• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jjwaDal

jjwaDal

Un petit bonhomme d'une curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 2825 1080
1 mois 0 14 0
5 jours 0 2 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 292 226 66
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • jjwaDal marcoB12 1er décembre 2008 21:13

    Beaucoup de bon sens dans ce que vous dites !
    Le délai pour retirer la totalité de son épargne en liquide
    doit être typiquement de quelques jours (ils n’ont pas l’argent
    sur place qui doit venir à la demande).
    Si on est raisonnable et demande des billets de 200 euros (faible
    volume) c’est théoriquement possible sous 48h à condition de faire
    la demande le bon jour de la semaine.
    Me concernant j’avais la totalité de mon épargne en poche (50000 euros
    auraient pu y tenir si je les avais eu...) en une semaine.
    Il y a aujourd’hui différents placements dits "éthiques" qui sont a
    priori moins problématiques que les placements standards.
    Je louche personnellement du côté de la NEF.
    A chacun de voir, mais clairement on est plus craint avec notre argent
    en poche que le bulletin de vote en main...



  • jjwaDal marcoB12 30 novembre 2008 20:06

    Bien sûr que la ressource en eau, sa "propriété" et les acteurs de sa transformation en eau potable
    seront des sujets de plus en plus importants.
    On est très mal partis, vu la dégringolade des nappes phréatiques (ressources "fossiles") notamment en Asie et la mondialisation du mode de vie occidental très vorace en eau (usages agricoles et domestiques notamment).
    Rappelons le scandale de nos toilettes où nous utilisons une eau potable pour "gérer" urine et caca quand plusieurs formules (eaux de pluies, toilettes sèches, etc...) devraient être de rigueur.
    Rappelons qu’il n’y a jamais eu de volonté internationale de donner un accès à l’eau potable à tout le monde (pas plus qu’un accès garantis à la nourriture, au travail...).
    Un document reste pour moi encore d’actualité (1) sur l’avenir de notre ressource en eau.
    Maude Barlow n’est pas très optimiste...

    (1) http://www.ifg.org/programs/Energy/triple_crisis_av/panel1/7maude-v.htm



  • jjwaDal marcoB12 29 novembre 2008 14:07

    Bravo pour cette contribution ! Je connaissais le problème sans l’avoir approfondis
    ce que permet un peu l’article.
    Je pense que vous oubliez l’inévitable appareil policier/militaire qu’il faut associer
    à cette appropriation (au profit d’une infime minorité) des conditions mêmes de développement
    de pays et de sociétés qui en ont bien besoin.
    Je stigmatiserais moins des entreprises qui sont là pour satisfaire un marché (non philosopher
    ou faire du "social") que le marché lui-même, c’est-à-dire nos "besoins" aberrants à satisfaire
    à tout prix...
    Combien parmi nous sont prêts à se contenter de 2500m2 de terres agricoles au lieu des 15000
    que nous utilisons pour nous nous nourrir et donc à devenir végétariens ?...
    Combien sont prêts à marginaliser au maximum l’usage de la bagnole au profit de la marche,
    du vélo, des transports en commun ?
    Plus généralement combien sont prêts à la frugalité matérielle et énergétique avant d’y
    être contraints, non par leur conscience (qui nécessiterait des esprits éclairés) mais par
    la pauvreté ?...
    You ain’t seen nothing yet...



  • jjwaDal marcoB12 29 novembre 2008 12:48

    Bravo pour l’article ! Je connaissais le sujet dans ses généralités mais pas dans les
    détails que vous donnez. Vous ne faites d’ailleurs qu’effleurer le sujet, car cette dérive
    a inévitablement pour corrolaire une dérive policière et militaire (donc achats d’armes) pour
    garantir aux investisseurs étrangers que les locaux accepteront dans la durée d’être expulsés
    de leur territoire, de devenir des "réfugiés économiques" dans leur propre pays.
    Un schéma classique où on s’approprie des sources de développement pour son profit personnel
    en se foutant du développement des pays où se trouvent les ressources.
    Je critiquerais moins ces entreprises visant à satisfaire les demandes d’un marché que le marché
    lui-même, c’est-à-dire nous...
    Qui est prêt à se contenter de 2500m2 de terres agricoles pour se nourrir au lieu de 15000 (donc
    de devenir végétarien) ?...
    Qui est prêt à laisser la bagnole le plus souvent possible au garage voire d’y renoncer ?
    Il suffit d’en discuter autour de soi pour mesurer l’ampleur du problème.
    Tout le monde veut sauver la planète, mais sans impact sur son mode de vie.
    J’anticipe quelques soucis à venir...



  • jjwaDal marcoB12 8 novembre 2008 09:16

    @ john lloyds

    Quand des dizaines de scientifiques et universitaires se réunissent pour réfléchir à notre
    avenir commun, personnellement je tends l’oreille avant de critiquer.
    L’espoir ,une forme d’anesthésie ? Vous avez préféré colporter des "ragots" évoquant l’instauration
    d’une Loi Martiale aux USA. Beaucoup d’américains animés par l’espoir ont voté Obama, quand ils
    auraient pu descendre dans les rues armés jusqu’aux dents pour en découdre, animés par le désespoir,
    ("Les sauveurs passent, l’enfer reste" ) que vous semblez appeler de vos voeux.
    Quel magnifique démentis à vos propos.
    Si vous avez une contre-proposition aux propos tenus lors de ce séminaire, rédigez un article.
    Mais n’ayez pas trop l’espoir d’une révolution armée ou d’un suicide collectif.
    Yes, we hope !     smiley

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. « Ne pas entrer : Raptors en liberté... »
  2. Le jour où la Terre s’arrêta...

Publicité



Palmarès

Publicité