• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

oncle archibald

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 15/09/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 13454 118
1 mois 0 75 0
5 jours 0 8 0

Ses articles classés par : nombre de visites






Derniers commentaires



  • oncle archibald 8 avril 18:13

    Et si l’on parlait concret, parler du contenu du texte qui est examiné à l’assemblée nationale.

    "L’article 3 dispose que les personnes qui ne sont plus en capacité de s’exprimer peuvent avoir accès à l’euthanasie, à la condition que cette demande figure expressément dans leurs directives anticipées ou qu’elle soit relayée par leur personne de confiance".

    Le Dr Claire Fourcade, présidente de la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs (Sfap), s’alarme en ces termes : « Le risque de dérives est immense et nous perdrions le droit à l’inconstance de nos désirs. Cela ouvrirait un champ considérable de patients potentiellement concernés, allant jusqu’aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ».

    Aucun risque de dérives disent les tenants de cette magnifique « avancée sociétale » consistant c’est clairement exprimé dans cet article 3, à accorder à un tiers un « permis de tuer » car il est si facile d’abuser la volonté d’une personne qui souffre, que ce soit physiquement ou moralement, si facile de lui montrer combien sa vie est moche et inutile, que finalement ... tiens signe là et je m’occupe de tout !

    Sur que c’est plus compliqué, plus couteux, plus chronophage, de faire le contraire, l’empêcher de souffrir, lui redonner gout à la vie ... mais bon, ça n’est plus le sujet !



  • oncle archibald 8 avril 15:10

    @infraçon

    Il ne s’agit pas d’une attaque mais d’une riposte. Trouvez vous Fergus respectueux envers ceux qui ne partagent pas son point de vue ? Relisez son post et vous conviendrez que ça n’est pas le cas.

    Le vide argumentaire est bien dans le fait de traiter de demeurés obscurantistes ceux qui ne partagent pas son opinion et je trouve désolant d’attaquer les adeptes d’une religion au motif qu’ils ne voient pas un grand progrès de civilisation dans la légalisation de l’euthanasie.



  • oncle archibald 8 avril 13:06

    @Fergus

    Pauvre homme obsédé par ses propres certitudes, contrairement aux obscurantistes, surtout les cathos bien sûr, il ne sait pas faire la différence entre un chien oú un chat et un homme .... acharné ? Oui , il l’est, et ne recule devant rien pour nous ¨prouver‘´ qu’il a raison Lui, qu’il est humain’ Lui ..... Désolant.



  • oncle archibald 8 avril 10:00

    @Fergus : « c’est donner un droit nouveau à quelques centaines de personnes par an » ...

    Et on ferait tout ce tintouin pour quelques centaines de personnes par an ? Et 90% de la population serait passionnée par ce problème ? Allons allons ...

    Hypocrisie pure et simple, l’enjeu est moral et vous le savez bien. En fait c’est abolir le fameux « tu ne tueras point » qui est assimilé à un précepte religieux que cherchent à obtenir les tenants de ce projet insensé.

    Sylvain a parfaitement raison : « tuer la souffrance au lieu de la personne ». Là est l’humanisme, là est la dignité, là doivent se faire ou plutôt se poursuivre, se parfaire, les efforts. Le progrès serait que les personnes qui ont peur de leur avenir soient aimées, aidées et accompagnées moralement et médicalement pour avoir envie de vivre la vie comme elle se présente, du début à la fin.

    Nous vivons un temps d’égoïsme et d’orgueil extraordinaire ! Regardez vivre les gitans : Ils sont heureux sans argent, trouvent toujours bienvenu un nouvel enfant et s’occupent de leurs anciens jusqu’à la fin de leur vie. C’est un société qui respecte et qui aime la vie ! Ce qui était la règle ordinaire est devenu l’exception ! C’est désespérant stricto-sensu.



  • oncle archibald 7 avril 17:09

    @astus :

    La loi Veil, que j’approuve, était destinée à éviter aux femmes en détresse qui n’avaient aucune autre solution que d’avorter de le faire dans des conditions médicales décentes et sans risques pour leur santé.

    De là, par une idéologie malsaine à l’heure ou la contraception est devenue très courante et très sure, on a glissé vers une utilisation de l’IVG en guise de « contraception retard » que l’on peut appliquer dans un délai de 12 semaines de grossesse. Vous savez à quoi ressemble un fœtus de 12 semaines ? Et vous vous étonnez que certains médecins ne soient pas très chauds pour accomplir un acte qui leur parait barbare ? Et pour certaines « progressistes » ça ne serait pas encore assez ! Dites moi donc ou devrait être la limite ?

    Et devant cette dérive qui était largement prévisible vous voudriez que l’on s’enthousiasme pour une loi qui prévoit d’autres dispositifs de mise à mort à l’autre bout de la vie ? Et vous prétendez appeler ça de grands progrès sociétaux ?

    Mais les progrès seraient que les femmes et les vieillards qui ont peur de leur avenir soient aimés, aidés et accompagnés moralement et financièrement pour avoir envie de vivre la vie comme elle se présente du début à la fin. Nous vivons un temps d’égoïsme et d’orgueil extraordinaire ! Regardez vivre les gitans : Ils sont heureux sans argent, trouvent toujours bienvenu un nouvel enfant et s’occupent de leurs anciens jusqu’à la fin de leur vie. C’est un société qui respecte la vie ! Ce qui était la règle est devenu l’exception ! C’est désespérant stricto-sensu.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Aléas

Publicité



Palmarès

Publicité