• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Laurent Herblay

Laurent Herblay

Passionné de politique depuis tout jeune, gaulliste avant tout, appréciant Philippe Séguin et Jean Pierre Chevènement. J'ai milité au sein de Debout la République. Je tiens un blog politique quasi journalier depuis janvier 2007.

Tableau de bord

  • Premier article le 11/02/2009
  • Modérateur depuis le 17/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1292 69 39009
1 mois 11 0 555
5 jours 1 0 2
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 5 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 17 août 2011 22:04

    @ Yvesduc


    Plus qu’un mensonge, je crois surtout que le système monétaire actuel s’est créé petit à petit, par tâtonnements. Ce n’est pas une création ex nihilo. Les innovations sont venues des banques privées et l’Etat n’a que partiellement repris la main avec les banques centrales, mais pas totalement.

    Après, on ne peut pas non plus créer autant de monnaie que l’on veut. Il y a un moment, une création monétaire excessive créé de l’inflation. Mais ce que nous découvrons depuis 20 ans, c’est que cette création monétaire excessive créé plutôt une inflation des actifs dans les pays développés du fait de la mondialisation commerciale qui pèse sur les prix des produits et sur les salaires... Du coup, en créant une inflation des actifs, et parce qu’elle aux mains des banques privées, elle profite de manière totalement disproportionnée à la finance.

    A-J Holbecq a évoqué des possibilités de monétisation équivalentes à 2.5 ou 5% du PIB (50 ou 100 milliards tout de même), ce qui changerait radicalement la donne mais sans être excessivement inflationniste (si l’Etat contrôle la création monétaire par ailleurs).

    En fait, les intérêts de la dette émise par la BCentrale reviennent à la BCentrale, dont l’actionnaire à 100% est l’Etat. Du coup, soit l’Etat paie des intérêts à la BC, qui lui sont rétrocédés comme actionnaire. Soit il n’en paie pas du tout... Mais dans tous les cas, pour la dette qui est avancée par la BC, c’est comme si l’Etat n’avait pas à payer d’intérêts (l’argent change juste de poches de l’Etat).

    En 1973, le budget de l’Etat était positif, donc j’imagine qu’aucune mesure particulière n’a été prise.

    En fait, ils avancent ces chiffres pour donner des ordres d’idée. Pratiquement, quand on examine les chiffres et les niveaux de monétisation qu’ils auraient impliqué année par année, on est sur des niveaux où, théoriquement, l’Etat aurait pu se contenter de monétisation pour se financer. Avant, nous avions beaucoup plus de croissance et un budget en excédent, donc la situation n’est malheureusement pas comparable.

    Très juste sur l’endettement. Tous les études montrent que l’accroissement très rapide de la masse monétaire est allé de pair avec une très forte augmentation de l


  • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 17 août 2011 21:45

    @ Sparte


    Le défaut me semble en effet une option que je défends depuis plus d’un, notamment pour la Grèce.

    QE : complètement d’accord.

    Réindustrialisation : c’est aussi un de mes chevaux de bataille

    Faire baisser l’euro : complètement d’accord (je dénonce sa surévaluation depuis l’ouverture de mon blog)

    Réarmer : là, je ne peux pas vous répondre de manière solide car je ne suis pas suffisamment au fait de ces questions. A priori, plutôt oui.

    La Russie : bien évidemment (mais je crois que la Chine pourra aussi être notre partenaire dans la réforme globale du capitalisme)

    Immigration : je suis partisan d’une pause forte aujourd’hui.

    La sortie du système financier international est une priorité. C’est une des conditions pour faire la TTF. Car sans sortie, il faut que tout le monde le fasse, ce qui ne sera pas le cas. C’est justement en rétablissement le contrôle des mouvements de capitaux que nous pourrons alors reprendre la main sur la finance chez nous et mettre en place une TFF. C’est parfaitement possible pour la France du fait de notre fort taux d’épargne. Idéalement, il faudrait le faire avec d’autres. Je crois que l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne pourraient être intéressés.

    Je crois que les choses vont beaucoup bouger politiquement car la faillite du système est de plus en plus évidente depuis 3 ans, ce qui va permettre aux alternatifs d’émerger. Cette crise financière sera l’équivalent de la Guerre d’Algérie pour la 4ème République pour le système actuel.

    En revanche, je tiens à préciser que je suis pour une transformation de la monnaie unique en monnaie commune avec retour aux monnaies nationales.

    @ L’ambassadeur75

    Pour moi, ce n’est pas question. Le FN est la béquille anti-système du système depuis 30 ans. Ce parti stérilise les voix d’opposition et freine l’émergence d’alternatives républicaines. Pour moi, malgré les entreprises de communication de MLP, ce parti reste fondamentalement extrémiste, ce qui le rend infréquentable à mes yeux.

    En outre, elle n’est clairement pas à la hauteur dans les débats économiques. Il faut quelqu’un de solide pour faire avancer les idées alternatives.


  • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 17 août 2011 18:03

    @ Bigglop


    Il n’y a pas d’alias, j’écris mes textes et NDA écrit les siens (ce qui est rare en politique).

    Sur la FAF, vous trouverez des réponses à vos questions dans le texte suivant. C’est vraiment un mauvais procès ridicule de personnes qui imaginent des complots et qui n’ont pas peur des incohérences...


    Après, je suis d’accord, ces sommets sont souvent de l’enfumage, les Etats se soumettent à la corbeille et rien de véritablement sérieux pour remettre la finance à sa place, au service de l’économie réelle, et non comme sangsue de cette dernière. On pourrait ajouter aux mesures que vous évoquez la fin de la loi de 1973 ou de l’article 123 du traité de Lisbonne.


  • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 17 août 2011 14:43

    @ Daniel Roux


    C’est juste. La BCE contrevient à l’esprit des traités pour essayer de sauver (temporairement) l’euro...

    @ Rom92

    Je l’ai acheté à la FNAC.

    @ Winston Smith

    Désolé, mais c’est ce qu’on apprend dans les cours d’économie, de comptabilité ou que la grande majorité des économistes soutient (comme Maurice Allais, « prix Nobel d’économie »). Pierre-Noël Giraud, a fait un très bon livre sur la monnaie et la finance qui explique cela (et qui a reçu le prix Turgot du meilleur livre d’économie : 


    Sur les opinions politiques de Ford, il paraît, mais là, pour le coup, sa citation est très juste.


  • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 17 août 2011 14:36

    @ Alpo47


    Complètement d’accord.

    @ Platon613

    Cette annonce est du pipeau intégral. Il s’agira juste d’une sous-réunion du Conseil Européen qui a déjà lieu tous les six mois, déjà sous la présidence de Von Rompuy. Cette annonce (du moment qu’il n’y a pas de modification institutionnelle supplémentaire) est du flan intégral.

    @ Ariane Walter

    Nous jugerons sur pièce quand le texte sera disponible mais a priori, il va juste s’agir d’une réunion informelle de plus. S’il y a de nouvelles contraintes supplémentaires, je serai le premier à faire campagne contre (vous pouvez voir sur mon blog). Pour l’instant, je crois qu’il s’agit uniquement d’un effet d’annonce coutumier de Nicolas Sarkozy et qu’il n’y aura probablement rien de concret.

    Sur la taxe Tobin, je suis d’accord. Un taux de 0.01% serait ridicule. Je suis partisan d’un taux de 0.1 à 1%. Les conditions d’application seront clés. Il faudrait un contrôle des mouvements de capitaux. Je pense que tout cela va manquer. Mais pourquoi critiquer un pas dans la bonne direction, aussi malhabile soit-il ? Les Etats européens vont sans doute y venir devant les déficits et la dette. Ce ne sera pas pour les bonnes raisons, mais au moins, la TTF sera en place et il suffira ensuite de l’améliorer.

    @ Catherine

    Pour l’instant, il n’y a rien de concret et il y a des chances que cela reste ainsi (heureusement).

    @ Bernard

    Je vous suggère de l’appeler « camisole budgétaire » ou toute autre suggestion qui révélerait davantage sa nature. N’utilisons pas les mots habiles choisis par l’ennemi...

    @ Sparte

    J’ai toujours milité pour une TTF, donc je ne vais pas critiquer une telle annonce du fait que je m’oppose à Sarkozy tout de même... Sur le reste, je suis d’accord avec beaucoup de vos propositions.

    @ Antoine Diederick

    Rosa est partisan d’une baisse de l’euro et d’une transformation de l’euro en monnaie commune avec un retour aux monnaies nationales.


    @ Bretagne

    Complètement d’accord sur les deux points : la charte de la Havane avait beaucoup de bon sens mais malheureusement, les USA ont imposé le GATT... Idem sur les dettes publiques : demain je publie le deuxième volet de mon analyse du livre d’AJ Holbecq sur le sujet.
Voir tous ses commentaires (20 par page)