• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Leonard

Tableau de bord

  • Premier article le 26/09/2016
  • Modérateur depuis le 04/10/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 37 2057 2264
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 239 144 95
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • Leonard Leonard 18 août 2016 10:19

    @Fergus

    Merci pour ces informations qui prouvent bien la décadence de notre société. A quand l’acquittement du mari violenté psychologiquement qui aura tué sa femme ? Belle époque...

    Je ne vois pas en quoi les violences conjugales sont des causes d’irresponsabilité pénale ? ou de légitimation d’un meurtre ?

    Vos lacunes juridiques semblent évidentes quand vous me parlez de légitime défense et de faire face ou non... La légitime défense pour être appliquée doit être légitime, concomitante et proportionnée (CF Code Pénal), je ne vois pas en quoi tirer un coup de fusil sur une personne à main nue est proportionnée. De plus qui vous dit que celle-ci n’a pas prémédité son acte en lui tirant dans le dos, ce qui en ferait un assassinat et non un simple homicide, sans parler de légitime défense.

    De plus il ne semble pas que madame Sauvage soit atteinte du syndrome de Stockholm... Elle aurait donc pu partir.

    Votre raisonnement est le suivant :

    Une personne a subi des violences alors on ne doit pas la poursuivre parce qu’elle a tué son agresseur ?

    (En fait au fond, je reste persuadé que vous n’avez aucune formation de juriste et que vous ne pouvez donc même pas comprendre un attendu... Ce pourquoi on est formé pendant de longues années...)



  • Leonard Leonard 18 août 2016 09:35

    Bonjour,

    Non sans vous rappeler que les magistrats sont des professionnels du Droit (bien loin de nos politiciens qui accordent des grâces sans bien même en comprendre les tenants et aboutissants), j’ai bien peur d’avoir à souligner que votre prise de position est étrange dans son raisonnement juridique.

    Donc cette femme qui a subi les pires sévices de la part de son mari aurait le droit de se substituer à la force publique quand à la peine à infliger à son mari ?

    Qui plus est, en lui infligeant la peine capitale (qui n’est plus en court en France depuis 1981...) ?

    Sans légitime défense à proprement parler ?

    Dans le fait de cautionner la libération de Jacqueline Sauvage, vous cautionnez le fait qu’une femme battue règle directement ses comptes avec son agresseurs de manière violente, voir le tue et ne soit pas inquiétée.

    Au lieu, bien évidement de suivre le processus judiciaire ou tout simplement d’envisager une séparation (combien dure et difficile soit-elle).

    Quand aux risques de récidive, vous m’avez l’air médecin et clairvoyant pour savoir de ce qu’il se passe dans la tête d’une personne ayant déjà ôtée la vie à une autre. Vous connaissez le principe de précaution ?

    Bref, le président n’accordera pas de grâce pleine et entière, tout simplement parce que cela serait la porte ouverte à n’importe quoi... Quoi que la porte soit déjà bien entre-ouverte...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité