• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jjwaDal

jjwaDal

Un petit bonhomme d'une curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 2718 1081
1 mois 0 61 0
5 jours 0 14 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 287 221 66
1 mois 3 3 0
5 jours 1 1 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • jjwaDal jjwaDal 18 juillet 20:59

    @josy&jacq
    Lavau a tenu les mêmes propos, choisis les mêmes mots pour dire la même chose en commentaire d’un autre article. Bizarre, bizarre, comme c’est bizarre...



  • jjwaDal jjwaDal 17 juillet 20:25

    @Claude Courty
    Vous semblez oublier que sans l’épidémie antérieure de diabètes, obésités et l’allongement très significatif de l’espérance de vie, les chiffres de mortalité dûs à ce virus seraient très inférieurs. Il est quasiment sans danger au dessous de 60 ans sans comorbidité, hors c’est le public aujourd’hui visé y compris les très jeunes pour lesquels il est quasiment inoffensif (plus de suicides chez les jeunes pendant le confinement au Royaume Uni que de décès dû à ce coronavirus.
    Mais concernant la sûreté et l’innocuité des vaccins couramment utilisé, R. Malone (qui est un des pères du développement des vaccins ARNm) dit dans une vidéo que les agences de régulation connaissaient les données de biodistribution du vaccin Pfizzer et que personne ne comprend pourquoi la protéine « Spike » diffuse dans l’organisme et se concentre sur les ovaires et dans la moelle épinière. On peut raisonnablement s’attendre à des cancers du sang et des ovaires, à l’apparition de maladies auto-immunes et on a observé également le réveil de certains rétrovirus dans le corps humain. Cela ne peut avoir que des conséquences visibles à échéance de quelques années, mais c’est clairement un pari, vu qu’on a déjà eu pas mal de surprises (pas imprévisibles vu que ces produits sont en phase de tests et auraient dû le rester pendant au moins un an ou deux...).
    Utiliser une nouvelle technologie, s’abstenir de tout recul et vacciner à très grande échelle pour couronner le tout pourrait rester dans l’histoire de la médecine comme la plus grosse connerie jamais faite en matière de santé publique..
    J’espère que non, mais je ne vais tenter ma chance et je n’ai rien contre les vaccins en général et des doutes sérieux sur ceux là.



  • jjwaDal jjwaDal 17 juillet 16:57

    Le dernier pic de cas au Royaume Uni (880 cas/million) était le 9 janvier 2021 (variant anglais majoritaire) et le 24 janvier (15j plus tard) leur pic de mortalité associé à cette vague. Pour la vague en cours ils arrivent à 600 cas/million.
    Ils sont un peu plus vaccinés que les français mais avec l’Astra Zeneca qui est prétendument efficace seulement à 60% contre le variant Indien contre 80% (?) pour les vaccins ARNm.
    Dans le passé quand ils ont eu le nombre de cas détectés actuellement chez eux ils avaient de l’ordre de 15,5 morts/million , 15 jours plus tard (même périodicité quand on compare l’écart entre le pic de cas et le pic de mortalité.
    Or l’observation de leur courbe montre qu’avec le variant Indien et leur taux de vaccination ils arrivent avec un nombre de cas similaires à une létalité de 0,9 mort/million.
    Eux peuvent s’attendre à 17 fois moins de morts lors de cette vague où ils sont bien plus en avance que nous, approchant 600 cas/million contre 80 en France.
    C’est cela qui doit nous obliger à faire courir un risque imbécile à nos jeunes, à piétiner tout ce qu’on avait mis en place pour la sécurité vaccinale et tous les garde-fous interdisant d’expérimenter sur l’humain par la contrainte ?
    « Antivax » est un mot valise comme complotiste qui signifie simplement quelqu’un s’autorisant à penser par ses propres moyens au lieu de croire en une religion fluctuante pour ne pas dire une hystérie collective alimenté par la grande lessiveuse à cerveau dont dispose la majorité des gens.
    Ni ayant pas accès j’apprécie de la retrouver souvent dans vos articles. Cela détaille opportunément les racines des croyances collectives que je peux croiser...



  • jjwaDal jjwaDal 16 juillet 12:22

    Tout d’abord d’évidence la plupart des gens et tous les politiques veuillent que « tout redevienne comme avant », en voulant oublier que les mêmes causes ont une fâcheuse tendance à reproduire les mêmes effets. On a eu le même réflexe face à la crise financière de 2008.
    D’où la croyance infantile largement partagée qu’un vaccin (ou un traitement s’il devait échouer) se charge de faire la mise à jour critique du système. La liste des incohérences logiques majeures depuis février 2020 dans la gestion de cette épidémie est dans la droite ligne de la déclaration du chef de l’Etat qui mélangeait impossibilités matérielles de réalisation, incohérences logiques graves et invalidités juridiques en série.
    Le rétropédalage les jours suivants étaient à l’image d’un ministre de la santé (Véran) déclarant le 9 mars 2020 que le confinement diffusait les virus une semaine avant qu’on confine la France pour deux mois.
    Déjà la loi ne se fait pas au journal de 20h ou sur BFMTV. Les mêmes représentants du peuple qui ont chié sur le refus du TCE en 2005 vont devoir signer en bas de page et les recours juridiques vont pleuvoir.
    La mise en oeuvre qui va saturer les forces de police, pourrait faire délégation à des particuliers de contrôler l’état de santé d’autres particuliers.
    Des policiers non vaccinés pourraient être dans des situations ou n’importe quel autre citoyen qui ne l’est pas serait sanctionné.
    Le « pass sanitaire » élargis permettrait à quelqu’un de vacciné mais porteur du virus et contagieux d’avoir a priori plus de droit qu’un citoyen non contaminé sans son « pass » (40% des nouveaux cas au RU sont vaccinés, même si ce sont les non vaccinés à risques qui font les formes graves).
    Personne ne peut contraindre un individu à participer à une expérience médicale, or nous sommes dans ce cadre sans nul doute possible, etc...Se souvenir que l’immense majorité des gens ayant été au contact du virus ont géré avec leur système immunitaire et donc l’argument « vaccin ou la mort » ne tient éventuellement que pour les personnes clairement identifiés à risque.
    Il est impensable comme le dit Asselineau que la forme finale ressemble aux déclarations irréfléchies de M. Macron. Le temps dira.



  • jjwaDal jjwaDal 15 juillet 17:52

    @babelouest
    Merci pour l’info. Sinon l’arabe est pour le français non féru de taxonomie ce que l’« alien » est pour les ricains, un terme générique des gens qui viennent du sud (Marseille et au delà....).

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité