• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > RDV de l’Agora > Des bonnes nouvelles dans le domaine de la formation et de l’international

Des bonnes nouvelles dans le domaine de la formation et de l’internationalisation

 Erasmus+, le nouveau programme de la Commission Européenne pour les années 2014-2020, est finalement actif. Le programme sera géré par la Commission Européenne - Direction Générale Instruction et Culture - en coopération avec les états membres, avec l’assistance de l’Agence Exécutive pour l’Instruction, les audiovisuels et la culture, ainsi que les Agences Nationales des différents pays partenaires.

Erasmus+ rassemble et complète les 7 programmes déjà existants : Lifelong Learning Programme (Comenius, Erasmus, Leonardo da Vinci, Grundtvig), Jeunesse in Action, Erasmus Mundus, Tempus, Alfa, Edulink et la coopération bilatérale avec les pays industrialisés.

Le but du programme c’est de favoriser trois typologies d’activités :

-La mobilité individuelle pour l’apprentissage (des étudiants, stagiaires, professeurs et d’autres enseignants, animateurs juvéniles et bénévoles), ainsi que le Service Volontaire Européen. Dans le domaine du sport, le programme soutient des projets transnationaux de sportifs, d’amateurs, encourage l’égalité, la mixité, l’inclusion sociale et l’activité physique pour tous, mais s’occupe aussi d’affaires délicats comme les matchs truqués, le dopage, la violence et le racisme. 

-La coopération pour l’innovation et les bonnes pratiques sociales, pour créer ou améliorer les partenariats entre les institutions et les organisations dans les secteurs de l’instruction et de la formation au monde du travail (comme les jumelages électroniques entre les écoles).

-Les réforme des politiques européennes (notamment pour ce qui concerne les thématiques de l’instruction, la formation et les politiques juvéniles).

 

Les organisations et les associations qui veulent obtenir un financement dans le cadre du programme Erasmus+ peuvent déjà poser leurs candidatures avec le formulaire en ligne. Les personnes physiques ne peuvent pas participer au programme, qui est réservé aux organisations, aux associations, aux universités et aux entreprises.

Pour l’année 2014, Erasmus+ disposera d’1 milliards et 800 millions d’euros.  C’est la première fois que le financement aura comme destinataires non seulement les universités et les instituts de formation professionnelle, mais aussi les « alliances pour la connaissance » et les « alliances des habilités sectorielles », qui seront le lien entre le monde de l’instruction et le monde du travail. 

Une innovation qui arrive quand on a presque 6 millions de jeunes chômeurs en Europe, avec un taux de chômage du 50% dans certains pays de l’Union. Dans le même temps, on registre presque 2 millions de postes vacants, avec un tiers des employeurs qui dénoncent une très grande difficulté à trouver du personnel qualifié. 

Ce manque de compétence peut représenter un bon défi pour le programme Erasmus+, qui se propose de combler ces lacunes, en offrant des opportunités d’étude, de formation et d’expérience de vie dans toute l'Europe.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 26 mai 2014 18:45

    Berk !
    Toute cette bureaucratie... ça fait rêver, non ?


    • realTMX 26 mai 2014 20:01

      Après la déroute des partis dominants aux élections de l’union européenne, je trouve particulièrement malvenu d’afficher une telle propagande tant le message des Français est clair : SORTONS DE CE PIEGE A CON QU’EST L’UNION EUROPEENNE.

      Visiblement, les europhiles n’ont pas honte de ce qu’ils ont fait aux pays prisonniers de ce traquenard. Je suis même certain qu’ils analyseront le rejet des différentes Nations par un traditionnel et laconique message « Il faut plus d’Europe » au lieu du message « Il ne faut plus d’Europe ».

      Consternant et prévisible, comme à l’accoutumé.

      Et dire que l’on paye très cher ces inutiles, ces sangsues, ces parasites et sur NOS impôts en plus. Qu’on les pende haut et court et que l’on tourne la page ou plutôt que l’on tire la chasse d’eau.


      • marauder 15 juillet 2014 00:25

        Sortez vos enfants de l’école, faites la vous meme, avec vos voisins, vos connaissances, votre confiance, ca ira bien mieux.

        Sinon, ne faite pas d’enfants :)

        La comprehension et l’ecole sont deux notion distinctes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires