• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Michel DROUET

Michel DROUET

Autodidacte - Ancien cadre territorial (Directeur) ayant exercé des fonctions d'encadrement dans différents services d'un Département de l'ouest - aujourd'hui retraité.
J'anime un blog http://michelumix.over-blog.com/ sur lequel vous retrouverez les articles publiés sur agoravox mais aussi beaucoup d'autres, ainsi que quelques nouvelles.

Tableau de bord

  • Premier article le 06/01/2009
  • Modérateur depuis le 10/04/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 376 5100 17878
1 mois 5 149 594
5 jours 1 26 88
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3452 2449 1003
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • Michel DROUET Michel DROUET 5 décembre 2009 13:58

    Intéressant !!!
    Finalement, on va arriver à découvrir des choses que les médias traditionnels ne nous disent pas....



  • Michel DROUET Michel DROUET 5 décembre 2009 13:54

    Merci pour cette précision.
    Cette indemnité ne permet pas cependant de vivre du « métier » d’élu, ce qui fait que c’est plutôt du bénévolat.
    C’est davantage du défraiement pour ces élus désintéressés.



  • Michel DROUET Michel DROUET 4 décembre 2009 18:09

    Vous n’avez pas bien compris mon cher Georges : je suis pour les services publics à condition qu’ils soient mieux gérés et que l’on ne continue pas à donner le fric des contribuables sans contrôle à des entreprises et des associations qui se goinfrent.

    Ma réflexion vaut pour les collectivités de droite comme celles de gauche

    Quant à la référence au communisme : réveillez vous ! il y a longtemps que cette idéologie a disparu.



  • Michel DROUET Michel DROUET 3 décembre 2009 20:51

    Bonne initiative mais qui ne devrait cependant pas exempter les élus locaux d’élargir la réflexion aux prix payés aux entreprises titulaires de marchés publics ou aux entreprises délégataires de services publics ou bien encore sur le niveau des équipements urbains qui frisent parfois l’indécence.
    Finalement, et ce n’est pas le moindre paradoxe de cette réforme baclée, les collectivités pourraient être amenées à réduire leur niveau de commande publique, au détriment de l’activité des entreprises, sauf à augmenter de manière déraisonnable les impôts ménages, ce qui est inconcevable.



  • Michel DROUET Michel DROUET 29 novembre 2009 20:53

    Bonne description des effets probables de cette réforme bâclée, sauf sur deux points : la hausse probable des impôts ménages et sur la croissance des effectifs de la fonction publique territoriale.
    S’agissant de la hausse des impôts ménages, je ne pense pas que les collectivités, notamment les départements, confrontés à la crise et à la hausse des dépenses sociales, prendront le risque (électoral) de n’utiliser que le seul levier de l’impôt pour boucler leurs budgets.
    En ce qui concerne la hausse des effectifs, argument qui est généralement brandi pour accuser les collectivités de mauvaise gestion, ce n’est vraiment pas dans ce domaine exclusif que des économies sont à attendre, même s’il faut reconnaître certaines dérives. Le manque de rigueur dans la gestion globale des collectivités participe depuis longtemps de la dérive des dépenses.
    La crise et l’explosion des dépenses sociales ainsi que la réforme de la TP, vont se traduire par des coupes claires dans les budgets des collectivités, en premier lieu, les subventions aux associations mais aussi les subventions d’équipement aux autres collectivités (financements croisés) ainsi que les programmes d’investissements propres aux collectivités.
    En conclusion, les entreprises contractantes des collectivités locales, censées bénéficier de la réforme de la TP vont voir leurs carnets de commandes fondre dans les prochains mois.
    La crise est loin d’être finie. On aurait pu faire l’économie de cette réforme bâclée de la TP qui ne va faire qu’aggraver la situation.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité