• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Sarkozy a refusé le débat

National Hebdo

[...]Sarkozy feint d’oublier qu’il s’agit d’un débat sur internet, et fait semblant de ne pas savoir que le CSA n’a aucune compétence sur internet. Comme le CSA l’a d’ailleurs rappelé explicitement : il ne s’occupe que de la radio et de la télévision. Alors Sarkozy a modulé : ce débat, ce serait « contourner les règles du CSA ». Si c’était le cas, le CSA l’aurait fait remarquer. Or il n’en a pas dit un mot. Car l’argument est particulièrement irrecevable et stupide. C’est comme si on disait qu’un journal contourne les règles du CSA lorsqu’il consacre une page à Sarkozy et dix lignes à Schivardi. En désespoir de cause, l’entourage de Sarkozy a tenté de mettre en avant les difficultés techniques d’une telle opération : « Aujourd’hui il est impossible de dépasser techniquement les 100.000 connections internet simultanées sur un direct vidéo. » Mais le site Agoravox, qui a été le premier à lancer l’idée et à proposer l’organisation du débat, tout en jugeant qu’il serait « costaud » de le mettre au point, a affirmé que c’était possible en s’adossant à un gros opérateur télécom. Ce que Orange a aussitôt confirme, en faisant savoir qu’il était en mesure de réaliser le projet. « Sarkozy restera comme celui qui a refusé le débat au premier tour, de la même manière que Chirac a refusé le débat au second tour en 2002. Sans doute croit-il que c’est un gage de réussite. C’est d’abord un déni de démocratie », a commenté Jean-Marie Le Pen.






Palmarès