• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

donino30

donino30

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 26/11/2007
  • Modérateur depuis le 26/06/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 595 256
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 27 16 11
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de réactions







Derniers commentaires



  • donino30 donino30 4 juillet 2009 12:04

    Pour la statistique, j’ai déjà fourni des dizaines de fois sur avox le lien de l’étude Forbes pointant la France au rang numéro 1 de la taxation, et numéro 2 de la dépense publique mondiale. A ma connaissance c’est le seul classement international sérieux qui inclut l’ensemble des charges étatiques. Mais vous qui semblez tout savoir allez probablement m’en montrer un meilleur.

    Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de sortir d’Harvard pour deviner que l’endettement des américains et des anglais provient
    1 - de la flambée démentielle de l’immobilier sur la dernière décennie
    2 - de la surestimation tout aussi démentielle des marchés financiers

    On en était pas loin en France juste avant la crise, on commençait à parler sans plaisanter de la généralisation des crédits immo intergénérationnels... Et tous les bien pensants comme vous trouvaient cette idée formidable et « innovante ».

    Mais ne vous en faites pas trop pour les anglo-saxons, après une période terrible ils se reléveront bien vite car eux n’ont pas une mentalité de pleurnichards.

    « Peut être faut il chercher du coté des avantages que fournis l’état »  Une argumentation sans faille... Avec des peut être on peut en faire des choses. Libre à vous de ne pas vouloir regarder vers quoi nous allons, et de crier cocorico le plus fort possible en espérant que cela résoudra l’abîme financiere du pays. Vous ne semblez pas être au courant que la réalité a déjà rattrapé la cigale française, et que ce n’est plus que l’affaire de quelques mois.



  • donino30 donino30 3 juillet 2009 19:59

    Apparemment 4,2 millions de bénéficiaires à la date de novembre 2008, les assurés + les ayant droits (enfants). Quant au budget de la CMU, c’est un indicateur d’une opacité tout à fait remarquable. La CMU de base aurait un cout de 1,4 milliards d’euros, la complémentaire environ 5 milliards d’euros. Un coût global oscillant donc soit disant entre 6 et 8 millards d’euros, avec bien évidemment absolument aucune source officielle en particulier sur la complémentaire.



  • donino30 donino30 3 juillet 2009 12:21

    « notre politique fiscale irresponsable, perpétuation du modèle ultralibéral... »

    J’ai lu et relu avec attention le paragraphe pour voir si c’était du quatrième degré ou pas. Mais non, il a vraiment l’air sérieux. Avec ou sans les fameuses « niches fiscales », notre taux d’imposition est le plus élevé au monde et de loin sur les classes moyennes et hauts revenus. Plus élevé que dans les pays dits communistes, et même maintenant les fameux pays nordiques. Il serait donc judicieux d’essayer de réfléchir juste 2 secondes avant de raconter pareilles sottises.

    Je pensais naïvement que la crise aidant, un déficit public annuel de l’ordre de 200 milliards d’euro suffirait à faire réfléchir ce genre de tristes sires, mais apparemment c’est le contraire... Ils vont maintenant jusqu’à dire que si ce déficit est ce qu’il est c’est que les vilains riches (>1500 euros nets par mois), déjà les plus taxés au monde ne sont pas assez tondus. Sans imaginer ne serait ce qu’une seule fraction de seconde que les dépenses publiques doivent être absolument et drastiquement maitrisées, et je ne parle pas (même si je le déplore) de l’airbus de Naboleon ou du train de vie de sa cour, une goute d’eau. Ils s’enfonceront donc jusqu’au bout dans leur fuite en avant qui a un coté franchement pathétique.

    Je crois qu’on a vraiment besoin de dépasser ce genre d’article d’un creux à faire peur et digne d’un projet présidentiel 2007 du PS, et rentrer enfin dans le concret. 



  • donino30 donino30 3 juillet 2009 11:41

    Des médecins low cost en quelque sorte, qui mettent peu d’investissements au niveau du local et du secrétariat et annoncent d’entrée de jeu que les consultations ne dureront pas plus de 10mn, sauf cas graves, sans rendez vous. Sachant qu’ils auront quoiqu’il arrive une forte clientèle, ils peuvent ainsi s’y retrouver financièrement. Et donc si je comprends bien, pour améliorer la productivité des consultations en réduisant la partie administrative, imposer le médecin traitant pour toute consultation : pas de médecin traitant, pas de consultation. Pouquoi pas, c’est une idée qui me parait bonne, mais pauvre auteur si de telles propositions étaient applicables en France avec la pensée unique nous n’en serions pas là : et bla bla bla médecine à deux vitesses, et bla bla bla pays des droits de l’homme, et bla bla bla la santé ça n’a pas de prix, et bla bla bla...



  • donino30 donino30 30 juin 2009 13:17

    "Si on choisissait de supprimer l’armée française, (c’est juste un exemple), il y aurait largement de quoi payer les échéances de la dette« 

    Heu... 50 milliards d’euros, c’est maintenant à peu près équivalent des intérêts de la dette, pas des échéances, qui elles courent jusqu’à 50 ans. Et c’est environ le quart du déficit public que nous aurons en 2009, et vraisemblablement les années suivantes. Le »largement" ne me semble donc pas très judicieux ici.

    Par ailleurs attention aux erreurs de compréhension : ce n’est pas parce que vous supprimez un poste budgétaire de 50 milliards que vous allez économiser une telle somme sur le budget : les militaires consomment, paient de la TVA, des impôts, font marcher les sous traitants, etc. Enfin, assurer la sécurité des citoyens étant la principale fonction régalienne d’un état, supprimer l’armée reviendrait selon vos propres critères à déclarer l’état en faillite. C’était certes juste un exemple comme vous dites, il n’est cependant ni adapté ni calibré à votre argumentation.

    Mais rassurez vous, il n’y aura pas de faillite au sens d’une entreprise, car vous avez oublié la source essentielle d’effacement de la dette : l’hyperinflation. Pas de problème, pas de faillite, nous sommes en revanche à l’aurore de qui devrait devenir la plus grande crise de l’histoire de l’humanité. Nous avons au fond de la chance, nous allons entrer dans les livres d’histoire-géo.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité