• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jjwaDal

jjwaDal

Un petit bonhomme d'une curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 2704 1081
1 mois 0 66 0
5 jours 0 2 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 286 220 66
1 mois 5 5 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • jjwaDal marcoB12 30 août 2008 20:17

    @NEMROD34
    Ce qui suit ne peut être considéré comme un argument en faveur d’une présence étrangère sur Terre.
    Cependant, puisque la présence de vie sur Terre est "facilement" détectable depuis un milliard d’années...
    Même avec notre physique actuelle (relativité restreinte par ex) on sait qu’il y a un phénomène de dilatation
    temporelle (massif aux vitesses proches de "c") permettant à un muon de parcourir 100 000 années-lumière
    en 30 secondes (son temps à lui). (1).
    Donc un engin interstellaire gommerait par ex 72% du temps de vol à 90% de la vitesse de la lumière.
    Pas d’un grand secours si on voyage sur des milliers d’années-lumière en effet. Mais pourquoi un voyage
    aussi long ? Nous-mêmes enverront sans doute des engins vers des planètes colonisables à faible distance
    (quelques dizaines d’al) quitte à remettre ça sur place après quelques siècles et de proche en proche...
    Un engin disposant d’une énergie de fusion, capable de collecter le carburant (ionisation, collecte magnétique,etc) autour de lui, d’accélérer durablement en accélérant ce plasma à très grande vitesse
    irait loin et vite...
    On sait aussi comment décélérer à l’arrivée, ne manque plus que les technologies pour le faire...
    Ceci dit je ne pense pas que nous utiliserons cette formule, car Einstein nous dit que la masse de l’objet
    accéléré à une vitesse proche de "c" augmente aussi et donc les contraintes énergétiques et une discussion
    sur les propulsions avancées est hors sujet.

    (1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Dilatation_du_temps



  • jjwaDal marcoB12 30 août 2008 19:40

    @ Avatar
    Je voulais dire qu’une soufflerie super/hypersonique capable d’étudier les écoulements autour
    d’un engin à propulsion MHD n’existait pas à l’époque (avec certitude).
    Pour mémoire la MHD nécessite des technologies (supraconductivité HT par ex) inconnues
    à l’époque du projet "Blue Book" et vu le niveau des champs électriques/magnétiques générés
    une structure de cellule non conductrice (composites en carbone par ex) pas vraiment utilisés
    dans les années 40/50...
    La puissance à générer à bord est au minimum de plusieurs centaines de MW, niveaux de
    puissance inaccessibles dans un faible volume/faible masse à l’époque, par ex., ioniser l’air, etc...
    Par synthèse de l’état de l’art probable et possible il y a 20 ans, je pense comme vous que des
    ovnis militaires MHD sont possibles en 2008. Pas en 1948...
    Si vous êtes auteur, vous savez que la rédaction ne supprime de commentaires (à la demande
    de l’auteur) que s’ils ont un caractère injurieux ou diffamatoire (et pas quand ça le dérange, ce
    qui serait un peu facile...). Vous avez sans doute été victime d’une erreur humaine ou technique.
    Cordialement.



  • jjwaDal marcoB12 30 août 2008 18:06

    @ NEMROD34
    Here we go again...
    Vous m’avez accusé plus haut de vous dénigrer sur cette page (1) (lien donné par vous) et je n’ai
    toujours rien vu...
    Etes-vous sujet aux troubles de vision, aux erreurs d’interprétation , confondez-vous
    vos souhaits avec la réalité, auriez-vous souhaité (inconsciemment peut-être) que je vous dénigre ?...
    Les faits sont là (1). Nulle part je ne tiens les propos que vous me prêtez.
    Si votre traitement de l’information dans les études d’ovnis est à la hauteur de cet incident...
    Dans le "Project Blue Book Special Report n°14" il apparaît que plus de 90% des observations étaient jugées assez fiables pour être classées dans une catégorie dont 21,5% comportant suffisamment de données pour qu’on juge inconnu ce qui avait été rapporté.
    Estimez-vous que ce pourcentage (689 cas sur 5 ans aux USA entre 1948 et 1953) était celui
    de canulards ?...
    Le rapport a jugé que seules 1,5% des cas relevait de "manifestations psychologiques" (expression pudique).
    Nous sommes face à un problème réel nécessitant une enquête policière et scientifique.
    Une enquête policière (que beaucoup peuvent faire en étudiant les données) indique des pistes probables pour une investigation scientifique. Même la violation systématique de la Loi par des agences gouvernementales US refusant de déclassifier (en clair) des documents très ancien relatifs aux UFOs est un élément à charge pointant plutôt dans une direction que d’autres (phénomènes météo inconnus par ex).
    Beaucoup on fait cette enquête (y compris des scientifiques et des associations sérieuses) et extraient du phénomène une piste dérangeante pour une fraction du phénomène.
    Je pense que nous avons probablement de la visite et le regrette vraiment.
    La science doit s’occuper de ce problème et envisager cette hypothèse pour bâtir le filet scientifique susceptible de "piéger" le phénomène (les caractéristiques sont connues par les témoins).

    (1) http://www.forum-ovni-ufologie.com/actualite-ovni-f21/l-astronaute-edgar-mitchell-aurait-des-revelations-a-faire-s-t3622-360.htm



  • jjwaDal marcoB12 30 août 2008 16:48

    Here we go again...
    Vous ne connaissez pas le "PBBSR n°14" une large étude professionnelle (ingénieurs, scientifiques) des "ovnis" portant sur 3201 rapports d’observations courant sur la période 1948/1953 aux USA.
    La plupart des témoignages (environ 90%) étaient suffisamment clairs pour qu’on puisse identifier un
    ballon (14%) un élément astronomique (25%) un avion (20%), une "manifestation psychologique" (1,5%), ou un manque de données excluant de porter tout jugement (9%).
    Dans 21,5% des cas on avait assez de données pour dire qu’on avait affaire à quelque chose d’impossible
    à expliquer avec ce qu’on connaissait à l’époque.
    Au sortir de la guerre, les descriptions d’ovnis n’étaient pas bien différentes de ce qu’elles furent les 40
    années qui ont suivies. Engins secrets des USA à l’époque ? On n’avait ni la puissance de calcul et de
    simulation, ni les souffleries, ni la technologie (on a piqué les V2 aux allemands pour les imiter...), ni
    l’argent...
    Pourquoi les témoignages de milliers de pilotes sur un demi-siècle décrivant des phénomènes et objets (décrits) se passant dans le ciel avec des caractéristiques voisines ?



  • jjwaDal marcoB12 30 août 2008 10:18

    @ Amédée

    Il y a seulement 3/4 de siècle personne n’imaginait pouvoir observer des planètes telluriques en zone habitable et y détecter une vie probable. La Terre était une aiguille cachée dans une énorme botte de foin
    (la Galaxie, chaque étoile étant un brin de paille).
    Mais dans 20 ans nous feront tout cela et nous saurons assez vite si la vie (je ne dis pas l’intelligence)
    est plutôt banale ou non avec les mêmes technologies astronomiques.
    La Terre est très facile à détecter. Dit autrement les destinations de voyage peuvent être déterminées
    longtemps avant le départ (je songe à ce que nous ferions, si nous avions les moyens de transport adéquats).
    Par ailleurs que ce soit dans le monde microscopique (quantique) où des échanges d’information superluminiques ont lieu (remettant en cause, soit la notion de temps, soit d’espace-temps, soit la limite "c" à cette échelle, soit impliquant des dimensions cachées,etc...) ou à très grande échelle (ou la dilatation de l’espace (semble-t’il accélérée par une énergie noire) implique la possibilité pour des objets astrophysiques de s’écarter à de très grandes vitesses sans relation avec leurs vitesses propres (très faible devant "c"), nous avons des indices forts que pour la nature (les Lois de la physique et pas celles que nous
    avons découvertes) la limite imposée par "c" peut être contournée et donc dépassée.
    Quand on évoque le vol interstellaire on pense à la durée d’un vol balistique. Avec ce type de vol il faut 9 mois pour aller vers Mars quand une propulsion plasmique style VASIMR nous y mènerait en 40 jours dans 20 ans.
    On commence à songer à des vols "superluminiques" en constatant que la nature ne semble pas l’interdire (1).
    Nous en sommes peut-être très loin, peut-être pas.
    Avec la matière sombre et l’énergie noire les astronomes viennent clairement d’inventer une nouvelle physique dont les pages sont quasiment blanches (tout est à découvrir)....

    (1) http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5664

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité