• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ddacoudre

ddacoudre

poète essayiste militant à la retraite.
La vie commande d’être convaincu qu’il y a un absolu où tout ce que nous concevons s'écroule, Il faut donc comprendre que celui qui dispose d’une certitude absolue peut se suicider car c’est un mort vivant et ne peut développer pour vivre que la mort qu’il porte.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 06/06/2007
  • Modérateur depuis le 27/06/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 404 7498 10755
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 389 389 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • ddacoudre ddacoudre 12 mai 14:04

    bvonjour

    le recueil d’information sera toujours problèmatique. la vie privé emporte de garder pour soi les informations que l’on ne veut pas livrer. pourtant petit à petit nous avons fait naturellement des fichiers pour ne pas se perdre dans la multitude d’information a connaitre sur une personne afin de ne pas se tromper, sur un dianostic, sur un service à lui rendre, sur une prestation à lui verser, sur un împot à lui prélever etc si bien qu’une foule d’information sur chaque citoyens existe un peu partout, et seule la police pour les besoins d’une affaire est abilité à connecter toutes les informations qui ont été fichées. en dehors de ce cas chacun peut se plaindre de voir utilisé ses information sans son accord, en dehors des intitutions au nom desquelles elles ont été réunis dans l’intérêt de celui qui les donne.

    face à cette pandémie un fichage des personnes infectés n’a aucun intérêt. seul le recueil du nombre de cas en présente un avec l’âge, le sexe, et le lieu d’habitation.

    un sujet infecté durant les 14 jours d’incubations s’il ne porte pas une protection a eu le temps de postillonner dans son entourage durant ce laps de temps.

    la difficulté est là. car une fois identifié comme malade il peut être soigné suivant la gravité de l’infection, et qu’on le fiche pour le suivre ne sert à rien, le suivit médical est suffissant, tant pour les soins que pour retrouver les possible contact dont il peut se souvenir, sans grand intérêt.

    l’essentiel étant d’arrêter le mode de propagation, et là seul le masque est indispenssable car il évite que l’on postillone autour de soi. une fois nanti d’un masque l’on peut faire du nez à nez sans risque, sinon tous les personnels de santé qui au quotidien touchent des malades infectés le seraient eux aussi..

    donc je ne vois pas où il peut y avoir une utilité à ficher les sujets infectés.

    personne ne sait quand un médicament sera trouvé, alors nous porterons le masque jusqu’à cet instant. il n’y a là rien d’extraordinaire , tous les jours l’on enfile sousvêtement et vêtement , l’on se lave les dents d’autres portent des lunettes en permanance, qui aurait’il donc de si pernicieux que de porter un masque.

    quand cette épidémie sera fini car elle s’achévera comme toute épidémie alors l’on se posera la question à savoir si l’on a bien fait d’imposer un confinement plutôt qu’un masque.

    cordialement Overblog ddacoudre



  • ddacoudre ddacoudre 12 mai 08:59

    bonjour

    bon article avec lequel l’on pourrait débatre des siècles.

    il n’y a pas de changement de société sans rupture plus ou moins violante. notre mal n’est pas le libéralisme, mais l’organisation capitaliste de l’exploitation de l’homme par l’homme, cela depuis l’avénement de la sédentarisation suivant diverses étapes dont la dernière est le salariat. lui seul créé la richesse. il y a aujourd’hui en france 21 millions de salariés qui financent tout absolument tout.

    changer la société c’est déjà comprendre quelsont ces constante qui font que rien ne change vraiment.

    c’est comprendre le rapport d’échelle entre les capitaliste et les salariés. avant ils consommaient 1 et le capitaliste 10, aujourdhui le salarié consomme 10 avec bonheur et le capitaliste 150, demain même si le salarié consomme 150, le capitaliste consommera 2000. le garant de cela quelle que soit l’organisation politique est la manière dont nous comptabilison la formation de la richesse c’est le plan comptable qui c’est édifié lentement au bénéfice des entrepreneurs qui employaient de la main d’oeuvre pour travailler gratuitement si possible.

    en 1804 le salariat obligea au paiement d’un salaire toujours le plus bas et c’est seulement les lutte qui l’on faitt progresser mais comme une illusion compte tenu du plan comptable ou l’employeur qui versait le salaire le revendait au salarié le double.

    c’est ce qu’il y a a comprendre pour changer l’avenir.

    cordialement https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=216069





  • ddacoudre ddacoudre 11 mai 22:13

    bonjour

    j’ai bien aimé cette longue réflexion.

    cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/2020/05/l-avenir-sera-chaud.html



  • ddacoudre ddacoudre 11 mai 22:00

    bonjour

    une analyse succinte mais juste. en 88 je qualifié déjà mon parti d’attrape mouche, c’est grâce à cela que mittérant a pu être réélu. espérant en vain qu’il redevienne socialiste je l’ai quitté en 95. il a fallu attendre hollande pour qu’il reconaisse être devenu une social démocratie.

    mélenchon l’a quitter en 2008, jai mis quelques espoir en lui pour retrouver un parti socialiste et non un parti qui gére le capitalisme, mais la voie est difficile car le PS a pourri l’idée du socialisme.

    cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/2015/02/il-faut-que-l-ump-et-le-ps-implose-le-25-aout-1976-raymond-barre-devient-premier-ministre-son-objectif-arreter-l-inflation-qu-il-dec

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité