• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

njama

njama

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 22/02/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 16270 32
1 mois 0 46 0
5 jours 0 2 0

Ses articles classés par : nombre de visites




Derniers commentaires



  • njama njama 27 octobre 15:17

    Le mois de janvier n’est plus très loin, il faut savoir que ce qui était jusqu’à maintenant « confidentiel » pour une question de déontologie d’éthique médicale et de droit constitutionnel et à la discrétion du patient de partager ou non ses données médicales personnelles en consultation.

    cet Espace Santé Numérique pourrait être implémenté par tout acte de professionnels de santé dont la liste précises de compétences universitaires n’est pas pour l’instant précisée...

    « De janvier à mars 2022, chaque personne affiliée à l’Assurance Maladie recevra un courrier ou un mail la prévenant d’activer son Espace Santé. Vous pourrez toutefois vous y opposer. Sans réponse de votre part, l’Espace Santé sera automatiquement crée. » (france3-régions)

    « Comme le dossier médical partagé, l’espace de santé numérique n’est cependant pas obligatoire. Les personnes qui n’en veulent pas auront un délai d’un mois pour s’opposer à sa création, y compris les enfants. » (LCI)


    Il faudra donc être assez réactif si l’on ne souhaite pas être aspiré, et englouti dans le vortex de cet Espace Numérique de fichage et de traçage, à vie, de vous-même ou de vos enfants

    La résistance au léviathan globaliste peut commencer par de petites gestes, à chacun de voir...



  • njama njama 27 octobre 14:46

    Le gouvernement s’est lancé dans une course de vitesse pour installer justement cette nouvelle économie numérique au travers du Pass sanitaire / vaccination, et très bientôt... 

    Fini le Dossier Médical Partagé : bienvenu à l’Espace Santé début 2022
    En 2022, chaque citoyen pourra avoir son Espace Santé numérique. Mieux que le dossier médical partagé, il devrait contenir toutes les données de santé du patient et permettre une meilleure prise en charge. Le patient rentrera ses données.
    Publié le 30/09/2021

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/meurthe-et-moselle/nancy/fini-le-dossier-medical-partage-bienvenu-a-l-espace-sante-debut-2022-2273467.html

    L’espace de santé numérique sera déployé pour tous les usagers le 1er janvier 2022
    La rédaction LCI avec AFP - Publié le 19 octobre 2021

    https://www.lci.fr/sante/espace-de-sante-numerique-pour-tous-le-1er-janvier-2022-a-declare-olivier-veran-ministre-de-la-sante-2199360.html



  • njama njama 27 octobre 12:02

    Cet article d’un chercheur indépendant devrait éclairer les lanternes des lecteurs.

    Comment le rapport Flexner a fait disparaître les médecines “naturelles” ?
    14 October 2021
    Comment la médecine moderne est arrivée là où elle en est aujourd’hui ? Abraham Flexner est probablement l’un des hommes ayant eu le plus d’influence sur le développement de la médecine contemporaine, et dont personne n’a jamais entendu parler.
    En 1910, il a publié un ouvrage intitulé Medical Education in the United States and Canada [La formation médicale aux États-Unis et au Canada], connu aujourd’hui sous le nom de “rapport Flexner”.

    Abraham Flexner n’était pas médecin, mais cet instituteur et théoricien de l’éducation de Louisville, dans le Kentucky, a eu un impact plus important que quiconque sur la médecine moderne.
    Si des institutions telles que Johns Hopkins appliquaient déjà les “principes modernes” dans leur travail, la plupart des écoles de médecine n’avaient pas encore adhéré à ces paradigmes.
    Flexner a donc tenté d’aligner l’enseignement médical sur un ensemble de normes qui mettaient l’accent sur la recherche en laboratoire et le brevetage de la médecine – deux éléments qui allaient servir à enrichir les entrepreneurs qui ont financé le rapport de Flexner en 1910, dont John Rockefeller et Andrew Carnegie.

    En fait, il y a fort à parier que si Flexner n’avait pas présenté son rapport d’audit des écoles de médecine aux États-Unis et au Canada, nous n’aurions pas une société fortement biaisée en faveur d’une seule conception de la médecine et de la maladie.

    Les praticiens de la médecine en Amérique du Nord auraient-ils dû être davantage responsabilisés ? Probablement. Cette responsabilité devrait-elle provenir de l’industrie pétrolière et d’autres acteurs qui ont vu dans la domination de la médecine un autre moyen de s’enrichir ? Cela semble être un conflit d’intérêts, c’est le moins qu’on puisse dire, sans compter que Simon Flexner (frère d’Abraham Flexner), un éminent médecin légiste a été le premier directeur de l’Institut Rockefeller pour la recherche médicale (RIMR) et l’un des premiers administrateurs de la Fondation Rockefeller (RF).

    LIRE LA SUITE :

    https://cv19.fr/2021/10/14/comment-le-rapport-flexner-a-fait-disparaitre-les-medecines-naturelles1/

    https://cv19.fr/



  • njama njama 27 octobre 11:54

    Bonjour Renaud Bouchard

    Merci encore pour vos publications.

    Pour un début de réponse à votre question, « santé publique ou patrimoine privé ? », et comprendre les dérives de la médecine depuis un bon siècle, avec les considérations marchandes qui l’accompagnent, il faut remonter à la fin du XIX° début du XX° siècle.

    Le Rockefeller Institute for Medical Research a été fondé en 1901 par le magnat du pétrole John D. Rockefeller. Cette création fait suite à celles de l’Institut Pasteur en 1888 (qui est une fondation privée)*, de l’Institut Robert Koch (RKI) en Allemagne en 1891 et de l’Institut Gamaleïa russe la même année.

    A partir de là la médecine a été perçue comme un marché (mondial) du moins pour ces Instituts, les industries pharmaceutiques et leurs actionnaires, et le patient un client, ... sous couvert de d’un messianisme bienveillant dont nous voyons aujourd’hui comme jamais les dérives scientistes et politiques.

    * https://www.agoravox.fr/commentaire5092200



  • njama njama 6 octobre 18:44

    @ETTORE
    Cela ne vous suffit donc pas la claque des sous marins ?

    C’est juste un effet boomerang, Macron nous joue l’indigné, mais il a la mémoire courte, aurait-il déjà oublié l’annulation par la France de la vente des deux Mistral porte-hélicoptères à la Russie en 2015 sous la présidence de François Hollande.
    Tout ce matériel de guerre qui ne respire rien de bon tant sur terre, que sur ou sous mer, et dans les airs, est bien loin des préoccupations des français...

    Voici la raison pour laquelle l’Australie a annulé son contrat d’achat de sous-marins français 25 septembre 2021

    [.........] Voilà donc ce qu’il en est. L’Australie ne s’aligne pas sur les États-Unis pour se protéger de la Chine. L’Australie s’aligne sur les États-Unis pour se protéger des États-Unis.

     nom du Premier ministre australien. Mais Scott Morrison se souvient pour qui on attend de lui qu’il travaille. En 1975, les États-Unis et le Royaume-Uni ont lancé un coup d’État contre le Premier ministre australien Gough Whitlam, qui faisait avancer son pays vers l’indépendance. Peu de gens aux États-Unis s’en souviennent, mais les politiciens australiens si. Depuis, leur pays a toujours fait ce qu’on lui disait de faire.

    C’est ce qui explique toute cette histoire.
    Moon of Alabama

    https://www.legrandsoir.info/voici-la-raison-pour-laquelle-l-australie-a-annule-son-contrat-d-achat-de-sous-marins-francais.html

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité