• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Eric Donfu

Eric Donfu

Sociologue, président de D.R.S Dialogues et Relations Sociales, un atelier d’études sur les transformations de la société contemporaine, chargé d’enseignement en sociologie de l’opinion à l’université de Paris VII.
Ancien élu de la Ville du Havre (Seine Maritime) Président du festival XYZ... du mot et du son nouveau. Auteur notamment de La Leçon de Condorcet, une conception oubliée de l’instruction pour tous nécessaire à une République - Avec Joffre Dumazedier - L’Harmattan, Paris, 1994, de Oh mamie boom La métamorphose des femmes de plus de 50 ans, Jacob-Duvernet, Paris, 2007 et de Ces jolies filles de mai, 68, la révolution des femmes, Jacob Duvernet, Paris, 2008 et I love ma grand-mère aux éditions Prisma, Paris, 2011.

Tableau de bord

  • Premier article le 22/01/2008
  • Modérateur depuis le 05/06/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 64 88 1093
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 37 27 10
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • Eric Donfu Eric Donfu 27 février 2010 11:18


    Bonjour.
    Ce papier traite d’un sujet commun mais peu évoqué : de plus en plus de gens sont contraints de retourner vivre chez leurs parents, après un licenciement ou un divorce. 
    Et ce phénomène devrait même se développer avec l’arrivée en fin de droits de centaines de milliers de chômeurs.
    Alors, si le maintien des aides sociales, la possibilité de retrouver un emploi et l’accès à des logements bon marchés restent les enjeux clés, il fallait bien mettre en garde sur ce phénomène « gratuit » qui recouvre tant de situations différentes. 
    Il s’agit d’une situation déjà très fréquentes dans des pays comme l’Espagne, où la violence de la crise se conjugue avec des traditions familiales restées plus cohabitantes.
    Depuis quelques années, ce phénomène social gagne aussi la France, alors que les enfants partent plus tôt de chez leurs parents, et que l’autonomie des générations est acquise.
    Alors comment analyser la gestion de ce « filet de sécurité » par des adultes qui assument rarement le fait de retourner chez leurs parents, qui serait le plus souvent synonyme pour eux de régression ?
    Vos commentaires apportent déjà des réponses. Oui, la honte serait plutôt pour les parents qui laissent finir leurs enfants SDF, oui, cela entrave la possibilité de vivre en couple, oui, des procès entre membres d’une même famille, en recouvrement au titre de « l’aide sociale », existent. 
    Ce débat sur les « recohabitations tardives » ouvre d’autres débats, tout aussi interessants. 
    Eric Donfu


  • Eric Donfu Eric Donfu 16 février 2010 07:48

    Non, les évoque dans une note, lisez bien !




  • Eric Donfu Eric Donfu 15 février 2010 19:26

    « Qui le notent » et « n’était-ce »... Désolé, on devrait toujours se relire !
    Bien à vous,



  • Eric Donfu Eric Donfu 15 février 2010 19:24

    Merci de témoignage sincère.
    Comme vous l’avez peut-être remarqué, je dépasse aussi cette fête pour évoquer le couple et les rapports hommes femmes. Je suis d’ailleurs sensible aux autres témoignages qui le note, et que je remercie.
    Je pense d’ailleurs évoquer à plusieurs reprises dans ce papier combien cette journée peut-être rejetée. Ce qui ne l’empêche pas d’être célébrée d’années en années. N’étais-ce pas aussi ce paradoxe qu’il fallait analyser ?
    Bien à vous,
    ED



  • Eric Donfu Eric Donfu 11 février 2010 20:03

    Chère Sophie,

    Je vous remercie sincèrement pour votre témoignage.
    Je profite aussi de cette réponse pour remercier les modérateurs de AgoraVox d’avoir publié ces trois textes, qui peuvent paraître pointus sur un site dédié principalement à l’actualité.
    Mais , votre témoignage l’atteste, il y a bien un champ à ouvrir sur le rôle de l’art dans la société.
    Merci aussi d’avoir rappelé cette expérience d’Opéra pour les exclus.
    Très cordialement,
    Eric Donfu
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité