• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Tous journalistes ?

En 2004, la première photo du tsunami en Asie du Sud a été prise par un anonyme. Elle marque l’avènement du journalisme participatif, désormais en plein essor... Le débat.

(...) L’avis de Iannis Pledel, membre du comité de rédaction du site Internet d’actualités participatif AgoraVox

"Se réapproprier l’info"

Que pensez-vous du journalisme "citoyen" ?
C’est un journalisme ouvert à tous. Sur AgoraVox, nous publions des articles d’amateurs. N’importe qui peut contribuer s’il apporte une info originale. Nous partons du principe que les journalistes ne peuvent pas être partout et que les individus sont des capteurs d’information. Cela permet aussi d’exploser les entraves à la liberté d’expression et au pluralisme de la presse traditionnelle.

N’y a-t-il pas un risque de désinformation ?
Si, et c’est là que les professionnels interviennent. Le citoyen ordinaire ne peut pas remplacer le journaliste. Sur notre site, un comité éditorial veille à ce qu’il n’y ait ni diffamation ni copie dans les contributions, et vérifie les informations. De toute façon, celles-ci relèvent plus du commentaire que de l’enquête.

Le journalisme participatif menace-t-il la presse traditionnelle ?
Nous aurons toujours besoin de professionnels pour décrypter l’information. Mais le journalisme participatif interpelle le métier sur un point : les citoyens veulent se réapproprier l’information. La presse traditionnelle devra évoluer et adopter d’autres formes pour répondre à ce défi. (...)


PS:

Les Clés de l’actualité





Palmarès



Partenaires