• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

sleeping-zombie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 05/08/2009
  • Modérateur depuis le 07/12/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 18 2435 680
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 78 51 27
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • sleeping-zombie 1er août 2009 10:14

    Hello,
    j’aime bien la tournure de l’article, bien que l’opposition « foule ignare - professeur éclairé » soit un peu trop corporatiste à mon gout ^^

    quelques remarques toutefois :
    -sur la violence :
    C’est bien beau de prôner le pacifisme, mais quand ceux qui ont le pouvoir ne veulent pas le lâcher et qu’ils sont près à aller jusqu’au bain de sang pour ça, tu fais comment ?
    Personnellement, je pense que si la prochaine révolution doit être pacifique, ce sera pas « parce qu’on est trop instruit pour se foutre sur la gueule » (je vois pas en quoi ça s’oppose d’ailleurs), mais plutot parce que les défenseurs armés des riches d’aujourd’hui (police & armée) sont des pauvres qui ont autant de raison de se révolter que tout le monde, contrairement au moyen age ou la police du seigneur étaient les derniers a crever de faim (c’est eux qui levaient les impots, en nature, et qui gardaient le stock).

    -sur le « comment » :
    Tu prônes :
    1. déchoir de leur nationalité les « Aristofrics ». Ok, file moi 10 millions d’euros (c’est pas énorme, c’est même pas un an de leur revenu), et rends-moi apatride. Je t’enverrai une carte postale des bahamas, pendant que les 4% par an placés dans une banque quelconque me feront 30 000€ par mois... Au passage, c’est cool de proposer de fermer les frontières aux étrangers, ca va faire réagir ^^. Mais ça risque d’être plus compliqué a mettre en oeuvre si tu veux fermer les frontières aux capitaux étrangers.
    2. tu parles du pouvoir consommateur, que tu résumes à peux près ainsi :
    « En effet, si en tant que Citoyen Travailleur’,  nous ne pouvons que subir et obéir au ‘Dieu Business’, en tant que ‘Citoyen Consommateur’, nous pouvons en toute liberté, agir sur le ‘Marché’. »
    Ben tu dois pas être smicard. Et concrètement, ça veut dire quoi ? refuser de payer son loyer ? dormir sous un toit qui ne t’appartient pas après avoir forcé la porte ? pourquoi pas, ça pourrait marcher, mais je suis sùr que d’une manière ou d’une autre la question de la violence va revenir sur le tapis. (hmm ? tu parlais juste d’acheter des produit labellisés « développement durable » ? cool... elle est où l’essence « développement durable » ? l’électricité développement durable, tu l’as en tant que producteur ou en tant que consommateur ?)
    Bon je deviens sarcastique, j’arrête là..
    ++



  • sleeping-zombie 1er août 2009 09:46

    Je suis d’accord avec ce que tu dis là, j’ai fais 5 ans de maths après le bac, et comme je voulais pas faire prof j’ai fais chômeur (enfin, pas un vrai, n’étant pas indemnisé j’étais dans aucune statistique).
    Je regrette pas pour autant.

    Toutefois quand tu dis "Ainsi, les collégiens, lycéens et étudiants sont obnubilés par leurs notes...« tu généralises un peu trop, y en a encore pas mal qui se lancent dans des études par intérêt pour la discipline en question, ou pour l’apport social de la branche naturelle des débouchés. Y a encore des gens qui veulent faire AS (assistant social), pourtant c’est pas connu pour être bien payé...

    Mais si tu étais à la place »des magazines destinés aux jeunes consacrent des dossiers aux débouchés des études« , ou »acteurs politiques ou économiques« , quel critère choisirais-tu pour évaluer la pertinence d’une filière donnée ? Notre société est encore organisée en théocratie monétaire et, a moins de changer ça, le revenu est officiellement l’unique moyen d’évaluer le bien du mal. (j’énonce, je n’approuve pas).
    Par exemple, récemment »on" s’est dit : rejeter du CO2, c’est mal. Par quoi c’est en train de se traduire ? par une contrainte financière.



  • sleeping-zombie 1er août 2009 09:31

    +1
    Mais comme leur principal boulot consiste à nous faire croire qu’ils maitrisent tout, quand la preuve flagrante de ce mensonge explose aux yeux du monde, y a toujours une petite poignée de personne pour continuer à vouloir les croire omnipotents et qui en concluent donc au complot...
    Amis adeptes-de-la-théorie-du-complot, si vous décidez de ne plus croire aux politiques, libre à vous, mais dans ce cas, allez jusqu’au bout dans la démarche, et admettez que tout ça peut tout simplement n’être du qu’a leur incompétence ^^



  • sleeping-zombie 30 juillet 2009 11:18

    « A quoi sert-il de saoir que la LCR, ou que le PC aura 5 % des voix si on organise un premier tour ? Tout le monde s’en fiche. »

    A quoi ça sert de savoir ce que veulent les gens ? Tout le monde s’en fiche : on aura un dirigeant de droite de toute façon. Autant supprimer les élections....

    « En revanche on veut obtenir un élu de la façon la plus commode et la plus économique possible. » => le partant nomme son successeur, c’est a dire lui-même, et s’il a pas eu le temps, on prend son fils.



  • sleeping-zombie 30 juillet 2009 11:04

    Encore une situation absurde due au gouffre qui existe entre l’économie et la finance :
    Economie :
    Un ouvrier polonais/francais/indien vit dans une petite maison ou appartement, part peu en vacances, ne se fait quasiment jamais servir et mange assez souvent pour rester en bonne santé, mais pas de la bouffe de très bonne qualité non plus. Leur situation économique est la même, leur niveau de vie est le même, leur consommation est la même (je suis pas à 30% près)
    Finance :
    Le salaire du français est 1500€ par mois
    Le salaire du polonais est 800€ par mois, mais ça m’étonnerait qu’un pain au chocolat y coute 1€...
    Le salaire de l’indien est inférieur à 100€ par mois.
    (j’admet qu’il y a sans doute un écart de niveau de vie entre l’ouvrier indien et le francais, mais certainement pas d’un ratio de 1 sur 15)

    Bref, tout ça pour dire que si on avait fait une vrai monnaie unique, avec une valeur unique, on aurait sans doute beaucoup moins de délocalisations...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité