• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Traroth

Traroth

Depuis plusieurs années, les articles conspis se multiplient sur ce site, chassant lentement mais sûrement le contenu valable et intéressant. Mais il y a peu de temps, ça a empiré : le contenu conspi est désormais mis en avant par le site. C'est donc le moment de dire au revoir. Le journalisme citoyen reste une très grande idée, mais il ne reste rien de sauvable d'Agoravox. Si j'étais vous, je ne resterais pas dans les parages. C'est désormais un marécage d'idées au mieux idiotes, au pire toxiques.
 
Le 05/02/2021.

Tableau de bord

  • Premier article le 09/10/2008
  • Modérateur depuis le 06/07/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 6 15795 653
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 675 405 270
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites









Derniers commentaires



  • Traroth Traroth 29 juin 17:38

    « Le nationalisme est une belle et grande chose » : Pourquoi lire plus loin ? Le nationalisme, c’est la guerre. Toujours.



  • Traroth Traroth 31 mai 15:08

    L’épidémie se répand à un rythme plus élevé que la vaccination (merci les antivax ! Merci aussi aux gouvernements et aux entreprises pharma pour entretenir la pénurie !), et vous voyez dans cette corrélation purement temporelle une relation de cause à effet, sans aucune justification.



  • Traroth Traroth 31 mai 15:05

    @Séraphin Lampion

    a²-b²=ab-b²

    Cette égalité signifie en fait 0=0, pour tout a et b. A partir de là, vous pouvez écrire n’importe quoi, ça « marche » : 5*0 = 4*0 donc 5=4, etc.



  • Traroth Traroth 10 mars 14:45

    @Captain Marlo
    Mais c’est tout à fait compréhensible, au contraire. Il y a en France des politiques et des partis qui se disent de gauche, prennent le temps de parole de la gauche, les dons des gens pensant aider la gauche, et finalement les voix des gens de gauche, mais qui ne sont pas de gauche.

    Pour vous dire d’où je parle, j’ai voté Montebourg à la primaire du PS en 2012. Mais entre temps, il a été ministre, et j’ai eu l’occasion de l’écouter à plusieurs reprises à des conférences, et je suis désormais persuadé que ce type n’est pas fondamentalement différent d’un Hollande ou d’un Valls. Il est sans doute plus intelligent que Valls, même si là, il n’y a pas beaucoup de mérite, mais il ferait la même politique qu’eux s’il était élu président. Et je pense que la même chose vaut pour Jadot. Le PCF, lui, n’est plus qu’un croupion du PS moribond.

    Le véritable rôle de tout ce petit monde est de faire croire aux citoyens qu’il n’y a pas d’alternative, antienne néolibérale bien connue depuis qu’elle a été formulée explicitement par Thatcher. En d’autres termes, d’empêcher des forces politiques réellement de gauche d’accéder au pouvoir, qu’il s’agisse de Mélenchon ou d’un autre.

    Quand ils donnent à penser que la gauche française est nulle, ce n’est pas un accident. C’est une des manières de remplir cette mission, la plus désespérée, ce qui donne à penser que ça ne fonctionnera plus longtemps. Ca fait longtemps qu’il n’y a plus de socialiste au PS, plus de communiste au PCF, et si Jadot arrive au pouvoir, à la fin de son mandat, il n’y aura plus d’écologiste à EELV.

    Quand ils arrivent au pouvoir, ils font tous la même politique, qui est la même que cette de LR ou LREM, même si Macron est allé bien plus loin que les autres dans la destruction. C’est une politique nationale-libérale, autoritaire et mettant l’accent sur les épouvantails sécurité et immigration, tout en pratiquant une destruction sociale qui finira par entraîner une catastrophe dans notre pays. Le PS appelle ce national-libéralisme « social-libéralisme », EELV l’appelle « capitalisme vert », le résultat est le même. On prend aux pauvres pour donner aux riches.



  • Traroth Traroth 9 mars 18:28

    L’un des professeurs en question était connu pour ses propos racistes en plein cours. L’autre a carrément exigé que les syndiqués à l’UNEF quittent son cours et ne reviennent pas.

    Qui, de nos nos jours oserait encore dénoncer un Faurisson ou un Gollnisch, quand ils tenaient des propos négationnistes et antisémites durant leurs cours ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité