• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Serge ULESKI

Serge ULESKI

Je suis citoyen et j’ai une part de responsabilité dans ce que fait mon pays. Je n’ai aucune influence sur la politique de la Somalie, mais j’en ai, jusqu’à un certain point, sur la politique de la France.
***
 Bonjour à vous qui passez !
 Passionné de géopolitique, amateur de controverses, de radicalité et de dissidence, de littérature, de cinéma et d'Arts plastiques, aujourd'hui je me consacre à l'écriture - de nombreux titres (17 - romans, essais, théâtre, aphorismes...) sont disponibles chez Amazon.
 ______________________
 
 Aujourd'hui, si nous ne sommes sûrs de rien ni de personne, c'est que nous sommes infiniment plus nombreux qu'hier à chercher à savoir ; et plus nous serons nombreux à trouver et moins les évidences auxquelles il nous a si longtemps été demandé d'adhérer s'imposeront à notre esprit.
 Ainsi va la recherche ! Vers un savoir de plus en plus complexe mais sans surprise car, ce savoir doublé d'une compréhension dévastatrice nous renverra fatalement à ce que nous sommes aussi - d'aucuns ajouteront -, et surtout : à cette nature en trompe l'oeil, dissimulatrice, accapareuse et rétentrice qu'est la nôtre.
Porteuse de tous les dangers, cette recherche expansionniste toujours plus performante et exigeante : le danger de nous laisser sans évidences et sans certitudes.
Du grain à moudre pour la politique et la littérature... ce danger ! Nul doute !
 
 ***
 
Mon blog dissidence et radicalité : http://litteratureetecriture.20minutes-blogs.fr/
Mon blog littérature et écriture :http://penseraupluriel.blogs.nouvelobs.com/

Tableau de bord

  • Premier article le 15/05/2007
  • Modérateur depuis le 29/02/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 327 1089 10325
1 mois 3 75 286
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 27 27 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • Serge ULESKI Serge ULESKI 8 décembre 20:27
    Belle diversion pour un Trump qui a le feu aux fesses ! Une chose est sûre : l’utilisation d’une telle diversion confirme une bonne fois pour toutes que Trump n’est pas un chef d’Etat.



  • Serge ULESKI Serge ULESKI 8 décembre 20:21

    Pour Macron, "... le développement de l’Afrique passe par la baisse de la fécondité" ; et ceux qui savent de quoi ils parlent quand ils en parlent, de lui répliquer : "La baisse de la fécondité passe par le développement".

      La tournée africaine de Macron et le procès de la surpopulation, comme si la situation africaine aussi complexe soit-elle avait quelque chose à voir avec un diagnostic de surpopulation ; demandez donc à ce qu’on appelle la Françafrique, cette domination du plus faible au service des multinationales françaises, de l’infantilisation des Africains et de la corruption de sa classe politique : des autoroutes là où des hôpitaux sont attendus... des poulets d’exportation qui inondent le marché local contre l’indépendance alimentaire d’un pays, d’un continent...

    Quant à la vieille antienne de la petite bourgeoisie des centre-villes de province ( auquelle Macron ne cessera jamais d’appartenir en président condamné à l’anecdote !) qui reproche à la pauvreté... ses enfants, un seul commentaire s’impose sous la forme d’une injonction : Chiche Macron ! Arrange-toi pour que l’aide au développement versée par l’UE serve les besoins des Africains et plus ceux nos multinationales !

     

     

     

     Les plus futés auront très vite compris que ce voyage en Afrique n’est pas destiné à une audience africaine mais bien française ; on notera au passage que les interventions de Macron, amplement relayées par les médias, sont destinées à flatter le parti-pris d’un électorat qui s’étend du centre-gauche à l’extrême droite ; aussi, ce voyage, c’est encore Macron qui ratisse large et qui ne cesse de ratisser très large ; un Macron en campagne, condamné à l’anecdote et à la démagogie dans un franc-parler qui, là encore, flatte toutes les ignorances, tous les préjugés et autres partis-pris. Après les « fainéants », les faiseurs de bordel, les « gens qui ne sont rien »... c’est le tour de l’Afrique et des Africains mais.......vus de l’Europe ; aucune terre ne doit échapper au laboureur qu’est Macron ; rien ne sera laissé en jachère ; c’est d’un cynisme d’une efficacité redoutable digne d’un opportunisme rarement égalé  ; mais c’est aussi et surtout dégueulasse car c’est le refus la perfectibilité de l’être humain ; on mise sur un homme stupide et borné, content de l’être, pour mieux servir les intérêts d’une domination : La Fontaine n’a jamais eu autant raison :« Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute ». Les imbéciles paieront cher, très cher, cette complaisance de Macron à leur égard.

     



  • Serge ULESKI Serge ULESKI 8 décembre 20:04
    @Christian Labrune

    Vous en avez d’autres comme celles-là ?


  • Serge ULESKI Serge ULESKI 8 décembre 20:03
    @Jean-Yves TROTARD

    Dans les années 70 sûrement ; associés aux « ploucs » de la province aussi.


  • Serge ULESKI Serge ULESKI 8 décembre 20:01
    @arthes

    thank you.

    quelques rajouts : La classe politique n’était pas en reste. Tous s’y précipitèrent, tous s’y frottèrent, s’y collèrent – s’y vautrèrent  -, auprès de cette figure maintenant iconique. Il faut croire que Johnny lavait plus blanc que blanc malgré lui qui ne savait pas, là aussi, leur dire non : Giscard, Chirac et Sarkozy. Tous ont gagné leur élection. Johnny porte chance.

    Dans le vacarme et la fureur de vivre, ses fans, au fil des ans, ont sans doute pu craindre qu’il ne soit pas à la hauteur de son destin après un précédent tragique : celui d’un Elvis décédé à l’âge de 44 ans.

    Il savait ce qu’on attendait de lui. Il s’y est plié.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès