• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > RDV de l’Agora > « Dès le 11/09 il y a eu des théories du complot »

« Dès le 11/09 il y a eu des théories du complot »

11 septembre : enquête sur la théorie du complot, documentaire de Stéphane Malterre (diffusé vendredi 11 septembre sur Canal + à 22h50), n’apprendra rien à ceux qui s’intéressent de près aux attentats du 11/09, qu’ils s’accordent avec la version officielle ou qu’ils la contestent.
 
Aucun fait nouveau ne vient nourrir le débat. Il y a un an le réalisateur présentait, sous le titre Rumeurs intox, les nouvelles guerres de l’info, une première mouture de ce film auquel il a rajouté toute une partie, tournée cette année, concernant l’attentat visant le Pentagone.

Inutile d’y chercher, donc, ce qui ne s’y trouve pas. Les inlassables dénicheurs de détails cachés, de vérités dissimulées, en seront pour leur frais. Le sujet s’intéresse à ceux qu’il est convenu d’appeler les complotistes, ou les conspirationnistes, cette partie de la population, de plus en plus nombreuse, selon Stéphane Malterre, qui nie la réalité des faits, rebaptisée pour l’occasion la version officielle. D’ailleurs, pourquoi faudrait-il à tout prix accepter une version officielle ?
 
Un citoyen libre, journaliste ou non, chercheur ou non, peut s’interroger sur les fables que lui sert avec constance les grands médias ou les dirigeants. Et on ne peut pas dire que l’Amérique de Bush fut avare en bobards de toutes sortes.

Dans un pays atteint depuis sa fondation de complotite aigüe (assassinat de JFK, premiers pas de l’homme sur la Lune, etc.), dans un pays où les groupes factieux ont droit de cité, où l’extrême droite blanche anglo-saxonne protestante s’accommode si bien du business, il n’est guère étonnant de voir des post-adolescents aculturés comme Dylan Avery, auteur du réputé Loose Change (le vrai film, à défaut d’être le film vrai, sur le 11/09), faire ami-ami avec de vieux briscards négationnistes comme Willis Carto, propriétaire d’American Free Press, organe central des lobbies d’extrême droite.

Car aux Etats-Unis, c’est lobby contre lobby. C’est comme ça que ça se passe et ceux qui n’ont que l’acronyme Aipac (lobby soutenant les intérêts d’Israël) à la bouche devraient arrêter de faire mine d’ignorer l’existence du Liberty lobby (qui nie la Shoah).

Voilà de quoi parle le documentaire de Stéphane Malterre. Un sujet bien intéressant malheureusement pollué par des scories qui ne nous apprennent rien sur tout ce petit monde épris de vérité.
 
Le film commence avec Le Pen qui doute de la version officielle des attentats du 11/09. Puis Bigard, Marion Cotillard, Sharon Stone. Que des esprits brillants. Le hic c’est qu’ils sont populaires et que le moindre rot de Bigard sera toujours mieux entendu que des pages de rapports sensés.

C’est là que le bât blesse. Le documentaire de Stéphane Malterre maintient son cap. Son angle est clair : enquêter sur ce qui « marche », sur ce qui est populaire. Le film s’attarde longuement sur Loose change, Eric Hufschmid, David Ray Griffin, etc., bref les stars du confusionnisme ambiant.
 
Ceux-là sont américains, donc peu suspect de cracher sur leur pays. Mais en Europe c’est plus risible. Quelques militants de gauche, sous couvert d’anti-impérialisme, se mettent à douter, rejoignant leur ennemi de toujours, l’extrême droite. Dans le rôle du pont aérien transatlantique, Thierry Meyssan.

Hélas Stéphane Malterre ne creuse pas plus avant son sujet. Il nous laisse sur notre faim. Flirte avec le sensationnalisme. S’intéresser à des individus qui font leur beurre sur l’ignorance, mettre en avant des stars du cinéma, des comiques troupiers, enrober le tout d’un commentaire sensationnaliste, il fallait sans doute ces ingrédients pour être diffusé sur une grande chaîne.
 
Mais huit ans après la destruction des Twin towers, l’histoire n’est pas écrite et le film de Stéphane Malterre ne nous permet pas de comprendre pourquoi, depuis la fabrication du Protocole des sages de Sion par la police secrète du tsar, jusqu’au 11/09, la rumeur, le mensonge et la haine prospèrent suivant les mêmes vieilles recettes.

Stéphane Malterre, réalisateur du documentaire 11 septembre : enquête sur la théorie du complot (diffusion sur Canal + le 11/09 à 22h50) est interviewé par Olivier Bailly pour les Rdv de l’Agora
.
 
Olivier Bailly : Quelles ont été vos motivations pour tourner ce film ?
Stéphane Malterre : On a fait ce film parce qu’aujourd’hui la théorie du complot sur le 11 septembre a un succès planétaire. A partir du moment où elle prend une ampleur mondiale, qu’une foultitude de gens y croient, il est intéressant d’y aller voir et de se demander si cette rumeur tient sur des faits, si l’on peut estimer effectivement que le 11 septembre est un complot et si des éléments permettent de l’attester.

OB : Votre film évacue certaines interrogations sur ce qui s’est passé le 11/09
SM : Je ne vais pas m’intéresser à des théories périphériques. Moi je veux parler de ce qui intéresse le plus, de ce qui fait le plus de bruit, des théories qui ont le plus de succès aujourd’hui. On remet en cause le scénario de l’effondrement des tours, on remet en cause ce qui s’est passé au Pentagone. Des gens sont morts. Ce qui m’intéresse c’est d’aller vérifier ça.

OB : Il y a aussi des gens qui ne remettent pas ça en cause et qui prétendent qu’Al Qaida a été manipulé par les Américains, qu’il y a de la part de ces derniers un laisser-faire. Il y a des thèses un peu plus fines que celle de
Loose change...
SM : Le problème c’est que Loose change est l’un des documents qui a le plus de succès dans ce domaine. Je vais m’intéresser forcément aux leaders, aux gens qui ont le plus d’impact aujourd’hui. Cela me paraît logique.

OB : Pensez-vous que le conspirationnisme est d’abord un anti-bushisme et qu’avec l’arrivée d’Obama au pouvoir il va s’atténuer ?
SM : Ce qui est certain c’est que la présence de Bush à la tête du pouvoir américain a sans aucun doute boosté incroyablement les théories du complot. Là-dessus, pour moi, il n’y a aucun doute. Vous avez un président qui vend une guerre en Irak sur des mensonges - les liens supposés entre l’Irak et Al Qaida, la présence d’armes de destructions massives, etc. -, vous avez une administration qui a essayé d’étouffer le fait que les services secrets américains avaient foiré... Tous ces éléments-là ne plaident pas en la faveur de Bush et alimentent forcément la suspicion. Je pense que ça a été un terreau formidable pour susciter ou nourrir des interrogations, peut-être légitimes. Peut-être que l’élection d’Obama va atténuer ces théories.

OB : Vous venez de dire que certaines interrogations pouvaient être légitimes. On ne sent pas cette nuance dans votre film

SM : A partir du moment où vous avez un gouvernement qui a menti, il y a une défiance qui s’installe. De là peuvent se développer des théories sur ce qui aurait pu se passer autour du 11 septembre. Je parle d’un contexte.

OB : Et George Bush n’aurait pas pu mentir sur les causes du 11 septembre ?
SM : Je me base sur des faits, sur ce que je sais. Après on peut faire des plans sur la comète, on peut dire ce qu’on veut, que Bush a envoyé des hommes sur Mars...

OB : Selon vous comment et pourquoi la théorie du complot est-elle née ?
SM : C’est une vaste question ! Ce qui est clair c’est qu’il y a eu un premier bouquin de Thierry Meyssan qui a eu un impact incroyable...

OB : Le livre de Meyssan est sorti en France. Dans votre documentaire vous évoquez surtout Dylan Avery, le réalisateur de Loose change, le journal fasciste American Free press ou encore Eric Hufschmid, des Américains.
SM : Oui, le livre de Thierry Meyssan est sorti en France cinq mois après. Ce qui est remarquable c’est que cinq mois après un journaliste qui n’a jamais été sur place trouve le moyen de mettre en place une enquête d’ « investigation » qui démontrerait un complot international d’une amplitude phénoménale. En si peu de temps c’est quand même très fort, je n’ai jamais vu ça. Sans aller sur place et enquêter et en ne se basant que sur des photos. Thierry Meyssan est repris par tous les conspirationnistes. Il est toujours cité. C’est le début. De toute façon le jour même où il y a eu les attentats du 11 septembre, vous aviez Lyndon LaRouche qui expliquait à la radio que tout ça n’était pas clair et que forcément il y avait un complot derrière. Dès le premier jour il y a eu des théories du complot autour du 11 septembre.

OB : Une de vos explications c’est que les complotistes sont d’abord des gens qui doutent d’abord des vérités servies par les grands médias...

SM : Tous les grands médias américains, et ça a été un peu leur faillite à une époque - il y avait la guerre en Irak et ils avaient tous le doigt sur la couture du pantalon...

OB : Est-ce illégitime de ne pas croire ces grands médias ?
SM : Absolument pas. Sauf qu’ils ont fait leur mea culpa par la suite et qu’ils enquêté sérieusement sur l’administration Bush, sur les échecs des services secrets américains. Je vous signale aussi qu’en matière d’investigation, les médias américains, quoiqu’on en dise, vont quand même beaucoup plus loin que les médias français.

OB : N’est-ce pas parce que les grands médias n’ont accordé aucun crédit à la diversité des thèses conspirationnistes que celles-ci ont pu se développer ?

SM : Je crois en tous cas que les médias n’ont pas fait leur job en prenant avec dédain ces théories-là, en n’en prenant pas compte. Je pense qu’il y a un devoir de réponse. Des gens se posent des questions sur ces événements-là, autant essayer d’apporter des réponses. Ça fait partie de notre job. Je pense aussi, on l’a évoqué avant, qu’il y a un contexte politique très favorable - Bush, le mensonge, le Patriot act, etc. - pour que ces théories se développent.
 
C’est surtout ça qui a nourri le développement de ces théories. Après il y a un nouveau média, Internet, où l’on peut trouver le meilleur et le pire, comme dans tous les médias, et qui a été un accélérateur pour diffuser ces idées-là. Sur Internet vous avez des médias qui peuvent être plus indépendant ou des sujets qui vont sortir et qui ne sortiront pas d’autres médias. Lorsque je tournais mon sujet j’en ai parlé avec des historiens aux Etats-Unis qui me disaient qu’il y a toujours eu cette culture de la théorie du complot aux Etats-Unis et qu’il est clair qu’Internet a donné un coup d’accélérateur formidable pour qu’elles se popularisent et se répandent. En quelques années elles sont devenues mondiales alors qu’à l’époque des bouquins il aurait fallu dix ans.

OB : Cela peut être aussi un excellent contre-pouvoir
SM : Bien entendu ! Là-dessus il n’y aucun doute.

OB : Parmi les gens qui contestent la version officielle, il y a des agents de la CIA, du FBI, des officiers, d’anciens membres de l’administration Bush ou Reagan, d’anciens ministres anglais, des hommes politiques japonais... Bref beaucoup de gens s’interrogent. Pourquoi ne pas vous être penché sur cet aspect-là ?
SM : Mon sujet c’est la théorie du complot. Une théorie qui a énormément de succès aujourd’hui et qui défend certaines thèses, très simples, qui disent que 3000 personnes ont été tuées aux Etats-Unis par leur propre gouvernement. Les gens de ReOpen911, ce qu’ils me disent, je ne l’ai pas inventé. Les Américains que j’ai rencontré à New York et ailleurs, ce qu’ils me racontent je ne l’ai pas inventé, c’est une réalité.
Quand je faisais mon enquête il m’est arrivé de croiser des gens qui me disait « quand même le 11 septembre, les tours, ce n’est pas clair... ». Des enquêtes ont été faites sur les échecs des services secrets américains, etc., mais c’est autre chose. Ici, le fond du problème c’est qu’on nous raconte que les tours ne se sont pas effondrées à cause des avions et qu’il n’y avait pas d’avion sur le Pentagone. C’est ça mon sujet. J’ai un angle et je m’y tiens.

OB : L’an passé j’interviewais pour Agoravox Mathieu Verboud, auteur du documentaire La Cabale diffusé sur France 5, qui expliquait que « dès qu’on parle du 11-Septembre, on est forcément toujours amené à répondre à des questions sur les seuls qui sont connus pour travailler en permanence sur le 11-Septembre, c’est-à-dire « les théoriciens du complot ». Malheureusement, on n’entend personne d’autre réfléchir à la question, on ne sait pas ce que font les historiens... ». Vous n’avez pas l’impression d’être tombé dans ce travers ?
SM : Il y a des questions techniques assez simples : Il y a un avion ou il n’y en avait pas ? Qu’est-ce qui a fait tomber les tours ? Moi à ce moment-là je vais voir les gens qui ont travaillé sur la question, les spécialistes, les ingénieurs, etc. Je vais voir aussi les gens dont les témoignages sont détournés dans des vidéos sur Internet. Je me base sur des faits. En ce qui concerne les historiens, j’avais parlé un historien qui s’occupait du Mémorial de Caen. Il était halluciné et consterné par ces théories-là. Il m’avait demandé de diffuser le film au Mémorial dans le cadre d’une manifestation autour du 11 septembre. Mais je pense qu’il y a un danger pour l’histoire parce qu’on est en train de la récrire. C’est le problème.

OB : Vous évoquez dans votre film Loose change, L’effroyable imposture et le Nouveau Pearl Harbor, trois « bibles » conspirationnistes. Pourquoi avoir sous-estimé le fait qu’elles représentent d’abord un gros business ?
SM : Sur le gros business, je n’avais pas accès aux infos. Je ne suis pas là pour dire que ces gens-là sont là pour faire du fric.

OB : Ils sont là pourquoi ? Votre film ne nous éclaire pas sur leurs motivations
SM : Je n’en sais rien, je ne suis pas dans leur tête. Je me base sur des faits. Jason Bermas et Dylan Avery, je ne sais pas quoi penser de leur motivation. J’ignore ce qui les motive, mais je pense qu’ils sont persuadés de ce qu’ils racontent. Est-ce qu’il y a un moment où il y a une part de cynisme lorsqu’ils commencent à en faire un business ? Il se trouve, de fait, que ça se vend et qu’aujourd’hui Dylan Avery dirige une petite entreprise. Je ne dis pas qu’ils se font du fric, mais ils vivent de ça et ça les occupe 24 heures sur 24.

OB : Success story de petits ados qui se prennent pour des journalistes, collusion avec de vieux briscards de l’extrême droite made in USA, on ne sort pas d’un schéma classique très américain, finalement ?
SM : Oui, aux Etats-Unis c’est un business. C’est vrai qu’avec le 11 septembre on retrouve des gens qui étaient sur JFK ou d’autres complots dans le même genre. Mais bon quelque chose me dérange avec l’équipe de Loose change. Je crois qu’il y a une bonne foi, mais ils se trouve que ça devient un business, en tous les cas une activité à part entière, et qu’ils vivent de ça. Je ne porte pas de jugement, je constate. Après, ce qui m’étonne, c’est que leurs sources viennent de l’extrême droite et que ça ne les dérange pas.
 
« Vous savez, me disent-ils à propos d’American free press, leurs infos sont valides et on ne le remet pas en cause, mais de de toute façon on se fout qu’ils soient antisémites, ce qui compte pour nous ce sont les infos qu’ils donnent ». Après quand vous leur demandez – je ne l’ai pas gardé dans le film, mais c’est une sacrée perle – qui est responsable du 11 septembre ils me répondent que les services secrets internationaux le savaient. Qui ? « Le Mossad, me répondent-ils. Vous savez, il y a des trucs bizarres sur le 11 septembre, il y a des Juifs qui sont partis, ils étaient au courant, mais je n’en parle pas dans Loose change car je sais que ça peut heurter des gens ». Et après le type vous dit « je ne suis pas antisémite ».
 
C’est comme M. Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir. J’en ai assez que des gens traitent des sujets aussi importants avec une naïveté considérable.

OB : Ce qui est aussi intéressant c’est la partie française. Vous évoquez ReOpen911 qui est carrément dans la mouvance opposée à celle des concepteurs de Loose change et des journalistes d’American free press. Quelles sont leurs motivations ?
SM : D’abord je suis extrêmement dérangé qu’un site comme ReOpen911 diffuse le film d’Eric Hufschmid en sachant que c’est un facho de première, un type qui remet en cause la Shoah et qui traduit et diffuse également Loose change avec les références à American free press. Si ça ne leur cause pas de problème, moi ça m’en pose un. Je trouve ça problématique. Et je me base sur les faits : c’est ce qu’ils font et ce qu’ils diffusent. Ils se trouvent que ces mecs sont plutôt à gauche sur l’échiquier politique.
 
Vous en tirez les conclusions que vous voulez. Après, sur les motivations, ce que j’ai pu recueillir, d’après les questions que j’ai posées, c’est la guerre en Irak qui pose un problème. On est plutôt là dans une mouvance pacifiste et alter-mondialiste qui estime qu’il y a une politique impérialiste des Américains, que le 11 septembre aurait servi leur politique impérialiste pour répandre leur hégémonie au Moyen Orient. C’est un discours plutôt à gauche, qu’on retrouve finalement aussi à l’extrême droite. Dans ces deux camps politiques on accusera toujours cette volonté hégémonique américaine.

OB : Pensez-vous qu’on sortira un jour du manichéisme, de l’antagonisme conspirationniste/anti-conspirationniste, pour vraiment chercher la vérité sur ce qui s’est passé de manière dépassionnée ?
SM : Je pense qu’il y a des journalistes qui font sérieusement leur boulot et qui font un état des lieux sur le 11 septembre et sur le fait que les services secrets américains n’ont pas su voir venir l’événement. L’opposition que vous évoquez, je pense que c’est un faux sujet. Je ne comprends pas que des gens de bonne volonté perdent autant de temps à essayer de prouver que la tour s’est effondrée non pas à cause des avions mais parce qu’il y avait des explosifs dedans. Il y a quand même des scandales politico-financiers énormes, par exemple, ça paraît plus intéressant d’enquêter là-dessus.

OB : Pourquoi consacrer un documentaire entier à des gens qui selon vous perdent leur temps ?

SM : Je suis journaliste, je n’ai pas une théorie préconçue. Je suis parti en me disant « ces gens-là prétendent ça, ça me paraît hallucinant, mais peut-être qu’il y a des fonds de vérité, des pistes, des choses que je vais apprendre et qu’on en sortira quelque chose. Le problème c’est qu’après avoir fouillé dans tous les coins vous vous apercevez que ce ne sont que des constructions intellectuelles qui ne reposent sur rien, tout ça pour essayer de prouver une idée préconçue. Il y a une mauvaise foi incroyable. A un moment, effectivement, vous vous dites « mais pourquoi tout ça ? »

Crédit photo (Les victimes du 11/09) : gigistudio
 

Moyenne des avis sur cet article :  1.78/5   (133 votes)




Réagissez à l'article

209 réactions à cet article    


  • Cascabel Cascabel 11 septembre 2009 08:20

    Encore un petit soldat. Tout petit en plus, enfin si l’on en croit sa fiche d’auteur.
    Pour ma part je trouve méprisables les parents qui se servent de leurs rejettons comme boucliers humains.

    Sur ce bon 11 septembre tout le monde, le débat est lancé.


    • LE CHAT LE CHAT 11 septembre 2009 09:09

      @CASCABEL

      oui , une quinzaine de post envoyés pour plus de 4000 reçus sur ses articles , on peut pas dire que l’auteur aime se mélanger à la plèbe !

      bon anniversaire à tous ceux qui aiment refaire l’histoire , ça fera pas revenir les morts .


    • Cascabel Cascabel 11 septembre 2009 09:38

      Bonjour Le Chat

      Je me suis trompé sur la fiche d’auteur, je l’ai pris pour Alex Joubert à cause du logo. Espérons qu’il consente tout de même à croiser le fer.


    • LE CHAT LE CHAT 11 septembre 2009 09:52

      Salut Cascabel ,

      Alex Joubert le jeune prodige m’a déjà répondu les mercredis quand il a pas école .
      En revanche , y’a plein d’auteurs fantomes qui jamais n’interviennent sur ce forum , c’est dommage , heureusement qu’il y a les trolls pour mettre un peu d’ambiance ! lol


    • lord_volde lord_volde 11 septembre 2009 13:12



      Je propose d’ouvrir une sorte de concours pour nous réunir autour d’un dénominateur commun qui sera précisément l’objet de ce travail consistant à attribuer un nom exempt de connotation péjorative (Complotistes, Conspirationnistes, Théoriciens du complot,...)
      à la masse informe des gens qui ne se retrouvent pas dans la VO des attentats du 911
      et sont insatisfaits, c’est le moins qu’on puisse dire, de la confiscation de la liberté d’expression de la parole d’opposition dans la totalité des médias institutionnels.
      L’union faisant la force, il me paraît nécessaire de réagir à tous ces assauts qui tendent à disqualifier le questionnement, le doute, l’opposition, la réfutation, le rejet et la présentation d’une thèse ou d’une vérité différente à celle répandue par les tenants et mannants oeuvrant en secrèt pour l’élite oligarchique machiavélique, mafieuse, anti-démocratique et totalitaire.

      Citoyens du web, il est temps de réagir et de faire bloc contre les promoteurs du malheur, de la haine, de la misère, de l’immoralité tapageuse et du mensonge malfaisant.
      Redressez vous et faisons oeuvre utile et commune au nom des libertés que les pouvoirs veulent nous confisquer, et au nom du principe universel décrété par les citoyens du web : « que hors du chemin de la liberté, , il n’y a point de vie »

      Si vous êtes favorable à cette suggestion, plussez le texte, sinon abstenez vous.


    • Cascabel Cascabel 11 septembre 2009 18:48

      Je plusse.


    • appoline appoline 11 septembre 2009 20:30

      @ Lord_solde,

      Je n’ai lu que quelques phrases de cet article et je n’aime pas le ton employé pour qualifier le pauvre-con-complotiste-abruti-qui-ne pipe-rien.

      Compte tenu de l’avis de pas mal d’experts en toutes spécialités qui avec des topos très simples expliquent qu’il est impossible que ces tours se soient effondrées par l’impacte des avions, il faut être con pour remettre en cause les lois de la physique.


    • lord_volde lord_volde 12 septembre 2009 02:46

      Bonjour toé.
      Certes, les deux tours jumelles ont bien été heurtées par deux aigles vivaces et explosifs qui volaient trop bas, mais qu’elles s’effondrent si rapidement et d’un seul bloc à la vitesse de la chute libre, et qu’en plus une troisième tour abritant les bureaux et archives de la CIA et la SEB, chute de la même façon, alors il me paraît légitime de se poser des questions qui en fâchent plus d’un clown.

      « si un objet est lâché dans le vide avec une vitesse initiale nulle d’une hauteur h dans un champ de pesanteur g constant, la vitesse au sol est racine(2gh). Il n’y a pas de vitesse limite en physique non relativiste et tu peux augmenter arbitrairement cette vitesse en prenant des h ou g arbitrairement grands. Par contre, en physique relativiste, les formules précédentes sont fausses et il y a une vitesse limite : c. »

      Je ne sais pas si c’était vraiment ça ta question ?


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 12 septembre 2009 03:36

      Je vous plusse... avec d’autant plus de plaisir que je revendique le droit a comploter, comme tout le monde. tout en protestant contre les autres qui complotent. On s’en sortirait pas sans comlots. Comme disent les Anglais, « Where would we be without tea ! »



    • appoline appoline 12 septembre 2009 12:02

      @ Lorde_Volde,

      L’explication est très claire et je t’en remercie. Je ne mettais pas en cause la réalité de l’impacte des avions, non point mais effectivement les conséquences de celui-ci.

      Je trouve particulièrement abjecte que l’on joue donc que Bush ait joué avec ses propres compratriotes, combien de familles malheureuses, de gens qui ont risqué leur vie pour en sauver d’autres. Il ne faut donc pas s’attendre à la moindre pitié de ces gens là quand ils vont entreprendre le grand nettoyage. La vie de la masse, pour eux, ne représente rien, beaucoup sont sortis des skulls and bones qui est le vivier du CFR. Quand en plus, dans le cas de Bush, s’y mêle l’alcool et la bêtise, nous voyons le résultat.


    • dup 4 octobre 2009 09:37

      j’ai la conviction que c’est pas lui qui écrit les articles ,mais le papa .Faut pas pousser , on voit l’elastique des fausses moustaches


    • Souffle Souffle 11 septembre 2009 08:32

      Morceau choisi de son interview.

      « Je ne comprends pas que des gens de bonne volonté perdent autant de temps à essayer de prouver que la tour s’est effondrée non pas à cause des avions mais parce qu’il y avait des explosifs dedans.Il y a quand même des scandales politico-financiers énormes, il y a la reconstruction en Irak avec des milliards qui disparaissent, ça paraît plus intéressant d’enquêter là-dessus. »

      « Mais bon quelque chose me dérange avec l’équipe de Loose change. Je crois qu’il y a une bonne foi, mais ils se trouve que ça devient un business, en tous les cas une activité à part entière, et qu’ils vivent de ça. »

      Perso, j’appel ça l’hôpital qui se fout de la charité non ?

      En résumé, c’est des petits salauds de faire leur beurre avec le 11 septembre ! Il ferait mieux de traiter de vrais sujets intéressants !

      Moi je me serts de la popularité de leur théorie (qu’on en pense ce qu’on veut, peu importe) pour faire mon beurre, au lieu de traiter de vrais sujets intéressants, mais moi c’est normal et très sain... Muhahahahaha !

      Effectivement, je dois faire partie des gens que cette personne qualifierait de conspirationniste. Je n’ai pas de version « officieuse » à proposer, mais je doute que la version « officielle » ait tout bon... (agnostique quoi...).

      Et franchement, j’attend toujours qu’un architecte nous fasse une simulation informatique de tour s’effondrant aussi bien sur elle-même quand un avion les percute...

      Et je vais en profiter pour poser une question qui me tarabuste depuis ce fameux 09/11 :

      Pourquoi les architecte du World Trade Center n’ont-ils jamais été poursuivis en justice ? Ils ont affirmés qu’un avion ne pourrait jamais faire s’écrouler leurs tours. Des milliers de personnes leur ont confiés leur vie et son mort parce qu’ils ont mentis (visiblement) ! Pourquoi n’ont-ils pas encore été traîné en justice par les familles de victimes ou par le gouvernement américain ? Leur incompétence a causé la mort de plus de 3 000 personnes non ? C’est pas une faute professionnelle ça ?

      Quant au documentaire de Stéphane Malterre, je lui porte le même intérêt qu’à Loose Change, quand on cherche à prouver quelque chose, on finit toujours par y arriver (magie des images et de la dialectiques...) faire un documentaire avec une idée préconçue, ne pas en démordre et tout faire pour prouver sa véracité... Je n’appel pas ça du journalisme...

      • Cascabel Cascabel 11 septembre 2009 09:07

        Oui, c’est assez minable de trouver des motivations de business dans la production de fims comme Loose Change alors qu’ils sont diffusés gratuitement sur internet.
        Que dit l’auteur de la presse marchande d’ailleurs ? Pas de business à l’horizon ?


      • Lambert85 Lambert85 11 septembre 2009 10:59

        Gratuitement ? La version 2 l’était. Le Final Cut était payant ! ReOpen a dû attendre des mois pour pouvoir en diffuser une version sous-titrée française. Ces petits merdeux se sont bien rempli les fouilles avec leurs mensonges.


      • Philou017 Philou017 11 septembre 2009 15:02

        « ils se trouve que ça devient un business, en tous les cas une activité à part entière »

        En fait, celui qui se fait son beurre avec le 11 / 9 , ca parait bien être Stephane Malterre : deuxième reportage en deux ans, avec passage à chaque fois sur une grande chaine.

        C’est l’hôpital qui se fout de la charité.

        Quand aux chiffres de vente de Loose Change Final cut, ils sont assez ridicules. C’est pas avec cela que Avery va gagner quelque chose.

        Quels arguments pitoyables.


      • le naif le naif 13 septembre 2009 11:22

        @ à Tous

        Loose Change Final Cut en VOST est visible ici :
        http://www.eveilquest.net/article/loose-change-final-cut

        Zero en VOST est visible là :
        http://www.eveilquest.net/ZERO-Enquete-sur-le-11-septembre


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 13 septembre 2009 23:07

         Concernant Lambert 85.  


        Quiconque commence un débat en disant «  Ces petits merdeux se sont bien rempli les fouilles avec leurs mensonges » ne mérite pas d’être entendu. Je demande à ce que ce rédacteur soit exclu d’Agoravox. Plus que quelque idée que ce soit, c’est cette approche qui doit être éradiquée des médias citoyens. 

         Ce n’est pas une censure, c’est une affaire d’hygiène. Si Lambert 85 a vraiment quelque chose à dire, qu’il aille se purifier en prenant un autre avatar... et qu’il revienne dans la maison sans chercher à y faire son territoire en déféquant sur le parquet, comme un roquet mal élevé.


      • dup 4 octobre 2009 09:39

        ah il nous manquait ce debunker de premiere . La legion d’infiltration est facile a reconnaitre


      • Echo Echo 11 septembre 2009 08:34

        Quand Stephane Malterre conclut avec ceci :

        <<Le problème c’est qu’après avoir fouillé dans tous les coins vous vous apercevez que ce ne sont que des construtctions intellectuelles qui ne reposent sur rien, tout ça pour essayer de prouver une idée préconçue. Il y a une mauvaise foi incroyable. A un moment, effectivement, vous vous dites « mais pourquoi tout ça ? >>

        Le voila qui resume exactement ma reflexion la plus profonde apres avoir lu le rapport final de la commission d’enquete.


        • Philou017 Philou017 11 septembre 2009 19:35

          Ouais. Prenons l’avis d’un vrai journaliste (il en reste quelques uns) :

          Éric Raynaud : « aux États-Unis, plus aucun expert ne prend le risque de défendre un point précis de la version gouvernementale »

          Extraits :

          TM : Ce ne sont pas les seuls événements oubliés. Savez vous qu’aucun des grands patrons ayant son bureau dans le WTC n’y était présent ce jour-là, parce qu’ils étaient dans le Nebraska. Précisément sur la base militaire d’Offutt où le président Bush les a rejoint dans l’après-midi. Cette information n’était pas dans mon livre, je l’ai publiée peu après dans le principal quotidien espagnol El Mundo, qui est aussi mon éditeur espagnol.
          Pourquoi les gens ne veulent toujours pas prendre en compte la totalité des faits ?

          Éric Raynaud : Oui, j’ai appris qu’un certain nombre de « conseils d’administration » ont été « décentralisés » du World Trade Center ce jour-là… Ce qui est bien sûr un élément éminemment important, surtout avec l’information que vous apportez. Là aussi, je pense qu’une fois la machine emballée —et à mon avis elle frémit—, ces choses-là sortiront.

          ..............
          Et puis c’est exact : plus personne ne prend le risque de défendre précisément un point contesté. J’ai vu avant-hier un document sur le vol 93 et ses nombreuses communications téléphoniques. Le réalisateur est peut-être de bonne foi : son documentaire date d’avant le procès Moussaoui. Où le FBI lui-même, sommé de produire les rapports sur ces conversations téléphoniques, a expliqué qu’en 2001, il était techniquement impossible de téléphoner d’un portable vers la terre ferme, à l’altitude où se trouvait le vol 93. Alors effectivement, difficile pour un « expert », après un aveu de cette taille, de venir en discuter.
          Que les tenants de la version officielle soient irrémédiablement coincés par ce genre de démonstrations mais n’en démordent pas, n’a rien d’étonnant. En revanche, que les médias qui ont ces informations continuent ce jeu perdu d’avance est beaucoup plus étonnant —si l’on veut estimer cette position étonnante—. Bien que j’ai noté, ces quatre ou cinq derniers mois, quelques signes avant-coureurs, furtifs mais visibles, chez quelques confrères.

          http://www.voltairenet.org/article162014.html


        • UnGeko 11 septembre 2009 08:49

          L’approche est interessante mais à la lecture de l’interview Sébastien Malterre semble avoir toutes les qualités d’un complotiste du complostisme !

          Ex : « Oui, aux Etats-Unis c’est un business. C’est vrai qu’avec le 11 septembre on retrouve des gens qui étaient sur JFK ou d’autres complots dans le même genre. »

          Sur la question de ses motivations il répond « On a fait ce film parce qu’aujourd’hui la théorie du complot sur le 11 septembre a un succès planétaire » Parcequ’il y a du business à faire ?

          Il finit par conclure qu’il y a des sujet d’enquête plus interessants sur lesquels enquêter....mais pas pour lui ?

          Il ne ferait pas un peu de pro-américanisme primaire comme certains peuvent faire de l’anti-américanisme primaire ?


          • Cascabel Cascabel 11 septembre 2009 08:59

            L’essentiel de l’article se trouve résumé là :

            "Le sujet s’intéresse à ceux qu’il est convenu d’appeler les complotistes, ou les conspirationnistes, cette partie de la population, de plus en plus nombreuse, selon Stéphane Malterre, qui nie la réalité des faits, rebaptisée pour l’occasion la version officielle.« 

            Tout d’abord le mot conspirationniste ou complotiste est un néologisme imposé par les médias marchands pour discréditer la pensée critique. L’auteur confirme cela en prétextant qu’un conspirtaionniste nie la réalité des faits, alors qu’il s’agit dune personne dénonçant l’imposture et la manipulation de masse.
            Confondre la »réalité des faits« avec la »version officielle", dénote bien l’aspect tendancieux de ce genre d’article.


            • jmcn 11 septembre 2009 09:00

              Aymeric Chauprade s’est fait allumé fort pour 10 pages dans son bouquin.
              Le problème c’est que personne n’est autorisé à évoquer cette thèse et la violence avec laquelle sont traités les gens qui le font ne démontre que la peur générée chez ceux qui sanctionnent.

              Faut pas rêver, les services des différents pays savent, les têtes de gouvernement savent. Le problème c’est que la révélation officielle engendrerait un chaos bien plus grave que les conséquences du 1109 lui-même jusqu’à maintenant.

              Donc on se tait. On met le couvercle dessus. Et plein de personnes se disent que de toute façon cette thèse est si horrible qu’ils ne peuvent se résoudre à l’admettre comme possible.

              Je pense que nous vivons la troisième guerre mondiale, qu’elle est économique et subtile, qu’elle sait exister sans même dire son nom.


              • curieux curieux 11 septembre 2009 09:45

                Mais par qui est- payé ce Monsieur pour nous faire prendre les vessies pour des lanternes ?
                Je m’en tiens à mon principe : ne pas parler aux cons, .....


                • Echo Echo 11 septembre 2009 09:58

                  Il y a plus dangereux que les cons.

                  Je pense a tous ceux qui ont un interet a passer pour tel.

                  L’auteur de l’article et le propagandiste qu’il interview se donnent un mal de chien pour rester dans les clous d’une connerie tout ce qu’il y a de plus officielle.

                  On peut vraiment, ici, evoquer la « connerie unique », celle-la meme qui precede toutes les formes d’inquisition.


                • ZEN ZEN 11 septembre 2009 09:48

                  « Le mot conqpirationniste ou complotiste est un néologisme imposé par les médias marchands pour discréditer la pensée critique » dit Cascabel
                  Tout à fait d’accord avec lui sur ce point
                  En ce sens , l’article est équivoque car il joue sur le rejet spontané que provoque ce terme d’emblée discriminant, sans analyse de ses présupposés

                  ["Selon Raoul Girardet[3], l’explication par le complot est d’autant plus convaincante qu’elle se veut totale et d’une exemplaire clarté : tous les faits, quel que soit l’ordre dont ils relèvent, se trouvent ramenés, par une logique apparemment inflexible, à une même et unique causalité, à la fois élémentaire et toute puissante. La théorie du complot établit une grille interprétative dans laquelle s’insère l’ensemble des événements du temps présent, y compris les plus déroutants et les plus angoissants. Par là même, l’inconnu, les questions sans réponse cèdent devant un système organisé d’évidences nouvelles. Le destin redevient intelligible ; une certaine forme de cohérence, tend à se rétablir dans le cours déconcertant des choses.
                  Et voilà pourquoi l’article est équivoque, faute de s’interroger sur cette notion visant à discréditer tous ceux qui émettraient la moindre critique vi à vis de la V.O."]-Wiki-

                  Justement, on peut être critique sans avoir une vision globalisante et claire
                  Le droit au soupçon légitime ne doit pas être combattu

                  Comme Souffle, je revendique le droit de douter de la validité de la VO, quand on connaît ses failles, ses contradictions, ses absurdités parfois, les conditions de la formation de la commission qui l’a élaborée, le rejet systématique d’une quelconque révision même à demande des familles des victimes
                  Bien qu’ayant une petite idée sur un possible scénario (plus complexe certainement que ce qui est généralement présenté), je revendique moi aussi le droit d’être critique et agnostique
                  Le doute (volontaire, cartésien), jusqu’à plus ample informé- mais comment être informé quand on interdit toutes remises en cause ?-est une des expressions les plus fortes de la liberté de l’esprit


                  • LE CHAT LE CHAT 11 septembre 2009 09:55

                    @zen

                    d’accord aussi , ce mot est employé à tort et à travers pour discréditer tous ceux qui mettent en cause oles vérités officielles .
                    C¨’est même devenu un délit en Russie de remettre en cause« la guerre patriotique » WWII , le fantôme du père Josef rode encore au Kremlin .


                  • Souffle Souffle 11 septembre 2009 10:16

                    Ce que je trouve particulièrement dramatique dans les camps « conspirationnistes » et « anti-conspirationnistes » c’est cette même volonté dans l’aveuglemennt.


                    Bien sûr, trancher ainsi ces deux camps est très manichéen et je parles bien évidemment des « extrèmistes de l’idée reçu » qu’on trouve aux extrêmes de part et d’autre de cette « ligne ». Ces extrêmes où le doute n’a plus sa place.

                    Au final, leur processus de pensé est le même qu’il soit d’un « bord » ou de l’autre. Une théorie existe et elle est VRAIE, inconditionnellement.

                    Pour le « conspirationniste » c’est la théorie d’un complot des puissants, en regardant un évènement par ce prisme, on peut toujours en déduire qu’il a une vérité caché et un léger travail d’imagination permet de se conforter dans son opinion bien ancrée.

                    Pour l’ « anti-conspirationniste », c’est la version « officielle » qui prime, toute remise en doute de cette version étant l’oeuvre de dangereux paranoïaques/bolcheviques/fascistes/manipulateurs professionnels/etc. (rayez la mention inutile).

                    Au final, c’est deux profils sont profondément identique : ils sont incapables de faire preuve de ce fameux doute cartésien.
                    Pas étonnant à partir de là, qu’ils s’entendent si mal... il faut être aussi fou pour affirmer (sans la moindre preuve matérielle, ou en dépit des preuves du contraire) que le 11/09 vient uniquement d’une défaillance des renseignements américains OU que le gouvernement Bush a orchestré en toute connaissance de cause l’assassinat de plus de 3 000 de leurs concitoyens parmis les plus générateur de richesses nationales...

                    Enfin bref, nos petits enfants auront peut-être une meilleure vision que nous de ce qu’il s’est passé ce fameux 11/09/01... ou pas... :P

                  • yang70 11 septembre 2009 15:47

                    Pour ma part, je ne pense pas qu’ il y est une différence entre comploteurs et anti - comploteurs puisque les deux points de vue défendent un complot : dans le premier cas se sont les américains qui complotent contre les pays arabes en passant par la case je tue quelque compatriotes pour légitimer une guerre, et dans l’autre cas nous avons les méchants musulmans qui complotent contre la gentille démocratie des américains en leur envoyant quelques bédouins péter leurs beaux buildings , pourquoi déjà ? Baah juste pour faire chier ¡¡ et après plus rien ?

                    Dans les deux cas c’est pas réjouissant et ce débat ne devrais même pas exister à mon sens.

                    Malheureusement vous avez raison ce terme a pris une connotation


                  • JL JL 11 septembre 2009 17:43

                    Hé oui, l’avantage des thruthers c’est qu’ils peuvent inventer autant de nouvelles versions qu’’ils souhaitent. C’est cela la recherche de la vérité. En revanche les tenants de la VO sont dans l’impasse, liés qu’ils sont par une version officielle, non modifiable !

                    N’est-ce pas comme ça que ça se passe généralement entre les enquêteurs et les assassins ? Non ! les assassins ne se moquent pas des enquêteurs. N’est pas Arsène Lupin qui veut. N’est pas non plus Maigret qui veut. On cherche, on cherche ! C’est agaçant, hein ?


                  • JL JL 11 septembre 2009 17:47

                    VO non modifiable et 1000 fois démontée !


                  • ZEN ZEN 11 septembre 2009 18:37

                    @ Léon
                    "Mais il faut arrêter Zen, que l’on ait eu des doutes légitimes est une chose, mais une fois examinés les arguments des uns et des autres, il ne peut plus y avoir de doute, désolé. Toutes les soi-disant argumentations des complotistes et négationnistes ont été à chaque fois facilement démontée« 

                    J’attends que tu me démontres qu’il n’y ne peut plus y avoir de doute
                    As-tu examiné tous les arguments ?Lu au moins le rapport ?
                    facilement démontée ? Comment , par qui ?
                    Ayant lu ce que j’ai lu depuis deux ans , avec un esprit trés critique(avant ,j’étais naïf), je ne peux pas m’arréter, du moins tant que le rapport ne sera pas remis sur le chantier, comme nombre d’Américains, et non des moindres, le réclament
                    Je suis ouvert à plusieurs scénarii possibles, le simple »inside job" ne me convient pas. Il y a d’autres possibilités bien plus complexes.
                    On dirait que tu ne connais pas les méthodes de la CIA, qui ont fait pire, au Chili, en Indonésie, etc...
                    Je t’invite à lire Eric Laurent , trés prudent,pour commencer


                  • ZEN ZEN 11 septembre 2009 18:49

                    @ Léon
                    Oui, je sais, c’est énervant
                    Je préférerais être crédule
                    C’est bien plus simple d’être croyant
                    Contrairement à ce que dit Doc, une responsabilité des services secrets us dans l’affaire n’exclut pas une participation de goupes benladenistes
                    Adopter une autre vision que celle qui a été ficelée à moindre coût avec des hommes triés sur le volet( par qui ?) n’inclut pas une absolution donnée à l’extrêmisme islamisme. C’est un chantage malhonnête que de supposer cela de ma part
                    La vieille complicité en Afghanistan , l’instrumentalisation de groupes extrêmistes en Aghanistan sous l’occupation russe,a très bien pu jouer aussi dans les événements évoqués
                    Vous voyez le monde en noir et blanc et manquez tout simplement de perspective dialectique et géopolitique...et de lectures
                    Je sais, il faut y passer beaucoup de temps
                    Bon courage


                  • Philou017 Philou017 11 septembre 2009 18:59

                    « Toutes les soi-disant argumentations des complotistes et négationnistes ont été à chaque fois facilement démontées »
                    Leon, quel dommage que vous ne preniez pas la peine de nous expliquer quelles argumentations ont été démontées. Facilement en plus.
                    A moins que vous ne craigniez le ridicule.

                    alors ils en inventent sans arrêt de nouvelles, de plus en plus délirantes.

                    Tiens là aussi, on aimerait savoir. S’il y a eu des interprétations parfois un peu space sur certains faits, ca tend à disparaitre.

                    Mais Leon ne dit jamais rien. Il se contente de balancer des invectives, puis retourne dans son coin, furieux, mais tellement sûr de lui.


                  • ZEN ZEN 11 septembre 2009 19:21

                    Trés curieux, ce fil
                    Il se trouve que je suis en accord ici(sans doute pas sur des détails ni sur tout) avec des personnes auxquelles j’exprime souvent des désaccords sur d’autres sujets et en décaccord avec d’autres que j’estime par ailleurs (Léon, Doc, Stéphane...)
                    Aurait-on là une nouvelle affaire Dreyfus ?
                    « Ils en ont parlé » ! !!

                    Remettre un peu de raion, en demandant au moins la révision d’une VO bâclée et téléguidée
                    Cela devrait interpeller certains, comme ça agite des journalistes us : pourquoi une telle fin de non recevoir ? Cela seul devrait poser problème aux crédules-croyants

                    "...cette fameuse nouvelle enquête semble malheureusement relever aujourd’hui de la chimère. Preuve en est, la démission forcée, le 5 septembre, d’un conseiller du président Obama, Van Jones, spécialisé dans les questions environnementales, en raison de son soutien, il y a cinq ans, à la cause des Truthers : sa signature en bas d’une pétition réclamant une nouvelle enquête... Le Los Angeles Times fait remarquer que c’est précisément pour avoir demandé jadis ce que demande aujourd’hui Sheen que Van Jones a été mis à l’écart."
                    Bien d’autres que lui ont dû renoncer ou démissionner...


                  • JL JL 11 septembre 2009 22:30

                    « Contrairement à ce que dit Doc, une responsabilité des services secrets us dans l’affaire n’exclut pas une participation de goupes benladenistes » (Zen)

                    C’est tout aussi évident que Pearl Harbour : les Japonais ont bel et bien été les initiateurs de l’attaque. La différence c’est que le Japon était un grand pays en guerre. Rien à voir avec une bande de pieds nickelés fanatisés. Les complotistes américains n’ont pas eu besoin d’aider les Japonais. Il est probable qu’ils ont eu beaucoup plus de mal avec les terroristes apprentis pilotes.


                  • Cascabel Cascabel 12 septembre 2009 19:50

                    "Il se trouve que je suis en accord ici(sans doute pas sur des détails ni sur tout) avec des personnes auxquelles j’exprime souvent des désaccords."

                    Je me sens visé Zen.
                     Le 911 nous réunit car nous savons qu’il s’agit d’une immense imposture et cela nous démange tout autant.
                    Par exemple pourquoi Bigard s’est intéressé au 911 ? Sûrement pour les mêmes raisons que nous tous : la soif de la vérité, tout simplement. Cela va bien au delà des convictions politiques des uns et des autres.

                    Un exemple tout simple. On peut ne pas s’entendre avec son voisin, lui trouver tous les défauts du monde, mais lui porter secours au besoin et témoigner en sa faveur si jamais celui-ci se trouve injustement accusé d’un crime qu’il n’a pas commis.
                    La recheche du vrai et le sentiment de justice existe donc bel et bien chez un individu normalement constitué. Ainsi, s’intéresser à un sujet comme le 911 devrait en principe rallier des individus de tous horizons, réunis par le seul souci du vrai.

                    Autrement j’ai lu votre interprétation des faits et elle colle assez bien avec la mienne. Comme quoi nous pouvons très bien ne pas nous entendre sur certains sujets et nous rejoindre sur le 911.


                  • Jojo 11 septembre 2009 10:02

                    Bonjour Zen,
                    Votre commentaire et contrairement à tous les autres, m’apparait avec une bulle blanche (sans le signe +), comme si je l’avais déjà plussé ce qui n’est pas le cas.
                    Avant que je ne vous en parle, Bug stupide ou pas, ça s’appelait ’un fait’, maintenant c’est limite paranoïa complotiste. Elle n’est pas belle la vie ?
                    Bonne journée et méfiez vous des cutters...


                    • Jojo 11 septembre 2009 10:04

                      Mazette, le temps que je poste, ce n’était plus le cas. La CIA a lu dans mes pensées et a eu peur du scandale, je ne vois que ça...


                    • ZEN ZEN 11 septembre 2009 10:22

                      Oui, ça bug
                      Je ne peux plusser, on me l’interdit, bien que je sois tout ce qu’il y a de plus légalement inscrit...
                      Complot ou site en reconstruction ?
                      Je reste dans le doute...
                      Gary Cutter va sans doute sévir

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires