l'eau saumâtre, des Indiens sédentarisés ou des vecteurs suspects. C'est au secteur privé qu'il revint d'investir dans une activité rentable et socialement utile. Et c'est ainsi que la zone touristique de Salton Sea sortit des sables. Une de ses plages fut baptisée Bombay Beach pour ajouter une touche d'exotisme à un projet qui n'en manquait pas. La population commença à croître pour atteindre plusieurs milliers d'habitants permanents aux abords du lac.
 
Pendant de nombreuses années, jusque dans les années 80, Salton Sea fut une destination très prisée des Californiens. Il n'y eut guère que les surfeurs et les babas crasseux pour ne pas y trouver leur bonheur. Les classes moyennes profitèrent d'un lac dans un environnement bien plus agréable que les plages mal fréquentées des bords du Pacifique. Du soleil garanti et une eau à plus de 25° pendant la majeure partie de l'année, voilà un confort qui ne se refuse pas.
 
Malheureusement, dans les déserts, l'eau a une fâcheuse tendance à s'évaporer et le niveau du lac commença à sérieusement baisser. A la fin des années 70, on fut confronté au même problème qu'en 1905, mais en sens inverse. Fallait-il amener des millions de m3 d'eau dans le désert pour remplir un lac qui se vidait ?
 
Le pragmatisme américain n'est plus à démontrer et l'on choisit la solution la plus rationnelle. Une fois de plus, on décida de ne rien faire. Ou plutôt de laisser le marché libre et la nature bienfaisante réguler la situation.
 
Aujourd'hui, il ne reste que quelques ruines à Bombay Beach. Les derniers habitants de Salton Sea sont des marginaux qui finiront par quitter les lieux, maintenant que l'épicerie, les services sociaux et le dispensaire les plus proches sont à plus de cinquante km.

D'ici peu, le désert retournera à l'état de nature et Bombay Beach ne sera plus qu'un vieux souvenir d'une époque heureuse.
 

Les photos sont de Gregoire Vandenbussche sous licence CC - creative common (excepté la carte postale ci-dessous)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La photographie en vigentte et en tête de l'article est de Scott Campbell.
Les autres photos sont de Gregoire Vandenbussche sous licence CC - creative common

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 30 juin 14:54
    Et donc ?
     
    C’est exactement la même chose que tout ce que j’ai pu constater partout lors de mes (relativement) nombreux voyages chez les ricains.
     
    On fait, on construit, on encaisse.
    Tant que ça baigne, tant que ça rapporte on s’en met plein les fouilles.
    Et après, ben on laisse pourrir.
    C’est juste à l’image de tout ce pays de merde...
     
    Dire qu’il reste encore une multitude de cons pour croire au ’’miracle’’ amère-loque, à la-mère-y-can-wouai-offe-laïfe.
     
    Ah que je me marre !
     

     


    • sls0 sls0 30 juin 15:44

      @Jeekes
      C’est la mentalité US, au début de leur histoire c’était des zones immenses à exploiter avec quelques autochtones facilement expulsables.

      Il n’ont pas la notion d’un monde fini.
      Comme chez eux ils atteignent quand même les limites, ils déplacent leur limites d’exploitation à l’ensemble de la terre.
      On apporte la démocratie aux autochtones est le tour est joué.

      Ce style de photos risque de devenir courant aux USA, j’espère qu’ils se fatigueront avant que se soit un style terrien.
      Déjà sans eux c’est problématique, avec c’est catastrophique.
      Il y a aussi le problème que leur idéologie a pris racine dans d’autres endroits, ce style de photos risque de devenir à la mode.
      Ils ont aussi enfanté le système financier, j’ai bien peur que le fils soit pire que le père, ses projections sur le futur c’est 3 mois maxi.

    • Jeekes Jeekes 30 juin 16:00

      @sls0

       
      C’est tout à fait ça.
       
       smiley
       

       

    • Xenozoid Xenozoid 30 juin 16:24

      moi je suis alle a coté.ils en ont d’autre en az qui vont mieux,avec des ponts anglais reconstitué...la salton sea est pourri depuis le début,et les poussieres qui reste sont toxique,il est recommandé de ne pas sortire quand il y a du vent


      • Xenozoid Xenozoid 30 juin 16:26
        @Xenozoid

        et les ricains,sont un produit de l’europe...pas oublier



      • bob14 bob14 30 juin 16:41

        Nous les américains, on ne s’embarrasse pas avec ce qui ne rapporte plus..on passe à l’étape suivante pour faire des dollars..

        Vous au pays des lumières, vous dépensez des fortunes pour que les vieilles pierres tiennent encore debout alors qu’elles ne rapportent rien...
        Nous sommes number one...et vous dans le trou !
        Chez nous l’essence est 4 fois moins cher que chez vous..10 paires de chaussettes pour 2 $..et la bouffe moitié moins chère que chez vous..
        On fait danser la planète et vous danser pour nous distraire !

        • Agafia Agafia 30 juin 19:47

          @bob14

          Votre bouffe deux fois moins cher c’est de la merde puissance 12.

          Aucun autre pays dans le monde peut se targuer d’avoir de la bouffe plus dégueulasse. Trouver des produits frais et sains est impossible. Tout est transformé et retransformé à coups de sucres et produits chimiques. Immonde.

          Et tout le reste de la « civilisation » américaine est à l’image de la bouffe. A part détruire pour faire du pognon, l’US n’est bonne à rien. Number One de la connerie humaine ! Gardez vos 10 paires de chaussettes, elles ne font pas envie. ^^

        • Dom66 Dom66 1er juillet 00:43

          @Agafia

          Je peux me tromper, mais je pense que bob14 a appuyé sur la touche 2ème degré.

          Je connaît bien les USA et surtout Les états de Nord Ouest, c’est vrai que les Ricons sont prêt à tout pour faire du $, jusqu’a prendre toute l’eau pour Las Vegas, mais pour la bouffe je peux certifier que contrairement aux idées reçus, on peux manger très très bien et très très bon aux US.


          « Trouver des produits frais et sains est impossible. Tout est transformé et retransformé à coups de sucres et produits chimiques. Immonde. »  

          NON archi-faux

          Par contre c’est exact ils sont assez débiles, politiques et médias obligent


        • bob14 bob14 1er juillet 06:51

          @Agafia.....Votre bouffe deux fois moins cher c’est de la merde puissance 12...comme chez vous mon bon..mais nous ne la faisons pas payé le prix fort..

          faut pas être jalouse de la première puissance économique et militaire du monde..changez vos dirigeants pour redevenir une puissance mondiale.. smiley


        • nono le simplet nono le simplet 1er juillet 08:26

          @bob14

          vous dépensez des fortunes pour que les vieilles pierres tiennent encore debout alors qu’elles ne rapportent rien...
          marrant que tu dises çà ...
          aux USA le moindre bidule de plus de 60 ans est vénéré comme une relique et vendu à prix d’or ...les « vieilles » maisons du XIXe siècle deviennent des musées ... pays sans histoire ancienne mais qui en rêve et nous jalouse la nôtre à en crever ...

        • Dom66 Dom66 1er juillet 12:04

          @bob14

          Désolé, mais les dirigeants ont été changés, et bientôt si ce n’est pas déjà, la Russie pourra mettre une branlée au Ricons,

          Si les US mettent des sanctions économique sur la Russie, ce n’est pas pour la Crimée, mais ils commence à faire dans leurs frocs.

          La Chine et la Russie rendent malade les USA…




          Il y a encore des Etats-Uniens (plus qu’on le croit) qui se posent toujours la question suivante : “Pourquoi tous ces gens dans le monde nous détestent-ils ?” A cette question la propagande yankee leur a bourré le crâne depuis des lustres en leur disant : “C’est parce qu’ils sont jaloux de nous, jaloux de notre liberté, jaloux de notre grandeur, jaloux de notre culture.”

          Pathétique non ?…



          Jaloux des US ???

          Consommer de l’alcool est un délit pour les jeunes de moins de 21 ans, mineurs aux Etats-Unis.

          Mais acheter une arme OK même à 10 ans

          https://www.youtube.com/watch?v=DIHZ-9mFzjg



          Les policiers l’ont suspectée d’avoir commis l’infraction de consommer de l’alcool sur la plage en tant que mineure et lui ont fait passer un test d’alcoolémie par l’haleine. Le test se serait révélé négatif et les bouteilles de bières auraient été hermétiquement fermées – le rapport de police diffusé sur Facebook, en effet, n’évoque pas de consommation d’alcool.


        • Doume65 1er juillet 12:24

          @Dom66

          « Je peux me tromper, mais je pense que bob14 a appuyé sur la touche 2ème degré. »
          C’est malheureusement mal connaître bob14.

        • Dom66 Dom66 1er juillet 14:38

          @Doume65

          Ah bon ! Merci de l’info..il a dû me moinser donc..



        • bob14 bob14 1er juillet 15:21

          @Dom66
          non....


        • Dom66 Dom66 1er juillet 16:34

          @bob14
           smiley alors...


        • sls0 sls0 1er juillet 18:35

          @bob14
          Bob, les USA c’est le paradis pour les statiticiens, on trouve tout les chiffres.

          Le prix moyen 2017 de la tomate était 2$27 la livre.
          Je parle tomate parce que je viens d’en acheter et j’ai payé 50 cents la livre. Mosanto n’ayant pas la cote localement c’est bio et moins cher.

          Difficile de dire des salades coté US, il y a trop de chiffres édités.
          Avec les chiffres du chômage ils sortent des salades mais on trouve facilement les chiffres.
          Il y a les salades pour les neuneux et les chiffres pour ceux qui ont quelque chose entre leurs oreilles.
          A priori vous ne faites pas attention aux chiffres, vous êtes plus style mantra.

        • Xenozoid Xenozoid 2 juillet 17:57
          @bob14

          je sais qui tu es...merci, quel bande de bernum....ouga ouga

        • velosolex velosolex 2 juillet 22:20

          @bob14


          Étonnant de parler de soi à la première personne du pluriel. 
          Mégalomanie du Chewing gum ?
          Excès de peanuts butter ?

          Ou le père Ubu chaussé de botte de cow boys ?

        • FotoFan FotoFan 30 juin 19:18

          Merci à tous,

          il y a du pour et du contre. C’est vrai que c’est un peu moche pour le moment, mais c’est au milieu d’un désert. Les matériaux n’ont pas l’air d’être faits pour durer. C’est pas des pyramides Mayas.

          Dans quelques années il ne restera plus beaucoup de traces .Sauf si les cinglés qui peignent la colline et les cailloux avec des couleurs criardes continuent avec leurs Love Jesus.

          Laisser faire la nature, c’est aussi écologique. Non ? Il suffit d’avoir un peu de patience.


          • nono le simplet nono le simplet 1er juillet 09:02

            @FotoFan
            dans ce cas les choses ne semblent pas dramatiques en effet, seulement surprenant pour ce pays qui se veut moderne et dont les habitants craignent les maladies quand ils visitent la vieilles Europe ...


          • velosolex velosolex 2 juillet 18:23

            @FotoFan
            « Laissez faire la nature.... » Je veux bien mais faut il que la nature précisément ne soit pas morte, qu’il n’y ai pas de risque de pollution majeur. 

            Les processus de cicatrisation sur un homme, ou sur un pays, dépendent de sa capacité de résilience liés à un organisme globalement sain. Comme pour le cancer, quand le déséquilibre est trop grand, des cellules alors dégénèrent en malignes, et le processus de morbidité est alors irréversible. 
            Des tas d’entreprises, autant en France qu’aux US ont laissé derrière elles des volcans de particules nocives sous les dalles de béton, qui lentement, souillent la nappe phréatique. C’est d’ailleurs ce qui se passe pour les gaz de schistes, qui entraînent pour les riverains des maladies dégénératives.
             L’Amérique à ce niveau fait dans le déni total et à une pensée magique, qui ne s’explique que par la conception sacrée du veau d’or. 
            Des valeurs qui ont le sait ont ruisselé sur le vieux continent. 
            Pas un jour en fait sans avoir un écho de l’évolution consternante des choses ; nous avons appris ainsi hier que plus de dix pour cent des diabètes aurait une origine environnementale.... Ne parlons pas de l’origine des Parkinson, des cas d’autisme en Californie et au Mexique que des chercheurs ont liés à l’utilisation du roundup sur les cultures....J’ai vu ces enfants qui ressemblaient eux aussi à des épaves, à des friches industrielles, moins glamour que les photos de l’article..... Perso, j’ai tendance à penser que l’optimisme maintenant s’apparente à une forme de déni total, voir de crétinerie, ou de suicide. 
            Apparemment, tout le monde n’a pas les même compteurs. Certains regardent celui des oiseaux, des abeilles qui disparaissent d’autres sautent de joie quand les chiffres de la bourse prennent de la hauteur.

          • cassini 30 juin 21:37

            L’article me fait penser à la demande de divorce de ma première femme. 


            Dans la longue énumération de mes méfaits, elle précisa que j’avais laissé plusieurs mois sans la changer une grande vitre cassée d’un mètre carré, sur les trois qui éclairaient la cuisine. 

            Mais pourquoi n’avait-elle pas elle-même appelé le vitrier devant l’incurie de son époux, demanderez-vous. 

            Eh bien... parce qu’elle n’avait aucun titre à le faire puisqu’elle n’habitait pas là. En effet nous nous fréquentions, mais sans cohabiter encore. Quand nous cohabitâmes, la vitre était changée depuis longtemps. Précisons encore que la vitre brisée n’eut rien à voir avec la date de son emménagement chez moi, ne l’a en rien retardé, etc. 

            Mais alors de quoi se mêlait-elle que d’aller râler sur l’état du domicile d’autrui, dont elle n’avait absolument rien à faire ? 

            La réponse est que je l’ignore, exactement comme j’ignore pourquoi cet article a été écrit. smiley

            • sleeping-zombie 1er juillet 08:14

              @cassini

              j’ignore pourquoi cet article a été écrit.

              Moi aussi, mais je l’ai trouvé très agréable à lire. Ca change du misérabilisme habituel qui règne sur ce site :)

              merci à l’auteur

            • Yanleroc Yanleroc 1er juillet 11:01

              Les Ricains ont toujours été des pionniers : The Road



              • baldis30 2 juillet 10:03

                bonjour,

                d’expérience personnelle, un jour la Salton Sea renaîtra ! Lors d’un flash-flood dont aucune crue cévenole ou catalane ne nous donne l’idée de la dimension… pas plus celle des Pyrénées orientales en Octobre 1940 que l’Aude 1999 ou les Cévennes 1958 et 2003 … bien que toutes dépassent sur l’ensemble des bassins touchées le doux totale de 400 millions de mètres-cube d’apport, voire atteignent le milliard pour le Sud-Ouest 1930 !

                 Donc tout sera effacé, oublié et entrainé vers le golfe de Californie ce dont les U.S.A se f... éperdument étant donné qu’il relève du Mexique ( pas de mur interdisant les franchissements dans le sens Nord Sud )


                • FotoFan FotoFan 2 juillet 10:34

                  Merci aux simples lecteurs et à tous les membres qui ont laissés des commentaires, des critiques ou des encouragements.

                  Ca part un peu dans tous les sens, mais c’est la règle du jeu. J’aime bien le commentaire de baldis30 et je pense un peu comme lui. A l’échelle géologique, l’aménagement et la ruine du Salton Sea n’a pas beaucoup d’importance. J’en arrive presque à me demander si ça ne coûterait pas moins cher de laisser tomber en ruine les centrales nucléaires quand elles sont trop vieilles, plutôt que de les démanteler. Il faudrait les surveiller, bien entendu.

                  Je ne peux pas répondre à cassini. C’est une question qui me prend au dépourvu. C’est vrai que ça fait un peu bizarre de se lire au milieu d’autres articles, mais il devrait poser sa question à des rédacteurs plus expérimentés que moi.

                  Merci à tous pour ce moment.


                  • baldis30 3 juillet 11:51

                    @FotoFan
                    merci pour la qualité pédagogique de l’article et des photos :

                    beaucoup de gens ignorent ce problème avec ses répercussions immédiates ( économiques) et futures ( état du golfe de Californie à la charge du Mexique) .

                    Et sous-jacent le problème de l’eau du fleuve Colorado … et de la gabegie de Las Végas ...


                  • velosolex velosolex 2 juillet 18:07

                    Rien que des belles photos nous montrant la face de l’Amérique coté chiottes, quand il n’y a même pas de madame Pipi pour entretenir. Article intéressant, mais qui ne nous apprend rien de nouveau....Le grand public a réalisé avec Détroit que les ruines industrielles ne concernaient pas que l’ex union soviétique... ..Le mythe de l’Amérique, l’union, libérale, c’est la frontière, autant dire, « quand ça se gâte on se tire et on va voir ailleurs ».

                     Une culture du rouleau compresseur et du jean foutisme qui date de l’âge des pionniers, avec les villes de pionniers qu’on abandonnait au désert. Et vogue la galère !
                    Homer Simpson est l’archétype de la civilisation de la ruine, qui refuse de voir que les paradigmes ont changé, que les us ne sont plus une ïle, que le monde ne peut être clivé....
                    C’est devenu en fait un pays de vieux cons, absent de la modernité du monde, avec Trump comme nouveau juge Lynch, se faisant maintenant des shouts de gaz de schistes, pour tenir le coup face à la concurence. "You can if you want it !

                    • baldis30 3 juillet 12:20

                      rebonjour,

                      pour ceux qui n’auraient pas compris qu’ils regardent et écoutent :

                      https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/rio-grande-un-fleuve-mythique-a-sec_2831333.html

                      Ben quoi le Mexique est aussi tributaire du Rio Grande … ben quoi ce sont des mexicains et le lavage des Mercédès américaines est tout de même prioritaire ! : -((

                      Quand à l’inverse on voit certains pays pratiquer une politique de l’eau sérieuse et responsable en fonction de leurs moyens (je pense à un pays d’Amérique Latine et à un pays à l’extrémité sud-est de la péninsule arabique)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès