• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jjwaDal

jjwaDal

Un petit bonhomme d'une curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 2716 1081
1 mois 0 59 0
5 jours 0 12 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 287 221 66
1 mois 3 3 0
5 jours 1 1 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • jjwaDal jjwaDal 13 juillet 20:12

    @alinea
    Je pense que face à une vaccination obligatoire il y aurait aussi la possibilité de se ménager des lignes de replis. Par ex je pense avoir eu la Covid-19 en mars 2020 et tout indique que la protection suite à une infection directe par le virus est bien meilleure que celle offerte par les vaccins. Le vaccin a priori n’apporterait rien à quelqu’un déjà touché par la maladie. Par ailleurs de nouveaux vaccins arrivent bien moins préoccupants (mais pas absolument sans danger vu la toxicité de la protéine injectée) que les vaccins génétiques. Celui de « Novavax » par ex qui n’injecte que la protéine « spike » sans adénovirus bricolé ni xénoARNm injecté.
    Le variant delta significativement plus contagieux mais moins dangereux que les précédents offre la possibilité de se faire « vacciner » gratuitement pour l’immense majorité d’entre nous qui ne sommes pas à risque de complications graves.
    Dans le pire des cas, le dos au mur, je pense que la version « Novavax » prise avec un anticoagulant (par précaution) ne présenterait pas de danger réel et nous permettraient d’être « officiellement vaccinés ».
    Je n’ai aucun conflit d’intérêt avec l’entreprise bien sûr...



  • jjwaDal jjwaDal 13 juillet 17:01

    @alinea
    Ils ne vaccineront pas les gens, les mains attachées dans le dos. Ils choisiront la contrainte indirecte comme le chantage au chômage. Si tu es en retraite tu ne crains pas grand chose vu que vacciné ou pas, pour une hospitalisation c’est une PCR obligatoire datant de quelques jours et la prise de température à l’entrée... Si c’est pas la preuve que vacciné ou pas tu peux être malade et contagieux , ça y ressemble. PCR négative et température normale le corps médical s’en fout que tu sois vaccinée pour une hospitalisation.
    Je soupçonne que ce genre de pratique va se banaliser si cette épidémie dure, car les vaccins ne semblent protéger que du précédent variant et ne pas être une protection totale pour ceux les plus à même d’y passer.
    Les témoins de Jehovah semblent bien organisés en réseaux locaux solidaires et sous réserve d’avoir des relations dans la communauté, je pense qu’on pourrait bénéficier de leur aide en cas de besoin.
    Personnellement je sais que je ne vivrais pas à n’importe quel prix . Je vis aussi longtemps que la vie en vaut la peine.
    Si collectivement la société bascule dans une dystopie asphyxiante, je verrais ce qu’il convient de faire.



  • jjwaDal jjwaDal 13 juillet 13:46

    @alinea
    Philippot, Dupont Aignan, Asselineau semblent être sur ce créneau de résistance à la vaccination obligatoire pour tous qui est manifestement dans les tuyaux. La résistance collective est en effet préférable, à défaut une résistance individuelle mais outillée.
    L’expérimentation obligatoire sur le personnel soignant est déjà un scandale et les suites doivent être examinées à la loupe et les réactions des uns et des autres décortiquées.
    Etre un paria ne m’empêcherait pas de vivre, mais je soupçonne qu’on va vers l’inemployabilité pour la population exerçant un métier de services (une large fraction de la population), un chantage redoutable pour les récalcitrants. On va un peu plus vers un Etat policier je pense pour préserver les donneurs d’ordres, c’est inévitable.

    Où sont les « intellectuels » ? J’ai entendu la suggestion d’écrire à nos élus pour leur faire comprendre que le vote d’une loi rendant l’expérimentation sur nos corps obligatoire serait vécue comme une agression personnelle et aurait des conséquences dans les urnes. Il va falloir se bouger le cul où on va être le canon du révolver sur la tempe très vite. Je suis trop jeune pour envisager le chômage contraint et je ne servirai pas de cobaye dans cette expérience. Je sais bien qu’il faut trouver une porte de sortie, vite...



  • jjwaDal jjwaDal 13 juillet 13:05

    On peut avoir de la chance, il n’en demeure pas moins que la vaccination forcenée contre ce coronavirus avec des candidats vaccins torchés en quelques mois et utilisant une nouvelle technologie est clairement l’oeuvre d’apprentis-sorciers qui ont l’arrogance de croire savoir ce qui va se passer. Avec trois voies pouvant convertir l’ARNm en ADN dans notre organisme, assurer que cela ne peut arriver relève de la croyance. Ceux utilisant des « Adénovirus » ne sont par ailleurs pas exempts de tous soupçons non plus.
    Quand on voit en ce moment la courbe des cas au Royaume Uni ou 60% de la population est « vaccinée », la pente de croissance est quasi indiscernable des précédents pics. Or si les « vaccinés » et tout ceux qui ont eu la Covid-19 dans ce pays faisaient barrière, ne pouvant ni être contaminés à nouveau ni transmettre le virus, ou simplement ne transmettaient pas le virus, cette pente de croissance serait bien plus écrasée par manque de vecteurs de propagation. Donc en regard des inconnues majeures concernant l’avenir des cobayes, se pose la question du bénéfice réel de ces vaccins à court terme pour la population générale, puisqu’il semble que la population vulnérable est relativement mieux protégée contre les formes graves après « vaccination » (le minimum minimorum qu’on peut attendre d’un candidat-vaccin après son innocuité à court et long terme, chose non acquise).
    S’il se confirme que ces vaccins n’empêchent pas d’être contaminé et contagieux, quid de l’utilité des « pass sanitaires » et du vaccin lui-même pour la population au sens large ? Pour quel bénéfice illusoire certains réclament-ils la vaccination obligatoire pour certaines catégories (pour commencer) et éventuellement tout le monde ?
    Quel confiance d’ailleurs accorder à une industrie qui a exigé l’impunité totale en cas d’effets secondaires néfastes de leurs produits ? Si eux n’ont manifestement aucune confiance en leurs produits et pour cause, l’expérimentation ayant lieu en ce moment, pourquoi devrions-nous l’avoir à leur place ?



  • jjwaDal jjwaDal 12 juillet 19:20

    Je vous trouve bien optimiste quand vous pensez que les femmes peuvent égaler les hommes dans la connerie. C’est fait au moins depuis que la société de consommation a plus que décuplé notre pouvoir de nuisance sur notre environnement per capita. L’industrie de la mode et celle des cosmétiques par ex ne seraient rien sans la gente féminine et la boulimie unisexe pour la consommation tous azimuths fait de nous des superprédateurs pour toutes les espèces vivantes aux détriment de notre avenir collectif.
    L’envie pathologique d’aller partout, de tout voir et tout faire, le « no limit » si caractéristique de notre époque n’est nullement limité aux hommes et est la cause de la plupart de nos problèmes. Elles mangent de la viande comme nous, consomment autant d’énergie, produisent autant (plus ?) de déchets que nous, prennent l’avion, etc...
    Dans tous les domaines où elles ont autant de pouvoir que les hommes, elles font les mêmes conneries sinon pire.
    J’en pense simplement que leur connerie intrinsèque est majoritairement aujourd’hui d’origine culturelle (cette civilisation) et est identique à celle des hommes aux détails près.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité