• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alain Alain

Alain Alain

Je suis un citoyen ordinaire. Je m'inquiète pour l'avenir de l'humanité en particulier de mes enfants et petits-enfants. Je ne supporte pas l'injustice sociale. Mon but en intervenant sur Agoravox, donner modestement du grain à moudre dans leur réflexion à ceux qui me lisent.

Tableau de bord

  • Premier article le 07/04/2018
  • Modérateur depuis le 28/05/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 20 78 1410
1 mois 4 12 492
5 jours 0 3 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 42 31 11
1 mois 3 3 0
5 jours 1 1 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Alain Alain Alain Alain 21 janvier 15:36

    @Eric F
    « ce sont les corporations ayant un régime plus avantageux que le régime standard qui ont fait l’essentiel du mouvement ».

    Vous n’êtes pas allé dans les cortèges. J’ai fait toutes les manifs à Marseille et je vous garantis que tous les secteurs étaient représentés, même des entreprises et des secteurs publics jamais vues avant. Beaucoup témoignaient des risques à se mettre en grève dans le privé.
    « niveau moyen de pension maintenu » ; « minimum est sensiblement réévalué ».
    Dans la réaction, j’explique rapidement pourquoi c’est faux : 1- toute la carrière ; 2- pas de notion de carrière complète.

    Même beaucoup des économistes plutôt favorables à ce régime avant, reviennent sur leur soutien.
    Tous les ajustements concédés démontrent que rien n’a été préparé et anticipé par ignorance du sujet. En effet, c’est une recommandation et une exigence de l’économie ultralibérale mondiale (fonds de pension, banques, compagnies d’assurance, FMI, etc.) mises en œuvre par le conseil européen sur son secteur géographique.
    Moi je suis retraité et donc pas concerné. Mais comme citoyen je ne peux pas accepter cette destruction de notre protection sociale, reconnue comme une des meilleures ce que confirment les diverse études : 9% de retraités pauvres en France, 17 en Suède, 19 en Allemagne, et sauf erreur au Royaume Uni ou en Italie, je ne sais plus.



  • Alain Alain Alain Alain 21 janvier 11:25

    Quand on sait à qui appartient les médias et la presse, à part radio-france-télévision et quelques rares titres papier, on sait que les journalistes sont soit soumis, soit partisans et parfois aussi incompétents. Sauf pour jouer les pucelles effarouchées sous prétexte qu’on attente à leur honneur. Attention ceux du service public ne dérogent pas à la règle même si en principe ils pourraient être plus libres.

    Exemple : lors d’un débat télévisé en décembre 2018, Christophe Couderc un gilet jaune dénonce la politique d’Emmanuel Macron en faveur de « ses amis, les banquiers internationaux ». Bruno Jeudy, BFM, JDD, l’apostropha violemment ainsi : « vous avez des obsessions qui sont des obsessions politiques et qui ne sont pas démocratiques (...) Vous êtes un faux gilet jaune. » Réponse de Christophe Couderc : « vous n’êtes pas un vrai journaliste. » Et c’est tellement vrai ! Surtout concernant Bruno Jeudy.

    Qui veut donner son exemple ; allez-y, ça soulage.



  • Alain Alain Alain Alain 21 janvier 00:51

    La seule question qui vaille est : le régime par points est-il moins favorable que le système actuel ?
    Rapidement et de tête.
     Le régime par points ne fera pas mieux en matière d’équilibre cotisations - pensions : 1,7 cotisants pour 1 retraité, situation identique dans les 2 systèmes.
     Le régime par points conduira à une baisse des pensions : calcul sur toute la carrière y compris les mauvaises années, (il y en a toujours des moins bonnes), au lieu des 25 meilleures ; ça c’est mathématiques.
     Le régime par points conduira à un allongement des carrières nécessaires pour obtenir une pension suffisante : 17% de retraités pauvres en Suède avec ce régime contre 9% en France actuellement.
     Le régime par points ne finance pas la solidarité, pénibilité, spécificité, compensation femme/homme, sauf en prenant sur l’ensemble des cotisations donc en diminuant la valeur du point rendue aux cotisants. Actuellement, le plafonnement des pensions permet de dégager ce financement sur les cotisants des plus riches. La pension maximale versée est de 3 880 euros brut ; au-dessus c’est récupéré pour financer la solidarité.
    Au passage, notons que ce sont les cotisations des plus riches qui vont être désormais plafonnées (2,8% au lieu de 28% à partir de 10 000 euros par mois, soit une perte de ressources annuelle colossale) et donc leur pensions supérieures seront en partie payées par tous les autres.
     Le régime par points n’assurera pas une pension à 85% du SMIC pour une carrière complète parce que la notion de carrière complète n’existe pas dans ce régime : soit on a assez de points pour une pension suffisante, après 40 ou 42 ou 43 années de carrière et on peut partir ; soit on est trop vieux, sans emploi, ou autre et même avec un total insuffisant de points pour obtenir une pension suffisante, on est obligé de partir. Donc il n’existe pas de notion de carrière complète : chacun fait comme il peut.
     Dernier point évoqué sinon ce serait trop long. Dans le régime par points il n’y a que deux paramètres ajustables en cas de déséquilibre financier : le montant de la cotisation ou la valeur du point. Et qu’est-ce qui s’est passé en Suède quand les comptes étaient déficitaires pendant 3 ans, baisse du point c’est à dire de toutes les pensions.
    Et oui, le régime par points est le marche pied d’un système par capitalisation : fonctionnement identique, sauf que les fonds de pensions doivent faire leur beurre avec l’argent des souscripteurs avec le risque de tout perdre comme aux états unis et actuellement en Hollande avec un trou de 1,6 milliards.
    Ceux qui ne reconnaissent pas cet état de fait sont de mauvaise foi ou mal informés.



  • Alain Alain Alain Alain 1er janvier 21:41

    @Un des P’tite Goutte

    En 2017.
    Voilà ceux qui ont le pouvoir : Walamart, USA, chiffre d’affaires 500 miliards de dollars ; State Grid, USA, chiffre d’affaires 349 miliards de dollars ; SINOPEC Group, Chine, chiffre d’affaires 327 miliards de dollars ; China National Petroleum, Chine, chiffre d’affaires 326 miliards de dollars ; Royal Dutch Shell, anglo- néerlandaise, chiffre d’affaires 312 miliards de dollars ; Toyota Motor, Japon, chiffre d’affaires 265 miliards de dollars ; etc.
    Les 500 plus riches entreprises du monde ; chiffre d’affaires cumulé 30 000 miliards de dollars.
    Les 500 plus riches entreprises du monde ont réalisé autant de bénéfice cumulé que le PIB de l’Italie.

    Voilà ceux qui ont le pouvoir : Jeff Bezos, amércain, fortune 131 milliards de dollars ; Bill Gates, amércain, fortune 96,5 milliards de dollars ; Warren Buffet, amércain, fortune 82,5 milliards de dollars ; Bernard Arnaud, français, fortune 76 milliards de dollars ; 15°, Françoise Bettencourt Meyers et sa famille, française, fortune 49,3 milliards de dollars, etc.

    La différence gauche/droite est là : entre ceux de gauche véritable qui affirment que l’humanité et la planète ne peuvent être sauvées sans remettre en question cette ploutocratie et les immenses inégalités sociales intra et inter nations, inhérentes à ce systéme, et les autres qui pensent pouvoir faire avec.
    Ce n’est pas être extrémiste ou fanatique. Ça n’implique pas la violence. C’est juste être réaliste.
    Ce n’est pas qu’ils soient immensément riches qui posent problème. C’est qu’ils accaparent inutilement les moyens nécessaires à l’élimination des inégalités, la sauvegarde de la planète, à la survie de notre espèce, tant, qu’ils n’en restent pas assez pour mener les batailles écologiques urgentes et indispensables.

    Merci pour votre intérêt.



  • Alain Alain Alain Alain 1er janvier 21:06

    @Cadoudal

    En 2017.
    Voilà ceux qui ont le pouvoir : Walamart, USA, chiffre d’affaires 500 miliards de dollars ; State Grid, USA, chiffre d’affaires 349 miliards de dollars ; SINOPEC Group, Chine, chiffre d’affaires 327 miliards de dollars ; China National Petroleum, Chine, chiffre d’affaires 326 miliards de dollars ; Royal Dutch Shell, anglo- néerlandaise, chiffre d’affaires 312 miliards de dollars ; Toyota Motor, Japon, chiffre d’affaires 265 miliards de dollars ; etc.
    Les 500 plus riches entreprises du monde ; chiffre d’affaires cumulé 30 000 miliards de dollars.
    Les 500 plus riches entreprises du monde ont réalisé autant de bénéfice cumulé que le PIB de l’Italie.

    Voilà ceux qui ont le pouvoir : Jeff Bezos, amércain, fortune 131 milliards de dollars ; Bill Gates, amércain, fortune 96,5 milliards de dollars ; Warren Buffet, amércain, fortune 82,5 milliards de dollars ; Bernard Arnaud, français, fortune 76 milliards de dollars ; 15°, Françoise Bettencourt Meyers et sa famille, française, fortune 49,3 milliards de dollars, etc.

    Alors avant que les immigrés arabes leur prennent le pouvoir n’importe où dans le monde, on pourra compter sur les marsiens pour nous défendre.
    En revanche votre capital de haine ne sera pas prêt d’être épuisé.
    Elle doit être lourde et brûlante cette haine à porter.
    Je vous plains.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès