• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

SysATI

Citoyen de France et d’ailleurs...

Tableau de bord

  • Premier article le 19/10/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 158 24
1 mois 0 1 0
5 jours 0 1 0

Ses articles classés par : nombre de visites




Derniers commentaires



  • SysATI 24 septembre 02:06

    à propos de « 21 leçons pour le XXIème siècle »  

     
    Désolé mais je n’ai pas trop compris le sens/but de votre article ?
    Ou faut-il modifier le sous-titre en « une resucée de l’expérience de Milgram » ? :)
     

    Peu m’importe que l’auteur d’un livre soit juif, pédé et mondialiste ou fasciste, macho et négationniste tant que son bouquin m’apporte quelque chose, m’apprend quelque chose, me permet de découvrir/voir/comprendre quelque chose que je n’avais pas vu tout seul avec mes pauvres moyens intellectuels limités....

     
    J’ai adoré Sapiens et découverts des choses que je ne connaissais pas dedans.
    Homo Deus était peut être un peu moins intéressant car assez répétitif.
    Pour le 21eme siècle  j’avoue que j’ai un peu de mal à avancer mais j’irai jusqu’au bout, peu m’importe ce que les baveux du Point puissent en penser.
     

    Mais je n’aurais pas idée de conseiller à quelqu’un de le lire (ou pas) simplement par ce que son auteur a des préférences sexuelles et/ou politques que je réprouve ou qu’à l’inverse j’apprécie ???!!! 

     
    Si cet article est à propos de la sexualité ou de l’importance présumée ou non d’Hariri, désolé de ne pas l’avoir compris 
    (mais entre parenthèses qu’est_ce_qu’on_en_a_à F ?).... 
     
    S’il est à propos de son bouquin, pourquoi ne pas dire simplement et clairement : lisez le ou évitez le pour telles ou telles raisons ?
     
    PS : un autre auteur, gourou patenté celui-la, m’a également permis de découvrir quelque chose : John Michael Geer et la croissance/décroissance des sociétés humaines. 
    Sans lui,je n’aurai jamais entendu parler ou réfléchi sur « l’éffondrement catabolique » d’une société, alors que m’importe sa barbe et sa robe blanche ? 
     


  • SysATI 23 novembre 2016 15:06

    Bernard, 


    Un article comme celui-ci vous garantie la taule sans aucune circonstance atténuante dans la Turquie d’Erdogan. Alors que vous pourriez le péter les fesses à l’air à la figure du président français sans rien risquer d’autre que d’être mollement bousculé par le service d’ordre tant dans la France de Fillon que celle de Marine ou encore de Mélenchon.

    J’en conclu donc que vous ne connaissez vraiment pas Erdogan...
    Ou que vous n’aimez particulièrement pas ce Monsieur...


  • SysATI 5 août 2016 02:13

    Pour info, suite au coup d’état en Turquie, les morts (coté putschistes) seront inhumés dans un cimetière spécial, le « cimetière des traîtres » sans aucune cérémonie religieuse. (traître = hain)
    Ce qui permettra au peuple passant devant « de leur cracher dessus » jusqu’à la fin des temps...


    Ca servira à rien, mais symboliquement pourquoi pas ?



  • SysATI 11 juin 2016 13:05

    @Jean Keim

    Mon post était purement à titre informatif et si j’ai une conviction, c’est bien que les religions ésotériques, mystiques, révélées ou pas ont toujours été et sont toujours néfastes à l’homme en particulier et à l’humanité en général. Nous sommes donc parfaitement d’accord :)



  • SysATI 8 juin 2016 23:26

    @Jean Keim

    Oh c’est beaucoup plus compliqué que ça :)


    C’est en pas une danse mais une prière qui symbolise la création du monde par Dieu. 
    Elle commence avec le « Semazen » (celui qui tourne) assis/mort/incréé. Il porte sur lui un long chapeau noir (sa pierre tombale), une robe blanche (son suaire) et un pull en laine noir (la terre dans laquelle il est enterré). 
     

    Il se lève, retire son pull et le pose par terre, puis il commence à tourner et à renaître à la vie.
    Il a les bras croisé sur le buste et en cela exprime l’unicité de Dieu.
    Il tourne autour de lui-même et autour de la piste et petit à petit ses bras s’écartent.


    A chaque tour, il récite le nom de Dieu et demande/reçoit l’amour/la grâce de Dieu.
    Il a d’ailleurs la paume de la main droite tournée vers haut, pour recevoir la grâce et la paume de la main gauche tournée vers le sol, pour l’y redistribuer.

    Il effectue 3 tours de piste, et lors de ces trois tours, il salue 4 fois.


    Pendant ces saluts il réalise successivement :
    Salut I : qu’il croit en Dieu
    Salut II : qu’il admire Dieu, son pouvoir et a grandeur
    Salut III : Que cette admiration se transforme en amour
    Salut IV : Qu’il est un serviteur de Dieu, ainsi que Dieu l’a voulu lors de la création. 

    Il atteint donc une sorte de plenitude/Nirvana qui est l’étape ultime à laquelle peut arriver un homme : comprendre qu’il est un serviteur de Dieu.
Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre






Palmarès