• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jjwaDal

jjwaDal

Un petit bonhomme d'une curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 2725 1081
1 mois 0 47 0
5 jours 0 10 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 287 221 66
1 mois 3 3 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • jjwaDal jjwaDal 26 juillet 11:56

    @alinea
    En fait ce schéma du « tout vaccinal » ressemble comme deux gouttes d’eau au traitement réservé aux animaux en élevages intensifs qui sont gavés d’antibiotiques pour pouvoir survivre dans des conditions artificielles voire épouvantables.
    Un pas de côté et on n’utiliserait plus aucun antibiotique mais tout le monde veut se gaver de viande à pas cher et donc, tous coupables à des degrés divers.
    La vague qui arrive est une vague de cas comme au Royaume Uni mais leur exemple (ils viennent de passer leur pic) indique qu’elle aura fait entre 10 et 15 fois moins de victimes que les précédentes. Vrai, ils sont pas mal vaccinés mais 60% des cas ne l’étaient pas et ce qui compte ce sont les cas graves pas les contaminations qui vont aboutir à une immunité naturelle.
    On est moins vaccinés ici, mais les vaccins massivement utilisés sont plus protecteurs que le leur , donc cas de figure assez voisin.
    Question : « Si on doit avoir dix fois moins de cas graves aboutissant au décès que les fois précédentes, quid de l’obligation vaccinale et du pass sanitaire ? » Au minimum cela semble totalement disproportionné à la menace réelle, mais en même temps c’est le changement dans la continuité. Du bricolage pur jus avec le peuple comme variable d’ajustement, puisque le système est intouchable et restera tel quel.
    Il faut faire du bruit comme quinze si on veut que la majorité comprenne qu’on la prend pour une buse ou du bétail.



  • jjwaDal jjwaDal 26 juillet 03:30

    La vaccination de masse est pour le pouvoir la « pilule magique » pour que « tout redevienne comme avant » (phrase de Sarko lors de la crise financière de 2008). Einstein disait en substance que les fous sont ceux pensant fermement que les mêmes causes ne sauraient reproduire les mêmes effets et on voit donc qui nous dirige. On va continuer à casser l’hôpital, à faire fabriquer en Chine des éléments critique pour la santé publique, à subventionner le tourisme planétaire en avion pour diffuser au plus vite tous les virus de la Terre, d’origine naturelle ou laborantine...
    Ce qui se passe n’est pas totalement inédit (voir la mise sur le marché des « OGMs) mais pour ne pas voir la corruption scientifique et politique par »Big money« il faut avoir les médias de masse et leur propagande comme source unique d’information.
    La science ne supporte nullement l’efficacité des confinements, masques en extérieur, couvre-feux et vaccination des jeunes ? Les politiques s’en foutent complètement, ramant pour faire oublier que personne n’avait lu les plans pandémies, les équipements manquants pour le personnel soignant en 2020, le massacre préalable toujours en cours de l’hôpital public, etc...
    Un »ancien" me rappelait qu’il s’est pris 21 mois d’armée en Algérie quand il était jeune et que c’était pas négociable tout en me débitant que les non vaccinés sont un danger public pour les vaccinés. Désinformer est devenu un métier comme un autre, là aussi rien de bien nouveau.
    Objectivement les vaccins à ARN (j’en ai autant pour ceux à vecteur adénovirus) sont bien plus dangereux que tous les vaccins passés au seul vu de leurs effets secondaires à court terme. On a toutes les raisons de supposer qu’ils sont bien plus préoccupants sur le moyen et long terme.
    Par ailleurs vouloir imposer la vaccination à une population ne courant aucun risque face au virus, à une population ayant déjà contracté la maladie et ayant une immunité naturelle sont des indices que le but visé n’est pas sanitaire. Il ne l’était déjà pas pour le masque en extérieur ou la préférence du doliprane contre l’HCQ.
    La plupart des français se sont couchés sous Vichy. Il ne faut pas attendre d’eux qu’ils défendent leurs libertés élémentaires sous le régime d’un pompier pyromane.



  • jjwaDal jjwaDal 18 juillet 21:05

    De mémoire, Raoult a juste conseillé au personnel soignant de se faire vacciner. Il n’ a dire nulle part jusqu’à preuve du contraire, qu’il fallait la rendre obligatoire. Vu le départ important de personnels soignants en ce moment, la rendre obligatoire ne ferait qu’amplifier le phénomène. J’ai vu il y a quelques jours pour la première fois de ma vie une affiche énorme devant une polyclinique intitulée « Nous embauchons ». C’est un signe préoccupant parmi bien d’autres.



  • jjwaDal jjwaDal 18 juillet 20:59

    @josy&jacq
    Lavau a tenu les mêmes propos, choisis les mêmes mots pour dire la même chose en commentaire d’un autre article. Bizarre, bizarre, comme c’est bizarre...



  • jjwaDal jjwaDal 17 juillet 20:25

    @Claude Courty
    Vous semblez oublier que sans l’épidémie antérieure de diabètes, obésités et l’allongement très significatif de l’espérance de vie, les chiffres de mortalité dûs à ce virus seraient très inférieurs. Il est quasiment sans danger au dessous de 60 ans sans comorbidité, hors c’est le public aujourd’hui visé y compris les très jeunes pour lesquels il est quasiment inoffensif (plus de suicides chez les jeunes pendant le confinement au Royaume Uni que de décès dû à ce coronavirus.
    Mais concernant la sûreté et l’innocuité des vaccins couramment utilisé, R. Malone (qui est un des pères du développement des vaccins ARNm) dit dans une vidéo que les agences de régulation connaissaient les données de biodistribution du vaccin Pfizzer et que personne ne comprend pourquoi la protéine « Spike » diffuse dans l’organisme et se concentre sur les ovaires et dans la moelle épinière. On peut raisonnablement s’attendre à des cancers du sang et des ovaires, à l’apparition de maladies auto-immunes et on a observé également le réveil de certains rétrovirus dans le corps humain. Cela ne peut avoir que des conséquences visibles à échéance de quelques années, mais c’est clairement un pari, vu qu’on a déjà eu pas mal de surprises (pas imprévisibles vu que ces produits sont en phase de tests et auraient dû le rester pendant au moins un an ou deux...).
    Utiliser une nouvelle technologie, s’abstenir de tout recul et vacciner à très grande échelle pour couronner le tout pourrait rester dans l’histoire de la médecine comme la plus grosse connerie jamais faite en matière de santé publique..
    J’espère que non, mais je ne vais tenter ma chance et je n’ai rien contre les vaccins en général et des doutes sérieux sur ceux là.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité