• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

coyotebreton

coyotebreton

Créateur de l'association à caractère civique "non partisane" Blanc c'est exprimé qui milite pour la reconnaissance du vote blanc comme étant un suffrage exprimé. Cela pour lutter contre la montée des abstentions.

Ma démarche intègre, s'agissant de Démocratie, tout ce qui touche au respect des droits humains , de la diversité culturelle et linguistique.

Tableau de bord

  • Premier article le 25/08/2010
  • Modérateur depuis le 15/06/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 13 156
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites










Derniers commentaires



  • coyotebreton coyotebreton 11 mai 07:42

    Pour qu’il n’y ait aucune ambiguïté je me dois d’affirmer que je suis un militant convaincu de l’Europe depuis les années 60. Cela en ajoutant que je me suis déclaré et le reste, dès le début, pour une Europe sociale en opposition à celle « des marchands et de la financiarisation qui s’est imposée ».

    Pour tenter d’inverser les tendances, j’ai ainsi proposé, en 1993, à tous les responsables et partis politiques, aux syndicats, l’économie étant mondialisée l’organisation d’un Symposium international : " Les Etats généreux de la solidarité ". Cela, sans avoir de leur part, quelque écho que ce soit,

    En 2004 j’ai fait état de mon désaccord concernant l’élargissement, automatique, de l’Europe à 10 nouveaux Pays. Cela au lieu de les mettre dans une « nursery et de les faire évoluer positivement sur le plan économique et social ». Ils servent, depuis, de « réservoir de main d’œuvre à bon marché » dont les conséquences se font sentir chaque jour pour l’économie de notre Pays. 

    En 2005 j’ai dénoncé la remise en cause - atteinte portée à la Démocratie - après son résultat négatif, du référendum con-cernant le projet et son adoption lors du Congrès de Versailles, du traité de Lisbonne.

    En 2015, militant pour le respect des Territoires, des Identités, des Langues qui font la richesse de la France, j’ai regretté un nouveau méfait du jacobinisme-centralisateur, dénoncé en son temps par le président Chirac, avec l’inique réforme territoriale inique de la finistérienne Marilyse Lebranchu. Le président Macron, appartenait au gouvernement.

    En 2019 je n’ai pas accepté la décision prise pour le prochain scrutin européen, de créer des « listes nationales » qui nient, toujours dans le même esprit jacobin, les Territoires, les Identités, les Langues… Une volonté aux antipodes de l’engagement annoncé, par le même Emmanuel Macron devenu président, de « réformes girondines ».

    Malgré tout ce qui est énoncé, si je considère qu’il est indispensable de redonner vitalité à l’Europe, je ne peux oublier que ce sont nos représentants, en qui les Français n’ont plus confiance, qui en auront la charge ? 

    Il m’est difficile d’avoir entendu dernièrement les « citoyens » dire qu’ils voulaient être respectés et entendus" ( j’aime mieux être écoutés) et de lire aujourd’hui certains commentaires.



  • coyotebreton coyotebreton 10 mai 16:47

    Bonjour,

    Je réponds à plusieurs personnes en même temps. Il est évident qu’il y a déjà 33 listes mais cela n’empêchera pas un très grand nombre d’abstentions. Or si certains comme le comédien Jean-Louis Debré qui a dit alors qu’il était président du Conseil Constitutionnel qu’il préférait une abstention à un vote blanc, je préfère quant à moi un vote blanc. 

    La preuve a été apportée en Bretagne, que depuis 1989, alors que le vote blanc était inconnu, la participation aux élections avait placé la Région dans le peloton lors des élections. Beaucoup d’abstentionnistes étaient revenus vers les urnes. Je détiens tous les chiffres de ce que j’avance. En 2014, la tendance a été à l’abstention.

    Il est patent que le terme de « référendum » est repris car de nombreuses personnes qui ne veulent plus voter, vont venir pour démontrer que seule cette réforme est capable de faire changer le cours des choses en France.

    Qu’il y ait 33 listes n’est pas un argument … car cela ne changera rien, demain, sur le plan de la confiance des citoyens dans leurs représentants.

    Je ne sais quant à) moi pas faire une critique si dans le même temps je ne suis pas en capacité de faire une proposition.


    Visitez le site de BCE et vous découvrirez quelle que soit votre inclinaison politique que la solution est là.


    Depuis 1989 j’ai pressenti et l’ai écrit que cela se passerait dans la rue.



  • coyotebreton coyotebreton 10 mai 11:16

    Je n’aime pas la censure et je laisse aux lecteurs le soin de se faire une opinion concernant le conseil national de transition.

    Pour autant cela me semble un peu en décalage par rapport au texte proposé.

    Pour en revenir à ce dernier je répète le constat qui me guide dans ma démarche est que rien ne se fait sans la CONFIANCE.

    d’où : 

    Oui à l’EUROPE !

    Mais pour avoir confiance en ELLE… il faut avoir confiance en ceux qui nous représentent !

    Le passé ne plaide pas pour eux ! Là est la dure réalité !

     



  • coyotebreton coyotebreton 9 mai 19:40

    Depuis 1989 je combats contre l’abstention et milite pour la reconnaissance du vote blanc. Cette expression étant reconnue les citoyens seraient en capacité d’avoir le contrôle des élus. C’est pour moi une « épée de Damoclès » au dessus de la tête de ceux dont les Français n’ont aucune possibilité de contrôle… C’est la clé de voûte pour toutes les propositions de réformes présentées depuis 1989.

    Sans cela nous aurons à nouveau des « Gilets jaunes » ou…. d’une autre couleur dans la rue.

    De 1989 à 2014 tant que les électeurs ont eu l’espoir de voir cette expression reconnue ils sont revenus vers les urnes qu’ils avaient déserté. Je détiens les chiffres qui le prouvent.

    80% des français l’ont compris mais il appartient à chacun de prendre ses responsabilités.

    Cela dans le respect des convictions démocratiques de chacun.



  • coyotebreton coyotebreton 9 mai 16:27

    Chacun doit voter en son âme et conscience...mais doit Voter !

    Le référendum pour le vote blanc sera celui sortira des Urnes le 26 mai.

    Gérard Gautier



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. EUROPEENNES 2019 : Référendum pour le VOTE BLANC




Palmarès