• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

André Bouny

André Bouny

Père adoptif d'enfants vietnamiens, préside le "Comité International de Soutien aux victimes vietnamiennes de l'Agent Orange et au procès de New York" (CIS), auteur du livre "Agent Orange, Apocalypse Viêt Nam", préfacé par Howard Zinn, avant-propos de Me William Bourdon, éditions Demi-Lune, 2010, Paris. http://www.editionsdemilune.com/agent-orange-apocalypse-viet-nam-p-33.html
et de l'ouvrage "Cent ans au Viêt Nam", éditions Sulliver, 2014 : http://www.sulliver.com/livre/livre.php?ref_article=9782351221501
puis de "Viêt Nam, voyages d'après-guerres / avec 40 dessins de l'auteur ", Editions du Canoë (renaissance des Editions de La Différence) 3 mai 2018, Paris : https://www.editionsducanoe.fr/tirages-de-tete/viet-nam-voyages-d-apres-guerres-tirages-de-tete
"En attendant le verdict du procès en France de l'Agent Orange", Editions du Canoë, novembre 2019, Paris.
"Huit destins de femmes Une férocité ordinaire" avec huit frontispices de l'auteur, Éditions H Diffusion, 10 novembre 2020, Paris : http://hdiffusion.fr/2020/10/21/huit-destins-de-femmes-une-ferocite-ordinaire/
"éjectas / le hasard est nôtre" Éditions H Diffusion, 24 juin 2021, Paris : http://hdiffusion.fr/2021/03/23/ejectas-le-hasard-est-notre/
"Les Naufragés de la Grande Ourse, avec 4 dessins de Julio Le Parc", Editions du Canoë, novembre 2021, Paris : https://www.editionsducanoe.fr/livres/les-naufrages-de-la-grande-ourse
"La mer tout entière" recueil de poésie, Z4 éditions, https://nouveautes-editeurs.bnf.fr/accueil?id_declaration=10000000921545&titre_livre=La_mer_tout_enti%C3%A8re
 
 
 
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 13/03/2007
  • Modérateur depuis le 07/06/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 25 49 462
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 9 9 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • André Bouny André Bouny 20 novembre 2023 13:55

    @Eric F

    Oui, la réponse ne peut pas être immédiate, mais c’est bien celle-ci : https://www.irenees.net/bdf_fiche-documentation-88_fr.html



  • André Bouny André Bouny 29 décembre 2022 19:21

    @Eric F

    C’est bien cela.



  • André Bouny André Bouny 27 décembre 2022 18:48

    @chapoutier

    Apprenez à lire, car ce qui est consternant c’est votre interprétation : rien dans ce texte ne justifie vos propos. Par ailleurs, ce n’est pas 2 millions de personnes qui perdirent la vie au Viêt Nam, mais 5 millions. Pourquoi écrivez-vous Viêt Nam à l’américaine ? Votre temps est certainement précieux, le mien aussi. Belle soirée à vous.



  • André Bouny André Bouny 12 décembre 2019 10:22

    @Denis Langlois

    Cher Denis Langlois,

    La France a cette singularité enviée de comprendre un très grand nombre d’éditeurs et une trame de librairies non moins exceptionnelle. En effet, nous ne pouvons que nous en réjouir.

    Bon vent à toutes !



  • André Bouny André Bouny 3 mai 2019 16:49

    @André Bouny
    P.-S. Le terme « écocide » est souvent attribué à Arthur W. Galston, botaniste qui participa au développement de l’Agent Orange (l’AO s’écrit avec des majuscules car non seulement il s’agit de cet agent chimique-là et pas d’un autre (Pourpre, Bleu, Rose, Vert, Blanc), et la couleur désignée n’est pas un adjectif qui se rapporte de cet agent d’autant que le produit n’est pas de couleur orange... mais un nom de code militaire de ce produit chimique permettant de le différencier des autres sans toutefois définir sa composition). Galston, à l’instar d’Einstein dans un autre domaine, devint « bioéthicien ». En effet, durant la seconde guerre mondiale, le professeur Ezra Kraus de l’Université de Chicago découvrit le 2,4-D, un des deux composés de l’Agent Orange, et s’empressa de le livrer au laboratoire de recherches de Fort Detrick pensant qu’il pouvait avoir des applications militaires. En 1943, le Dr Arthur Galston, père involontaire d’un prototype du redoutable composé contaminant de l’Agent Orange, remarqua que la présence d’acide 2,3,5-triiodobenzoique (TIBA) accélérait la croissance du soja et, qu’à forte dose, il le tuait. Le centre de recherches sur les armes biologiques de l’armée américaine à Fort Detrick (USAMRIID) s’empara de ces découvertes et s’en servit pour élaborer l’Agent Orange, officiellement comme défoliant, dans les faits comme une arme chimique. Par la suite, Galston et bien d’autres, s’opposeront donc à son utilisation au Viêt Nam. Alors, le terme « écocide » ?... Et bien il est attribué à Galston, utilisé par la suite par Olof Palme, et bien d’autres auparavant. En réalité, le premier qui eut recours à ce terme est un zoologiste vietnamien, Vo Quy, plus particulièrement ornithologue, ayant fait ses études en Chine, un des fondateurs de l’Université d’Hanoi. Il parlait et écrivait parfaitement le français, je l’ai connu. Il est mort il y a peu de temps, en 2017. « Naturellement », l’information occidentale supplanta celle du Viêt Nam, aussi ce n’est pas son nom qui reste accolé au terme « écocide », et pourtant... Il était sur le terrain et étudiait les effets de l’Agent Orange pendant la Guerre américaine au Viêt Nam. Bien sûr il partagea avec ses pairs états-uniens et autres, quels qu’ils soient, et ne revendiqua la paternité de rien du tout... Il en fut ainsi.    

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv