• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Fergus

Fergus

Autodidacte retraité au terme d'une carrière qui m'a vu exercer des métiers très différents allant d'informaticien à responsable de formation, je vis à Dinan (Côtes d'Armor). Depuis toujours, je suis un observateur (et de temps à autre un modeste acteur) de la vie politique et sociale de mon pays. Je n'ai toutefois jamais appartenu à une quelconque chapelle politique ou syndicale, préférant le rôle d'électron libre. Ancien membre d'Amnesty International. Sur le plan sportif, j'ai encadré durant de longues années des jeunes footballeurs en région parisienne. Grand amateur de randonnée pédestre, et occasionnellement de ski (fond et alpin), j'ai également pratiqué le football durant... 32 ans au poste de gardien de but. J'aime la lecture et j'écoute chaque jour au moins une heure de musique, avec une prédilection pour le classique. Peintre amateur occasionnel, j'ai moi-même réalisé mon avatar.

Tableau de bord

  • Premier article le 31/07/2008
  • Modérateur depuis le 22/11/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 870 56736 88319
1 mois 5 403 1075
5 jours 1 78 240
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3009 2256 753
1 mois 15 14 1
5 jours 2 2 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • Fergus Fergus 3 février 18:55

    Bonsoir, Michel

    Très bon état des lieux.

    Heureusement, l’unité syndicale ne faiblit pas, ce qui devrait contribuer à mobiliser toujours plus de monde dans les rues la semaine prochaine contre ce projet de réforme injuste.



  • Fergus Fergus 3 février 16:58

    Tout cela me rappelle un intéressant débat auquel j’ai participé à Sciences-Po en conclusion d’une conférence d’Alfred Grosser au cours de laquelle avait été abordé le thème de « la lettre et l’esprit de la Constitution ».
    Vous n’auriez sans doute pas apprécié le regard de ce brillant intellectuel sur le sujet !



  • Fergus Fergus 3 février 16:54

    Certes, il est écrit : « Les actes politiques du président de la République échappent à la compétence du Conseil constitutionnel à l’image du décret portant dissolution de l’Assemblée nationale ».
    Mais il est évident que cela fait référence aux dissolutions normales, telles qu’elles ont été pratiquées en cours de mandat par d’anciens présidents de la République. Rien à voir avec ce que j’ai qualifié de « carabistouille politique » !!!



  • Fergus Fergus 3 février 16:47

    @ Aristide

    Soyez sérieux, vous m’avez cité ceci parce que cela sert votre analyse : « Ne disposant d’aucune compétence générale pour contrôler les actes présidentiels ».
    Mais vous vous êtes bien gardé d’ajouter la suite : « le Conseil n’intervient qu’à titre exceptionnel pour statuer sur les requêtes mettant en cause la régularité de certains décrets » parce que cela sert mon propos.
    Or, dans le cas évoqué plus haut, à savoir une dissolution de convenance quelques semaines après les législatives, le CC aurait évidemment à "statuer sur (une requête des députés) mettant en cause la régularité (du décret de dissolution) !!!



  • Fergus Fergus 3 février 16:23

    Bonjour, pipiou2

    100 % d’accord avec vos deux commentaires ci-dessus.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv