• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Gil Genappe

Journaliste free-lance en Belgique, correspondant de plusieurs journaux européens, j’enquête sur des sujets décalés en rapport avec l’actualité économique, la santé et le développement durable.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/04/2008
  • Modérateur depuis le 28/05/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 35 17 347
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 13 13 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • Gil Genappe 20 juin 2010 13:28

    Cher Morice,

    Moi-même contributeur d’Agoravox, je souhaiterais entrer en contact avec vous. Merci de m’écrire sur gil.genappe@gmail.com.

    Amicalement,

    G.G.



  • Gil Genappe 1er septembre 2009 11:48

    Chère Nicole,
    Ce genre de congrès annuel ne dépend absolument pas des événements externes à la spécialité qu’il traite. Rassembler trente mille cardiologues, cela ne se fait pas d’un claquement de doigts parce que quelqu’un (qui ?) veut distraire le public de quelque chose. Je suis tout à fait d’accord avec vous à propos de la grippe A, dont on nous bassine les oreilles jusqu’à l’indigestion. Mais ne confondons pas tout. S’il y a une manipulation médiatique à la clé, c’est bien de « pousser » la grippe A dans l’actu pour nous faire oublier la crise financière et le chômage d’une part et, d’autre part, pour booster le chiffre d’affaires d’une petite poignée de multinationales qui fabriquent des vaccins.
    Cela n’a strictement rien à voir avec les autres pathologies qui constituent, elles, de vraies menaces sur la santé publique à très long terme, comme la cardio, le diabète, le sida et la malaria (pour n’en citer que quelques unes). J’ai entendu ici de vrais chercheurs qui n’ont aucun intérêt financier, proposer des solutions très intéressantes dont je vous parlerai plus tard.



  • Gil Genappe 15 août 2009 18:19

    Elle est déjà parue il y a 12 jours en Belgique, dans l’hebdo Télémoustique. Mais je n’avais pas eu le temps de poster l’article sur AV plus tôt... Merci en tout cas du compliment, ça change des insultes qu’on reçoit parfois...



  • Gil Genappe 22 juillet 2009 11:39

    Cher L’enfoiré,

    Quand on est free lance, on doit bosser dur pour gagner honnêtement sa croûte, ce qui laisse peu de temps pour répondre à des commentaires qui ne sont pas nécessairement des questions en relation avec le contenu de l’article. Nous ne sommes pas géniaux sur commande, on informe et sur Agoravox, on se laisse aller à faire transparaître des appréciations personnelles. Je vous ai d’ailleurs déjà souvent répondu quand je trouvais vos questions pertinentes ou, au contraire, nécessitant une précision.

    Oui, j’ai lu votre article sur Daerden, qui ne m’a pas appris grand chose. Non, je n’ai rien contre lui, sinon qu’il surfe aux confins du conflit d’intérêt avec avec une désinvolture hors de propos. En général je n’aime pas les populistes, qui tendent à faire croire aux gens que les choses sont simples (« il suffit de ») alors que la gestion des affaires publiques est d’une complexité incroyable. Quant à moi, je m’abstiendrai de tout commentaire sur le fort peu recommandable ex bourgmestre de Bruxelles et sorteur de boîte de nuit Demaret - paix à ses cendres et que les honorables sorteurs de boîtes de nuit me pardonnent - et surtout d’en faire un martyr de la cause populaire !

    Toujours au plaisir de vous lire,

    Gil.



  • Gil Genappe 17 juillet 2009 15:04

    Cher Enfoiré (rendez-nous Coluche !),

    L’article n’était pas écrit depuis belle lurette puisque l’interventionnisme de Super Guy date de ce week-end. J’ai écrit et posté le papier lundi matin, ensuite cela ne dépend plus de moi mais des censeurs d’Agoravox. On constatera que s’il a perdu les élections, Verhof’ a remporté haut-la-main la troisième mi-temps, réussissant à déloger Wathelet du Budget et à lui refiler les sans-papiers, pour placer son « chéri » Vanhengel. Quant à la politique d’asile, elle a été si bien géré par Mme Turtelboom qu’elle se voit récompensée d’une promotion à un ministère « régalien » (l’Intérieur), à charge pour Wathelet de recoller les morceaux en 4 jours, puisqu’une solution nous est promise pour la fête nationale. Reste sur le carreau, victime de la loi du nombre, Guido De Padt, sans doute pas assez proche de Guy, qui restera dans les annales comme l’un des plus éphémères ministres de l’Intérieur de l’histoire belge. Faut-il en rire ou en pleurer ?







Palmarès