• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jjwaDal

jjwaDal

Un petit bonhomme d'une curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 32 3449 2573
1 mois 2 131 274
5 jours 0 19 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 345 271 74
1 mois 18 16 2
5 jours 3 2 1

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • jjwaDal jjwaDal 7 août 17:59

    @jjwaDal
    Très intéressant entretien entre Berruyer et J. de Gliniasty (ancien ambassadeur de France en Russie) où il affirme sa conviction que les accords de Minsk ont été refusé par les Ukrainiens (vers 1h05) , qui ne voulaient donc pas envisager l’autonomie du Donbass au sein des frontières de l’Ukraine.
    Or la Russie, sans vouloir légitimer son agression, s’est clairement accrochée à l’idée de leur mise en oeuvre pendant des années avant de comprendre que le status quo (décalage entre les actes et la réalité) était voulue et en pratique servait à gagner du temps (au demeurant confirmé par Porochenko). Il n’est pas le premier non plus à reconnaître que l’URSS a été dissoute par la volonté russe de passer à autre chose et à s’ouvrir sur le monde occidental. Pas le premier non plus à dire explicitement que depuis les années 2000, « si l’Ukraine n’était pas dans l’OTAN, l’OTAN était en Ukraine... ». Quand Mearsheimer disait dès 2015, que nous, NOUS, allions transformer l’Ukraine en champ de ruines, il n’était pas prophète, mais bon observateur d’un guerre annoncée par un jeu de cons, impliquant l’Ukraine, l’U.E., la Russie et le suspect habituel qu’on ne nomme plus, vu qu’il est partout.



  • jjwaDal jjwaDal 7 août 09:01

    @bernard29
    A ma connaissance, AI n’a pas eu un regard asymétrique sur les pratiques ukrainiennes puisque très tôt dans le conflit elle dénonçait ( ici et par ex ) des pratiques russes relevant du qualificatif de « crimes de guerre ».
    Les pires horreurs se voient des deux côtés en temps de guerre, car la nature humaine est ce qu ’elle est dans des conditions de vie ou de mort et sous des stress ingérables et la mort omniprésente.
    AI a pu faire son travail parce qu’elle avait déjà dénoncé à de multiples reprises les pratiques russes, car sinon la pratique de la censure et de l’interdiction est très visible en Ukraine et assez symétrique de ce qui se passe en Russie.
    Quant à la démission de la direction d’AI Ukraine, je la vois plus comme une tentative de sauver sa peau, car on meurt facilement en Ukraine quand on a une opinion divergente du pouvoir (eux n’utilise pas le Novichok et ne manquent pas leur cible).
    Il faut arrêter cette boucherie au plus tôt et livrer des armes ne peut que la prolonger. Les russes tirent 4 à 5 fois plus d’obus et de missiles que l’Ukraine qui a perdu la moitié de ses effectifs formés.
    C’est perdu pour eux, le plus tôt ils l’admettent le moins de pertes humaines et territoriales ils subiront.
    Après Zélensky et ses patrons feront ce qu’ils veulent faire bien sûr.



  • jjwaDal jjwaDal 7 août 08:37

    @titi
    S’ils les avaient utilisés massivement en zones habitées ils n’auraient pas mis autant de temps à prendre les deux régions sécessionnistes (désormais) et auraient tué des civils en masse, vu la tendance malsaine des ukrainiens à faire cohabiter militaires et civils. Je doute que cela aurait motivé les troupes issues de ces régions à combattre au côté des russes.
    Rien n’aurait pu empêcher la Russie de faire du « Carpet Bombing » sur les villes si vous pensez qu’ils ont jugé utile de les utiliser sur des cibles civiles.



  • jjwaDal jjwaDal 7 août 05:50

    La pêche aura dépeuplé les océans bien avant que la hausse de la température de surface, l’acidification aussi, posent un problème aux poissons.

    Il est toujours étonnant de voir que l’élevage sur terre a remplacé la chasse depuis belle lurette et qu’on continue ces pratiques de chasseurs/cueilleurs avec nos océans. On se s’arrêtera qu’après avoir tout pété...



  • jjwaDal jjwaDal 6 août 12:12

    @Tolzan
    Toute la région Est, face au Donbass a été très fortement fortifiée pendant 8 ans et les meilleures troupes y étaient placées. Par ailleurs ils ne pouvaient pas « tirer dans le tas » comme les USA font un peu partout, vu qu’ils cherchent à « libérer » des populations qui leur sont favorables.
    D’où la lenteur apparente pour les observateurs peu attentifs. Ils ont quand même tués et blessés près de 190 000 soldats ukrainiens depuis le 24 février, tout sauf une promenade... A noter que ce chiffre ne décompte pas les « manquants » dont tout le monde ignore le nombre.
    Une fois le dernier verrou sauté (près de Bakhmut), il n’y a plus rien sinon des champs et prairies jusqu’au Dniepr et le visage des opérations militaires pourrait radicalement changer (les ukrainiens ont perdu l’essentiel de leurs forces entrainées pour le combat).
    Un observateur pouvait prédire dès le début de l’année (je l’ai fait) que faute de pouvoir annexer l’Ukraine et faute de pouvoir empêcher la partie ouest de rejoindre l’OTAN, alors la Russie repousserait la frontière ukrainienne le plus loin possible vers l’Ouest pour protéger son propre territoire.
    Le Dniepr ferait une frontière parfaite, mais l’Ukraine perdrait l’essentiel de son territoire et surtout de ses richesses.
    Demander des missiles de longue portée aura été la boulette de trop en donnant aux russes la motivation ( ou le prétexte)pour aller au delà du Donbass.
    -

Voir tous ses commentaires (20 par page)