• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jjwaDal

jjwaDal

Un petit bonhomme d'une curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 2728 1081
1 mois 0 48 0
5 jours 0 10 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 287 221 66
1 mois 3 3 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • jjwaDal jjwaDal 5 août 22:45

    @alinea
    On n’a jamais été en démocratie avec une Constitution organisant l’asservissement du peuple comme texte fondateur.
    La trame générale de leurs prises de décision on l’a je pense. On n’a déjà plus de chefs d’Etats vu qu’ils sont devenus inutiles largement (dans l’U.E. ça crève les yeux). Donc on a des préfets de région (rien de plus) doublés de gestionnaires.
    Pour l’essentiel, vu la complexité des dossiers sur lesquels ils doivent décider et comme ils sont inexperts dans quasiment tous les domaines (sauf le talent pour se faire élire) ils signent en bas de page mais ne décident de rien. Je veux dire qu’entre les contraintes européennes, celles de l’OMC et les conseils prodigués par des experts empêtrés dans des conflits d’intérêts avec la grande industrie ils sont sous influence massive. C’est un effet collatéral de la religion instituée pour transférer massivement l’expertise du public au privé. Beaucoup l’ont dit, ils sont dans des bulles hermétiques à la réalité et influencés par des personnes qui ont un agenda qui ne peut être le bien public.
    S’ils tranchent après avoir écouté une version tronquée et orientée de nos connaissances sur cette épidémie par ex, ils ne sont que les effecteurs et non les décideurs. Après on rentre dans le domaine de la psychologie humaine et le profil psychologique de notre préfet de région a été bien détaillé par Lordon ou les Pinson-Charlot. On est face à quelqu’un qui a une très haute opinion de lui même et un mépris à peine caché pour le peuple. Pour aller jusqu’à dire que « l’élection appartient à une époque révolue » (en substance) , sa conception monarchique du pouvoir (de droit divin, divin marché bien sûr) se voit juste un peu mieux en cette occasion.
    Un « ancien » me faisait remarquer qu’il a fait 21 mois en Algérie quand il était jeune et qu’on ne lui avait pas demandé son avis. Le monde est ainsi depuis la préhistoire, on a les meneurs, les suiveurs et les autres. Les « autres » ont toujours été des cibles des deux groupes pour des raisons évidentes.
    Ce sont les Lois de la Physique (la Nature) qui feront s’effondrer le système car ce sont les seules qu’on ne peut corrompre.
    Nous avons perdu le contrôle dans tellement de domaines qu’on est dans l’acharnement thérapeutique pour sauver le système. Tant pis pour les générations futures, pour les autres espèces, pour l’environnement, pour les plus pauvres sur la planète. Nous changerons de paradigme quand il sera trop tard pour éviter l’essentiel des dégâts humains.
    « Il faut avoir le courage de lutter pour ce qu’on peut changer, le courage de subir ce qu’on ne peut changer et surtout la sagesse pour faire la différence entre les deux catégories ». Tout a toujours été là.



  • jjwaDal jjwaDal 5 août 20:14

    La constitution a été conçue par une élite pour garantir l’asservissement du peuple et son chapeautage par des représentants qui ne représentent pas les intérêts du peuple. Donc les gardiens de la constitution n’avaient aucune raison de désavouer le gouvernement.
    Malgré cela la décision est ahurissante car elle oblige des personnes à participer sous la menace à une expérience médicale à l’issue incertaine et aux résultats mitigés (la vaccination protégeant dans une large mesure des formes graves, mais nullement de la contamination et de la contagion).
    Un précédent qui aspire à avoir des suites.
    Le laisser passer sanitaire même marginalement retoqué est aussi grotesque, vu qu’il fait deux groupes d’individus aux droits différents non sur des bases médicales (les uns contagieux, les autres non), mais sur une base administrative (les uns avec « laisser passer », les autres sans...).
    Toutes ces foutaises auraient pu avoir un sens si la « vaccination » protégeait de la contamination et de la contagion. Or, si elle semble offrir un bonus, il n’en est rien.
    Comme ce fut le cas dans le foyer important qui a été détecté lors de la fête nationale dans le Massachusett (centaines de personnes contaminées dont 74% étaient « vaccinées » avec une charge virale identique aux non vaccinés), cette croyance qu’un « laisser passer » vaut un test sérologique négatif va avoir des résultats prévisibles.
    Aucune décision politique ne peut violer les Lois de la physique ou rouler la Nature dans la farine. Plus dure sera la chute.



  • jjwaDal jjwaDal 4 août 19:21

    @pierrot
    « Le risque de contamination des autres est largement amplifié lorsqu’on n’est pas vacciné ». Une source ou une croyance personnelle ?. La CDC penche pour un risque identique même si des examens complémentaires sont en cours pour valider cette présomption. Pour le CDC en tout cas, c’est masque pour tout le monde y compris les doublement piqués. Je n’appelle pas « vaccinés » des participants à une expérience qui peuvent être contaminés, sont contagieux et peuvent mourir d’une infection pour laquelle ils sont censés être protégés.



  • jjwaDal jjwaDal 3 août 19:40

    @alinea
    Il a clairement pas une tête de « premier de corvée » déjà. On sent qu’il a boudé les entrainements et qu’il a pas touché le sol depuis un moment. Il me donnerait presque envie de revoter à nouveau. Son talent est peut-être à chercher de ce côté là. Et fin septembre il décide la vaccination obligatoire pour tous, manifestations massives, émeutes, état d’urgence (il connaît), pleins pouvoirs (il connaît aussi) et plus besoin de présidentielle en 22 vu qu’il sera le seul à décider du retour à la normale. Ah les artistes...



  • jjwaDal jjwaDal 3 août 19:23

    « Peut-on accepter qu’un vacciné contagieux puisse accéder aux lieux de spectacles alors que c’est interdit pour un non vacciné non contagieux ? »
    En France sûrement, vu que c’est un des pays les plus en pointe lorsqu’il s’agit d’ignorer ce que dit la science. Où sont les études indiquant le bénéfice à confiner , l’utilité du masque en extérieur, l’utilité des couvre-feux concentrant les gens sur des créneaux horaires condensés, la preuve enfin acquise après plus de 50 ans d’utilisation de l’hydroxychloroquine que c’est un poison plus inefficace que le doliprane contre ce virus , que l’ivermectine est totalement sans effet, etc ?...
    On sait maintenant que les candidats vaccins ne protègent que les vaccinés des formes graves. Donc les accusations portées contre les hésitants qu’ils sont des dangers publics, égoïstes, fossoyeurs de la reprise économique et j’en passe, tombent.
    Qui veut se protéger se protège au mieux de sa connaissance de son rapport bénéfices/risques. A discuter avec son médecin si possible.
    Les anglais sortent d’une vague hyper majoritairement due au Delta. Une abondance de cas, mais la mortalité n’a absolument pas suivie. On peut supposer que la France va connaître un sort voisin car entre ceux immunisés naturellement et ceux vaccinés on n’a plus une population totalement naïve en face de ce virus.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité