• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Vincent Verschoore

Vincent Verschoore

Blogueur intéressé par (presque) tout mais expert en rien. Cursus technique et commercial. Photographe. Sujets de prédilection : les économies locales, la physique et la cosmologie, le désenfumage politique et médiatique, l'éducation non formelle. 

Tableau de bord

  • Premier article le 24/10/2008
  • Modérateur depuis le 29/09/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 183 763 5497
1 mois 1 4 15
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 186 127 59
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 19 novembre 2018 21:11

    @Alren
    J’admire votre optimisme mais je ne le partage pas. Un essaim de micro-drones ca peut décoller d’une valise ou d’une voiture au sein d’une ville, pas besoin de grande autonomie. Et même si le drone espion n’a qu’une caméra, il peut être très dissuasif s’il est gros et repérable, et très intrusif et apprendre plein de chose s’il est assez petit pour vous suivre jusque dans votre chambre sans être vu. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 19 novembre 2018 12:45

    @Philippe Huysmans
    Il n’y a que nous... mais justement c’est ça le problème. « Nous » n’aurons pas nécessairement accès aux outils de décodage. Et je pense que les essaims seront surtout utilisé par les terroristes et par les flics. Les premiers pour tuer, les seconds pour ficher et dissuader de participer à des manifestations.



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 19 novembre 2018 12:40

    @Sergio
    L’ENAmi public n° 1 :)



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 18 novembre 2018 11:38

    @Philippe Huysmans
    Cet été j’ai passé 3 semaines dans le Sud de l’Angleterre. J’ai entendu le point de vue de quitter une UE qui part en vrille, mais j’ai surtout entendu des gens à qui on a vendu un chat dans un sac, qui s’en rendent compte mais qui ne savent pas quoi y faire. Sans parler des manipulations moins visibles opérées par Cambridge Analytica en faveur du Brexit : https://zerhubarbeblog.net/2018/04/12/de-facebook-au-brexit-la-course-au-profil/

    L’avenir nous dira qui du RU ou de l’UE a plus perdu dans cette affaire, et si l’avenir radieux d’un RU indépendant devient réalité. Tant mieux pour eux si c’est le cas mais j’en doute, et là-bas il y a énormément de gens qui en doutent même s’ils sont plutôt pro-Brexit par ras-le-bol des étrangers, un côté xénophobe aujourd’hui très présent au RU. Mais l’idée vendu par les pro-Brexit que le RU va pouvoir signer des traités commerciaux mirobolants avec des prédateurs tels les ricains, les chinois, les indiens et même des européens échaudés me fait doucement rigoler. Ils vont surtout se faire bouffer, les ricains les considérant comme un simple satellite, les chinois n’ayant pas oublié la guerre de l’opiuum et les indiens n’ayant pas oublié 2 siècles de colonisation british. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 17 novembre 2018 16:21

    @samy Levrai
    Si les chosers étaient aussi simple, Boris Johnson serait Premier Ministre et le RU aurait déjà dit merde à l’UE, ferlé les écoutilles et largué les amarres ce qui veulent les hard-Brexiters dont vous semblez porter la parole. Sauf que si les choses ne sont pas comme cela c’est qu’il y a de bonnes raisons, à commencer par le fait que le RU a signé un contrat qui contient des clauses de divorce, et s’étant exclu lui-même il doit les respecter. Certes il peut se casser en gardant la bagnole et en laissant les autres se démerder, mais tout le monde sait que l’UE mettrait en place de sérieuses mesures de rétorsion, et c’est pour cela que May n’est pas destituée, que le dialogue est toujours en cours, que les pro-Brexit quittent le navire gouvernemental au fur et à mesure qu’ils sen rendent compte que leur rêve unilatéraliste soit ne se fera pas, soit se fera dans la douleur et que le peuple leur en tiendra rigueur. 
    Quand à la désinformation médiatique, les journaux britanniques qui s’inquiètent de la situation ne manquent pas. Bien sûr les Britishs ont voté, mais on leur a donné le choix entre chat blanc et chat noir. Ils ont pris le noir, mais là on leur fourgue un chat tigré en leur disant que finalement le noir n’est pas dispo. Il est légitime de vouloir revenir sur la commande, tout comme vous n’accepteriez pas que l’on vous livre une baraque en carton quand vous en avez commandé une en bois. 

    Cela dit, sur le fond, la question de savoir si l’UE ne devrait être qu’une zone de libre-échange (vision British / Scandinavie), un guichet à subvention (vision europe centrale / sud) ou une vraie fédération (vision du noyau initial franco-allemand) va devoir être tranchée rapidement avant que le tout ne s’enfonce dans les sables mouvants de l’Histoire.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès