• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Veilleur de Nuit

 Artiste en vagabondages...

Tableau de bord

  • Premier article le 28/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 59 48
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites






Derniers commentaires



  • Veilleur de Nuit 12 mars 2009 10:43

     
    Humanité, animalité, les frontières sont redéfinies chaque jour par les chercheurs scientiques...
     



  • Veilleur de Nuit 10 mars 2009 19:03

     Merci pour cette belle page poétique


    Avis aux amateurs de belles passantes qu’on ne reverra plus, ce texte tout aussi émouvant, je trouve...

    A une passante
     
    La rue assourdissante autour de moi hurlait.
    Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,
    Une femme passa, d’une main fastueuse
    Soulevant, balançant le feston et l’ourlet ;
     
    Agile et noble, avec sa jambe de statue.
    Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
    Dans son oeil, ciel livide où germe l’ouragan,
    La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.
     
    Un éclair... puis la nuit ! - Fugitive beauté
    Dont le regard m’a fait soudainement renaître,
    Ne te verrai-je plus que dans l’éternité ?
     
    Ailleurs, bien loin d’ici ! trop tard ! jamais peut-être !
    Car j’ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
    Ô toi que j’eusse aimée, ô toi qui le savais !

    Charles Baudelaire


  • Veilleur de Nuit 10 mars 2009 18:45

    Au delà des considérations historiques fort intéressantes proposées ci-dessus, le texte biblique de l’histoire de Samson et Dalila regorge d’énigmes, d’interrogations existentielles, de problématique d’unité et de dualité de l’humanité face à elle même et à l’expression de la volonté divine ...

    Selon le texte bibilique en ce qui concerne Samson « la consécration était sur sa tête », ce qui faisait de lui quelque part, dès le départ, quelqu’un de différent,
    que faire alors de la force sans le discernement ?,
    l’aveuglement infligé à Samson est- il synonyme d’épochè pour advenir à un autre mode de reconnaissance ?, 
    l’annonce d’un suicide pour que la communauté survive ?
    la perte de la chevelure symbolise t-elle la coupure avec le monde des philistins, une castration ?, 
    ou encore la perte de l’unité, et du centre , lieu de la paix dont Jérusalem est une image sur terre selon la tradition ? . 
    Est ce une exhorte pour tout un peuple à persévérer dans la foi sous forme de conte inspiré de faits réels, l’annonce et la mise en scène d’une prophétie ?...


    Samson (Livre des Juges 16,30).
     
    "Les motifs invoqués pour ce suicide dans le texte biblique sont la réaction à l’échec et l’appêtit de vengeance. Samson, humilié et détruit, ne réintègre son image de puissance que pour en faire un instrument de destruction des adversaires, au prix de sa propre mort. Il veut arrêter le processus de destruction de son image de héros que lui imposent les ennemis et il fixe pour toujours son symbole : “meure ma personne avec les Philistins… il fit périr plus de monde à sa mort qu’il n’en avait tué de son vivant !”. Derrière le drame de ce superman, c’est la folie guerrière qui est dépeinte, la “folie-à-deux” entre deux joueurs guerriers obsédés de destruction. Dans ses deux bras Samson embrasse les deux colonnes du temple qui porte tout le peuple ennemi et il fusionne avec lui dans un orgasme mortel. 
    Cet épisode final nous renvoie à l’apparition précédente du mot “mort” quand il est dit que Dalila le poursuit pour lui voler son secret et le détruire : il intériorise les tourments et le harcèlement qu’exercent envers lui sa partenaire et il le fait, dit le texte, jusqu’à la mort. Aucun reproche n’est exprimé envers Dalila ensuite, le problème est justement localisé chez le suicidaire. Le symbole utilisé dans l’acte est l’effondrement simultané de soi, des adversaires et des bâtiments. "


  • Veilleur de Nuit 10 mars 2009 15:17

     
    "Le problème avec la folie des grandeurs, c’est qu’on ne sait pas où finit la grandeur et où commence la folie."
     Quino



  • Veilleur de Nuit 10 mars 2009 12:51

    Bonjour ,

    Crise des valeurs, comment apporter des réponses ?,
    en cherchant peut -être déjà à poser quelques questions qui seraient de bonnes questions...

    "La clef de toutes les sciences est sans contredit le point d’interrogation.

    Nous devons la plupart des grandes découvertes au : Comment ?
    et la sagesse dans la vie consiste peut-être à se demander à tout propos : Pourquoi ? "
     
    Honoré de Balzac
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité