• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

sleeping-zombie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 05/08/2009
  • Modérateur depuis le 07/12/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 18 2435 680
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 78 51 27
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • sleeping-zombie 23 juillet 2009 14:04

    Sorry, erreur de post... donc je reprends ^^

    Tous ces articles contre les Flash-Ball (même si c’est pas le sujet central de celui-ci) oublient un immense progrès apporté par cette arme : avant quand un brave représentant des forces de l’ordre se cassait un doigt en te cassant la gueule (nécessairement ouverte), tu te retrouvais avec en bonus une plainte pour coups et blessures (j’imagine qu’il devait pas avoir droit à son arrêt de travail sinon), mais maintenant, plus de risque avec les Flash-Balls !



  • sleeping-zombie 23 juillet 2009 14:01

    Tous ces articles contre les Flash-Ball (même si c’est pas le sujet central de celui-ci) oublient un immense progrès apporté par cette <s>arme</s>



  • sleeping-zombie 23 juillet 2009 13:54

    Rien de tel qu’un mariage d’intérêt pour durer !
    Les sentiments, ça va, ca repart, par contre les pactes familliaux, les accumulations de capital...ça reste ^^

    Pour être un peu plus « profond », je dirais qu’il y a un siècle on pouvait pas s’engager « officiellement » sans se marier, et une fois marié on pouvait pas divorcer (même si c’est légal depuis un bon moment). Du coup à l’époque, quand la période « ..et pour le pire » arrivait, on restait ensemble, quitte a prendre un amant - une maitresse.

    Ce qui mène à une autre question : qu’est-ce qui est le plus important, un couple durable ou un couple heureux ?



  • sleeping-zombie 23 juillet 2009 13:45

    C’est vrai qu’être infidèle, c’est mal.
    C’est pour ça que je préfère parler de non-respect de clause d’exclusivité des rapports sexuels ^^



  • sleeping-zombie 22 juillet 2009 10:27

    La culture, enfin, disons plutôt les oeuvres audio-visuelles se doivent d’être gratuite pour l’utilisateur final, tout simplement parce qu’avec l’essort d’internet, ces oeuvres sont devenues reproductibles à l’infini, pour un coût quasi-nul, et surtout pris en charge par le souscripteur de l’abonnement.
    Aux esprits chagrins qui veulent y voir la mort de la culture :
    -a. La culture n’a pas attendu les droits d’auteurs pour exister, j’ai pas les stats, mais je suis sùr qu’un artiste « en herbe » ne touche aucun droit d’auteur (ou alors un truc purement symbolique) et qu’il ne peut en vivre qu’une fois atteint le statu d’artiste renommé, ce qui est paradoxal, vu que le mécanisme de droit d’auteur est censé encourager la création (qu’a fait M.Jackson ces 10 dernières années ?).
    -b. Il existe un autre domaine où la « denrée de base » est librement reproductible à l’infini, c’est la connaissance. De mémoire j’ai jamais payé de droit d’auteur à Pythagore pour son théorème, ni rétribué directement le prof qui me l’a enseigné, pourtant les chercheurs cherchent, les profs enseignent, et ils ont de quoi vivre. Il y a derrière un modèle économique déjà en place, pérennisé par plus d’un siècle de fonctionnement dont la branche audio-visuelle de la culture ferait bien de s’inspirer.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité