• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Vincent Verschoore

Vincent Verschoore

Blogueur intéressé par (presque) tout mais expert en rien. Cursus technique et commercial. Photographe. Sujets de prédilection : les économies locales, la physique et la cosmologie, le désenfumage politique et médiatique, l'éducation non formelle. 

Tableau de bord

  • Premier article le 24/10/2008
  • Modérateur depuis le 29/09/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 188 782 5653
1 mois 2 4 86
5 jours 1 3 49
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 193 134 59
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • Vincent Verschoore VincentV 23 mai 2008 11:43

     

    Comment contrer cette justice de vendus et de pleutres avec la moralité d’une déjection canine ? Ca semble bien blindé de l’intérieur (voir comment se termine l’affaire Outreau, finalement c’est le procureur, lui tout seul, qui est mis sur la sellette, alors que c’est tout le système qui est coupable, à commencer par les juges). Si je pouvais, je proposerais la mise en place de jury populaires, souverains, saisis par tout citoyen témoin d’une injustice flagrante (injustice au sens moral, humain) perpétrée par le système judiciaire. On ne peut plus laisser les juges décider seul de choses aussi graves, ils n’ont ni l’intégrité ni la compétence nécessaire. L’autre solution serait de mettre la justice directement sous le contrôle du Parlement (et pas de l’exécutif, bien sur) car ceci permettrai aux citoyens de contrer les décisions iniques des juges via la voie parlementaire, in fine par le vote de leur députés.



  • Vincent Verschoore VincentV 21 mai 2008 16:06

    Tant qu’on ne trouve rien et qu’on maintien le sentiment de peur de la population, la pompe a fric tourne à plein régime et personne, dans le monde de la recherche VIH, n’a intérêt à ce que cela cesse ! Le VIH, ou du moins le lien SIDA-VIH, c’est l’arnaque du siècle - enfin, du siècle dernier pour être précis, mais ca dure, ca dure... Il y a trois caégories de victimes du VIH :

    1) les gens en bonne santé qui se retrouvent identifiés séropositifs, et qui mettent leur vie en l’air avec des trithérapies (pour les riches) ou de l’AZT (pire, pour les autres) ;

    2) les gens qui ont effectivement un SIDA (c’est -à-dire une déficience de leur système immunitaire) pour des raisons connues ou pas, et qui sont identifiés séropositifs, donc à qui ont fait aussi avaler ces poduits ce qui a pour probable conséquence d’acclérer leur déchéance.

    3) les gens qui souffrent de vrais maladies pour lesquelles la recherche n’est pas assez développée, car tout le fric part dans le VIH.

    Enfin bon c’est un vieux débat, il existe une littérature énorme démontrant l’improbabilité du VIH cause du SIDA, une encore plus énorme litterature pro-VIH dans laquelle on ne trouve nul part un VIH isolé et reproductible en labo (critère de base pour détermner si la bête existe ou pas). Alors bien sur les pro-VIH inventent toutes sortes de raisons, genre l’extrême taux de mutation du virus...On sent bien que les ’chercheurs’ s’accrochent aux branches car ne rien trouver pendant 25 ans ca devient un brin génant, alors on invente des individus naturellement résistants, on essaie de faire la jonction avec d’autres maladies vaccinables genre rougeole, on revient sur la notion d’identité même du virus, on noie le poisson dans un langage d’une complexité abracadabrante, bref tout et n’importe quoi pour tenter de sauver la face tout en continuant a actionner la pompe à fric.



  • Vincent Verschoore VincentV 14 avril 2008 14:38

    Chomsky et le 11 septembre, c’est un peu comme Einstein et la physique quantique : on a beau être le top du top intellectuel dans sa matière, il y a des concepts qui restent tout simplement incompatibles avec le monde mental que l’on s’est constitué. Einstein ne pouvait accpeter la chose quantique, malgrè sa démonstration scientifique, car cette notion heurtait trop fondamentalement sa perception classque, déterministe du monde (Dieu ne joue pas aux dès). Chomsky , lui, est tellement convaincu de l’incapacité fondamentale d’un gouvernement US à planifier et mener à bien une opération aussi secrète et risquée (politiquement parlant) sur son propre sol qu’il en nie la possibilité même, faisant au passage appel à des "preuves" tout aussi ineptes que les dès de Einstein. Les grands esprits ont aussi leurs blocages, c’est un fait, et ca a l’immense avantage de nous rappeller qu’ils sont humains, avant d’êtres géniaux.



  • Vincent Verschoore VincentV 14 avril 2008 14:19

    Bonjour,

    Faites-vous réference à ce passage-ci ?

    "Space limitations preclude a comprehensive review, but such journals as the Far Eastern Economic Review, the London Economist, the Melbourne Journal of Politics, and others elsewhere, have provided analyses by highly qualified specialists who have studied the full range of evidence available, and who concluded that executions have numbered at most in the thousands ;"

    Dans ce cas ce n’est pas Chomsky qui parle, il fait la synthèse de ce que disent les journaux précités. Il est vrai que dans son ensemble cet article est une critique de ce qui est présenté comme une exagération du nombre de victimes des Khmers rouges. Les sources des deux côtés sont amplement mentionnées, je n’en ai vérifié aucune mais je ne me permettrais pas de traiter ce texte de révisionniste avant d’avoir pu démontrer la fausseté des sources minimisant les massacres. De fait, je n’y étais pas.



  • Vincent Verschoore VincentV 9 avril 2008 14:56

    Les CRS descendent en droite ligne des GMR créés par le régime de Vichy, qui ont bien collaboré avec les nazis. La marque de fabrique se voit encore aujourd’hui... Rien qu’a voir leurs gueules, on se doute bien que les conditions de recrutement des CRS doivent faire la part belle à la bétise et à la violence, avec petit lavage de cerveau en plus pour les réfractaires (ceux qui arrivent à écrire leur nom sans faute).

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès