• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jjwaDal

jjwaDal

Un petit bonhomme d'une curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 2716 1081
1 mois 0 59 0
5 jours 0 12 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 287 221 66
1 mois 3 3 0
5 jours 1 1 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • jjwaDal jjwaDal 14 juillet 16:18

    @zygzornifle
    Nulle obligation de se faire vacciner à l’arrache avec un « candidat vaccin » imposé. On peut opter pour le chômage et le bannissement des centres commerciaux à vie. Il reste à trouver comment gagner sa vie entre les mailles du filet et où faire ses achats alimentaires notamment. Et personne n’oblige personne bien sûr...
    On attend le refus de soin à l’entrée des hôpitaux suite à l’absence du pass sanitaire et le régime policier qui va avec tous les contrôles indispensables. Le meilleur est à venir.



  • jjwaDal jjwaDal 14 juillet 13:06

    @Adèle Coupechoux
    « Tout établissement recevant du public... » Cela fait des millions de salariés, éducation nationale, tous les organismes publics, d’innombrables entreprises privées oeuvrant dans les services. Piqûre ou chômage est l’absence de choix implicite. Et je suis presque sûr qu’on fera signer une décharge de toute responsabilité à ceux transformés en cobayes de « Big Pharma » contre leur volonté et à leurs risques.
    Ah bah non... Le gouvernement a déjà fait ça à la demande des industriels. Nous sommes devenus du bétail, officiellement depuis hier.



  • jjwaDal jjwaDal 14 juillet 12:56

    @Fergus
    Vous oubliez qu’on a découvert très récemment que la protéine « spike » est toxique, que les « candidats vaccins » circulent dans l’organisme et semblent s’accumuler sur des sites spécifiques (ovaires par ex), que le taux de mortalité après ces injections est de loin très supérieur à celui de tout autre vaccin (facteur 20 au minimum mais peu de recul), qu’on a découvert récemment une troisième voie de conversion de l’ARNm en ADN dans l’organisme humain, que des scientifiques de haut rang appellent ouvertement à l’arrêt immédiat des vaccinations avec ces candidats et que la science n’est pas démocratique (la vérité des choses ne se décrète pas à la majorité des voix).
    C’est une chose d’injecter une protéine même non exempte de toxicité (risque thrombotique) et une autre d’injecter des adénovirus bidouillés ou de l’ARN (sans aucun recul) et de passer directement à l’expérimentation sur des centaines de millions de cobayes.
    Si vous ne voyez nul danger à le faire, vous avez un soucis.
    Toutes les personnes à risque de finir en réa sont supposées « vaccinées ». Pourquoi empêcher les autres de s’immuniser au contact de la maladie puisqu’ils ne risquent pas grand chose ? Par ailleurs le « Delta » est plus contagieux et moins dangereux que les autres. Sachant que près de la moitié de la population est soit « vaccinée » ou immunisée par contact avec le virus (depuis février 2020), où est le risque d’être submergé par une vague monstrueuse ? Je n’avais pas de réticence majeure à utiliser le « Vanovax » même s’il est inutile pour ma protection (vu que j’ai eu le bousin en mars 2020). Mais là je suis condamné à entrer dans une expérimentation contre ma volonté pour un bénéfice personnel imaginaire et un bénéfice collectif très hypothétique (ceux à risque sont vaccinés et le seul bénéfice du vaccin semble de protéger des formes graves).
    Je n’ai rien contre les vaccins et beaucoup à dire sur ces candidats bricolés en hâte et ayant passé outre la plupart des étapes devant valider leur sécurité, leur efficacité, leur impact sur l’évolution de l’épidémie.



  • jjwaDal jjwaDal 14 juillet 07:00

    @alinea
    « Les salariés des établissements qui reçoivent du public devront avoir reçu leur première dose de vaccination au plus tard le 1er août, sans quoi à compter du 30 août ça sera un test (payant) tous les deux jours s’ils veulent continuer à travailler » a dit hier O. Véran. Les masques tombent enfin pour ceux qui n’avaient pas vu en pleine lumière ce qu’est ce gouvernement.
    Ils ne nous laisseront même pas le choix de choisir le « candidat vaccin » qui nous semble le moins problématique. Aucune « démocratie » dans le monde n’a fait ça,..
    La destinée d’un troupeau est de finir à l’abattoir et j’en suis presque à souhaiter que cette fois la chance nous quitte pour nous rappeler à la réalité.



  • jjwaDal jjwaDal 13 juillet 22:03

    @alinea
    Je sais bien que jouer à un jeu « de con » dans l’espoir de gagner n’est pas un signe de bonne santé mentale, mais le judoka mental n’est pas interdit quand même. Oui, pour l’immense majorité des gens, le virus et nos défenses naturelles nous protègent mieux que les vaccins, tous les vaccins mis sur le marché contre ce virus.
    Quoi faire si notre employeur nous oblige à nous vacciner et que tous les recours légaux ont épuisés ?
    Se griller la cervelle pour éviter les risques inhérents aux vaccins me semble peu logique. Démissionner c’est reculer pour mieux sauter. Se « vacciner » ne nous sert quasiment à rien pour la plupart d’entre nous mais c’est le passeport pour pouvoir prendre le train et monter sur Paris pour participer à une manifestation monstre contre ce régime autoritaire par ex.
    Le « Pass sanitaire » de facto interdira toute forme de vie sociale aux non vaccinés sauf à hurler sur l’internet en pure perte, donc tout regroupement, toute manifestation, etc... Il implique nécessairement un Etat policier pour la surveillance d’ailleurs. On ne combattra pas ça derrière un clavier.
    Je disais juste que dans la pire hypothèse, assurer notre santé au mieux de nos connaissances sans se cramer socialement, peut être une option.
    Les « candidats vaccins à protéine recombinante » qui ne délivrent que la protéine immunogène du virus semblent minimiser les risques au maximum.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité