• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

JPCiron

 
Comme point de départ pour la recherche de notre destination souhaitable, la Vision d’un humanisme ‘généralisé’ tel que décrit par l'anthropologue Lévi-Strauss me semble être une voie raisonnable, quoique pour nous révolutionnaire : "(...) un humanisme bien ordonné ne commence pas par soi-même mais place le monde avant la vie, la vie avant l'homme, le respect des autres êtres avant l'amour-propre."
Godelier souligne que, pour Lévi-Strauss, le salut de l'humanité, s'il en était un, ne pourrait provenir que de l'Orient.

Tableau de bord

  • Premier article le 07/08/2018
  • Modérateur depuis le 27/09/2018
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 90 2726 5617
1 mois 1 52 160
5 jours 0 10 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1022 895 127
1 mois 22 20 2
5 jours 2 2 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • JPCiron JPCiron 16 juillet 19:02

    @Eliane Jacquot

    Bonjour,

    Je souscris complètement aux vues de Madame Mushikiwabo sur la direction vers un souhaitable monde futur. Les trois pages de son Article sont très claires : https://www.lesrencontreseconomiques.fr/wp-content/uploads/2021/06/session-2-louise-mushikiwabo.pdf

    Et la diffusion de ces vues constitue certainement une contribution positive. Mais en pratique, elles ne sont/seront guère diffusées, car elles ne vont pas dans le sens unipolaire..

    .

    La France et l’Europe sont embarquées dans un navire sur lequel elles ressemble plus à des passagères fidèles qu’à des membres de l’équipe de pilotage. Et la direction de ’’notre’’ navire est unipolaire. Pour une entité nationale, la coopération internationale me semble être un sous-ensemble du système des Alliances dans lequel elle se trouve embarquée : le multilatéralisme s’exprimera en pratique grandement à l’intérieur de ce système.

    .

    Pour que les vues de Madame Mushikiwabo prennent racine, portent fruit, et fassent changer de cap, il faudrait que nous changions nous-mêmes, en France et en Europe.



  • JPCiron JPCiron 16 juillet 13:31

    < une fracture irrémédiable entre le Nord et le Sud.> 

    .

    Mais, le contexte géopolitique qui est celui de la France n’est-il pas tout d’abord celui de sa ’fidélité’ à l’Ouest et à son champion ?

    Car la plus grosse fracture que nous nous employons à élargir n’est-elle pas celle entre l’ Ouest et le non-Ouest ?

    .




  • JPCiron JPCiron 16 juillet 12:23

    @Mélusine ou la Robe de Saphir.
    Au final les Textes, quelles que soient leurs natures, sont des moyens à disposition pour prétendre illustrer ce que l’on pense être... alors que l’on est peut-être tout le contraire, ou encore autre chose.... peut-être encore plus effrayant ..... ou attendrissant ?



  • JPCiron JPCiron 16 juillet 11:06

    Le peuple Amazigh, ce sont les Berbères (Imazighen) : un peuple autochtone de l’Afrique du Nord. On les y trouve partout : des Canaries à l’Égypte ; de la Méditerranée au fleuve Niger ; outre une grande diaspora. https://fr.wikipedia.org/wiki/Berb%C3%A8res


    Le génome ’’Arabe’’ ne pèse que pour 4 à 10 % pour les ’’Nord-Africains’’ : c’est le génome ’’Berbère’’ qui y prédomine largement : 88% en Tunisie, 68% en Égypte.


    Du temps de l’Antiquité Égyptienne, les Berbères y étaient appelés ’’Lybiens’’. Sur une fresque égyptienne, vers 1200 avant JC, les Berbères sont représentés : quatre Lybiens (= Berbères), un Nubien, un ’Asiatique’ (= Syrie-Palestine), et un Egyptien :

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/4d/Races2.jpg

    On remarque que, dans ces temps anciens, les Lybiens pratiquaient déjà les tatouages.


    Les Berbères sont un peuple très ancien, déjà raffiné & civilisé quand nos admirables aïeux vivaient encore de petits élevages itinérants dans les steppes arides d’Arabie ou d’ailleurs.


    La République du RIF de l’Article s’inscrit dans cette antique perspective.


    A cette époque antique, la Bible assure que le peuple Hébreu était fort connu des Égyptiens, y compris dans les très hautes sphères. Cependant, les historiens de l’époque, égyptiens ou autres, ne mentionnent aucunement les Hébreux. Les hiéroglyphes non plus.



    .



  • JPCiron JPCiron 16 juillet 09:33

    Oui, il est important de ’’lever la tête du guidon’’ quotidien et de regarder le monde de plus haut.

    Merci pour cet Article !

    Le Blog aussi est intéressant par la diversité et l’intérêt des sujets :

    https://www.belaali.com/

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité