• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jjwaDal

jjwaDal

Un petit bonhomme d'une curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 32 3515 2573
1 mois 0 27 0
5 jours 0 5 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 352 278 74
1 mois 1 1 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • jjwaDal jjwaDal 27 août 10:54

    Agoravox laissant le service de presse de l’Elysée publier en rafale sur ce site montre son attachement à la liberté de tous de s’exprimer.

    Sauf que ça ne fait que répéter ce que tout grand média assène en permanence.

    Etant peu familier de cette propagande, c’est toujours un moment de fou rire assuré de parcourir ces textes ineffables.



  • jjwaDal jjwaDal 27 août 10:38

    Ni une guerre de civilisation, ni une confrontation entre une vision unipolaire du monde et multipolaire. Cela est en arrière plan et peut servir de prétexte pour interpréter, ce qui est bien plus simple, à savoir que contrairement à l’URSS, à la Yougoslavie ou la Tchécoslovaquie, il était hors de question pour le pouvoir en Ukraine d’accorder la moindre autonomie à la région Est largement russophile et encore moins si la cohabitation n’était pas possible de se séparer en deux Etats pour un divorce à l’amiable.
    Il n’était déjà pas question d’accepter de revenir sur le choix discutable de Kroutchev de 1954 (où personne n’a demandé aux Criméens s’ils voulaient un rattachement administratif à l’Ukraine, alors partie intégrante de l’URSS), ni d’accepter la volonté réitérée à de multiples reprises depuis 1991 , l’indépendance de l’Ukraine (post URSS), de retourner vers la Russie. La Crimée n’a pas attendu l’ « annexion russe » de 2014 pour exprimer son choix et donc si la Crimée n’était pas libre de choisir son destin (quand le Kosovo ou Taïwan l’ont pour des raisons évidentes), le Donbass ne pouvait être ramené à la raison que par la force, ce qui ne dérangeait personne en Europe comme aux USA.
    A ce dossier sensible pour la russie (des russes se faisaient canarder par l’Ukraine), s’est ajouté la volonté des USA et de l’Ukraine de l’incorporer dans l’OTAN qui était un chiffon rouge légitime pour la Russie par réciprocité de l’attitude US envers Cuba et d’ailleurs tous les pays d’Amérique centrale et du Sud (une bonne partie du reste de la planète si on regarde un peu attentivement d’ailleurs...).
    On avait la recette d’un conflit armé entre l’Ukraine et la Russie et on n’a rien fait pour ramener la direction de l’Ukraine à la raison.
    Pas plus que Cuba ou le Mexique, l’Ukraine n’a le droit de servir de base arrière ou de fer de lance de forces potentiellement hostiles à un pays voisin.
    Tout le monde savait que la Doctrine « Monroe » pouvait légitimement être invoquée par la Russie, sauf que la posture du « fait ce que je dis et pas ce que je fais » est devenue habituelle pour les USA et leurs valets.
    Un dossier complexe à torts largement partagés qui ne peut se résoudre ultimement qu’en arrêtant de se prendre pour le centre du monde, de prendre les autres pour des cons et de prendre en otage les peuples pour des questions de géopolitiques qui auraient dûes être gérées diplomatiquement plutôt que militairement.

    Mearsheimer avait prédit en 2015 que nous (notre attitude) allait contraindre les russes à agir et que le résultat serait une Ukraine en ruines. Qu’on ne dise pas que c’était imprévisible et qu’il y a eu un « pétage de plomb » d’un homme seul dans son bunker.



  • jjwaDal jjwaDal 26 août 23:25

    L’URSS a été démantelée pacifiquement, la Yougoslavie morcelée en de nombreux petits Etats, la Tchécoslovaquie s’est scindée en deux sans foutre le bordel à la planète entière. Mais ça donnait des crampes aux autorités ukrainiennes d’envisager une autonomie des régions Est au sein des frontières de l’Ukraine, encore plus d’envisager une partition à deux Etats.
    Il faut dire aussi qu’après le cadeau de Kroutchev de 1954, renoncer à la Crimée et au souhait de ses habitants n’était déjà nullement envisagé (le droit des peuples à disposer de leur destin ne pouvant concerner que le Kosovo ou Taiwan mais pas ceux choisissant un camp qui n’est pas le bon), alors laisser partir le Donbass...
    Tout aura été fait pour préparer la guerre (y compris au niveau européen), on l’a. On va pas couiner de voir notre absence de diplomatie récompensée. 7 ans pour faire pression sur Kiev et qu’ils trouvent une solution pacifique, ça donne le temps de voir venir le mur, non ?
    J. Sachs a déjà détaillé comment les USA ont massacré une occasion unique après la chute du mur de faire table rase du passé soviétique de la Russie.
    Etonnant de voir comment on a pu « bichonner » les deux principaux auteurs de la boucherie que fut la seconde guerre mondiale, en claquant la porte au nez de notre principal allié dans cette guerre initiée par des européens.
    La porte ouverte en 1989 vient de nous claquer au nez pour sans doute un bon moment.



  • jjwaDal jjwaDal 26 août 18:53

    @Fanny

    Complément : Non seulement le mensonge d’Etat est la norme, mais on croit voir une dérive assez récente des grands médias vers le support des contes de fées d’Etats et un rôle de propagandistes plus que journalistes. Il en est ainsi depuis au moins les années 1930.
    Un complot d’Etat remarquablement défendu par la totalité des grands médias depuis les années 1970, concerne la « guerre » du Vietnam. On a fini par savoir que les USA s’étaient tiré dessus (ils passaient dans le coin à l’insu de leur plein gré, se sentant partout un peu chez eux...) pour pouvoir « riposter » et entamer une agression gratuite, totalement injustifiée, ciblant largement les populations civiles, alignant à la pelle les crimes de guerre évident, passant sous le tapis des « incidents » comme « My Lai » et à la fin de la guerre le sort des prisonniers de guerre US (des centaines détenus par les Viets) qui devaient être échangés (accord signé entre les deux parties) contre un dédommagement se chiffrant en milliards de dollars de l’époque.
    Le dédommagement n’a jamais été versé et on a caché au peuple des USA que des centaines de malheureux envoyés transformer en viande hâchée des populations civiles innocentes de tout crime étaient volontairement abandonnés. Ils furent officiellement des « MIA » disparus, probablement morts lors des combats...
    Un des meilleurs journalistes de l’époque a couvert ce scandale majeur et aucun grand média n’a jamais diffusé l’information, un des auteurs de cette opération de camouflage étant l’ineffable John Mc Cain, candidat à la présidence en 2008 (« Bomb, bomb, Iran » chantonné pendant la campagne présidentielle c’était lui). Voilà un bel exemple d’un des innombrables complots dissimulé au grand public depuis 50 ans, mais ceux qui veulent savoir peuvent savoir.
    Pour info ni Hubble en orbite basse, ni le VLT au Chili ne peuvent voir les LEM lunaires. Il faudrait un télescope de plus de 120m de diamètre pour les distinguer.



  • jjwaDal jjwaDal 26 août 16:47

    @Astrolabe
    Très facile de remonter au cliché original et de montrer l’identité au pixel près moins le chat bien sûr. Bien sûr on aura des gens disant que la NASA a fait de la retouche pour supprimer le chat sur l’original.
    A l’auteur de la diffusion de ce « cliché » de donner la source primaire qui ne peut être que la NASA et personne d’autre. Pas le photographe du coin de la rue qui a développé ces clichés et conservé les originaux, la NASA diffusant la version sans le chat et lui possédant l’original bien sûr.
    Il n’y a que la connerie humaine pour donner une idée de ce qu’est l’infini.

Voir tous ses commentaires (20 par page)