• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Solivo

Solivo

Lecteur curieux de tout

Tableau de bord

  • Premier article le 13/06/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 179 96
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites





Derniers commentaires



  • Solivo Solivo 23 juin 2012 16:17

    Ouf ! Merci... ;)



  • Solivo Solivo 23 juin 2012 16:15

    Vous dites "  Ce qui est transcendant est son propre principe, c’est l’immanent qui dépend d’un principe supérieur. « 


    NON Désolé de vous contredire catégoriquement, preuve à l’appui :

     »L’immanence est le caractère d’avoir son principe en soi-même. Un principe métaphysique immanent est donc un principe dont non seulement l’activité n’est pas séparable de ce sur quoi il agit, mais il le constitue de manière interne. Ce concept s’oppose à la transcendance1, qui est le fait d’avoir une cause extérieure et supérieure." Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Immanence 

    Je vous parle bien de physique ici, de métaphysique, et pas philosophie ni de religion encore une fois.

    Et je l’écris pourtant en toute lettre : 
    Elle est immanente. Elle a son principe en soi même. (au sens métaphysique) 
    Mais là ou vous me découragez encore une fois c’est que malgré la phrase qui suit ( dans mon texte ) :D’ou une démonstration ou théorie ne nécessitant pas Dieu justement dans son principe vous trouvez le moyen de replacer la Kabbale pour m’expliquer que vous proposez une conscience absolue aussi !!! ( comme moi ? vraiment l’ais je écrit ?)
    Et que D’ailleurs la Kabbale ne différencie pas l’Esprit et la Vie. !!

    Là j’hallucine, réellement.
    J’explique tout le contraire !!!
    Vous n’avez rien compris

    Enfin cessez de croire comme Alinéa que j’ai un passé à régler concernant la notion de religion ou de Dieu.. !! Lisez un peu ce que je lui ai déjà répondu.
    Ne confondez pas svp votre conception de Dieu et ma Spiritualité, ce n’est pas parce que nous n’avons pas forcément la même que J’AI un problème.
    Si je me permettais de vous renvoyer à l’inverse... je sais déjà comment vous réagiriez ( du vécu !)

    Le reste est à l’avenant, alors désolé mais là ... je capitule, vous n’avez toujours pas saisi la base, et je me demande même si pour vous c’est possible. Non par stupidité je ne me le permettrai pas, mais juste parce que votre imprégnation religieuse est si présente qu’elle paralyse toute compréhension autre.

    Bonne journée.



  • Solivo Solivo 23 juin 2012 13:03
    Encore un peu d’explication 

    Concernant l’Energie, c’est encore au sens premier qu’il faut la concevoir, comme la simple capacité d’AGIR. 

    JUSTE COMME UNE FORCE 
    IL reste qu’au sens physique on peut bien mesurer sa capacité à modifier un état. Elle reste donc valable aussi sur ce plan.

    La réalité énergétique constituant la matière est indéniable.
    A tout les niveaux de la matière et bien au delà de ce que l’on perçoit ou admet comme vivant jusqu’alors.
    Au sens physique, atomique, subatomique, toutes les particules sont alors détectables, perceptibles, comme vivantes.
    C’est la ou encore je donne un sens universel au concept de vie cette fois.

    Cette trace énergétique est une preuve de vie.
    Elle devrait donc être perceptible en tout, composant tout. 
    Elle est, alors tout EST, nous sommes.
    Elle est, alors TOUTE notre réalité EST.

    Cette perception de réalité, ce que l’on nomme conscience même est une manifestation de la Vie. 

    Au sens ou elle génère alors aussi la conscience.

    Avant d’aborder cet aspect, nouveau à mon sens aussi... un complément d’explication s’impose :

    Dans chaque particule, il y a de la vie. Elle laisse une trace disons mémorielle.

    Mémorielle de l’histoire de la constitution de cet élément, ou de l’histoire cumulative des différentes étapes de complexification de cet élément, sous l’action de cette force la VIE qui ne s’arrête pas, jamais, crée toujours, associe, expérimente, complexifie par simple résultat d’une histoire d’associations ... de création ( toujours soumise à la force de sa simple « nature »)

    Elle, sans intention, et un peu au sens Darwinien, s’invente encore et toujours, sous l’action de sa force, en se complexifiant... la création est son oeuvre, mais son rôle n’est toujours pas intentionnel, il n’est que le résultat de ce qu’elle est.

    L’acte de création n’est donc là encore qu’une action.

    Magnifique ! ... mais qu’une action, une suite d’action, une RE action, une production, un acte de reproduction. Par l’action de la combinaison de ces propres caractéristiques. 

    Sa Force de production (de matérialité) démultipliée en puissance de reproduction par la combinaison de ces deux caractéristiques : la combinaison de sa puissance par ce qu’Elle Est.

    Elle procrée ! Et cette pulsion est une base même constituante de la vie ! 

    Tout est composé de vie... !!!

    Pour revenir à la conscience.

    Si l’on admet que cette histoire de création EST par sa trace énergétique une preuve de vie, donc une trace permanente. C’EST ! Donc si c’est , si tout est, par le fait d’être, tout A une histoire.

    L’association de ces histoires, par l’assemblage de ces particules compose encore plus de vivant. Plus complexe, tandis qu’en même temps ces associations développent aussi l’agrégation de leurs histoires dans cette condition de vivant, en perception de plus en plus complexes jusqu’à prendre conscience de ce qu’elles deviennent.

    Nous en sommes le résultat le plus abouti, au delà de notre condition d’évolution physique, EN CONSCIENCE !

    On a même senti, très égocentriquement pendant longtemps que nous étions les seuls, les premiers à avoir conscience dans tout le règne du vivant.

    On a un peu évolué depuis, et notre conception de cette certitude se fissure.

    Sans être anthropomorphique, puisque j’explique d’ou naît cette conscience, elle confirme nos découvertes comportementales animales. Leur conscience d’être est acquise pour nombre d’espèce, et il semble que selon leur degré de complexité, biologique ou sociale , elle soit presque partout, à divers degrés.

    C’est ce qui m’amène à postuler que tout ce qui est vivant à une conscience à divers degrés, selon sa complexité. Conscience, fruit d’une agrégation de mémoire.

    On parle même de mémoire de l’eau... etc..

    Et dans ce monde vivant vous pouvez tout inclure, tout l’univers qui nous entoure. la VIE compose tout. Une conscience individuelle à divers degrés s’explique alors.

    Une conscience globale, agrégée là encore, peut alors confirmer un concept GAIA.

    En tout cas, cette conscience est ce que j’ai nommé comme :

    Peut être un reflet, une trace mémorielle aditionnée due à la complexification de l’assemblage de nos particules ayants toutes recues cette force.

    Bonne lecture et au plaisir de vous lire.




  • Solivo Solivo 23 juin 2012 11:36

    Pour compléter car je sens qu’il faut plus d’explication :


    Si sur la base de mon explication précédente on conclut qu’ Elle constitue donc la réalité au sens de rendre réel, du devenir réel, d’être réel, de tout, pour tout, absolument TOUT.

    On doit en trouver la trace partout, en tout, absolument TOUT !!
    C’est là que je vous invite à voir qu’il y a une trace énergétique en tout. 
    La réalité énergétique constituant la matière est indéniable.

    Mais avant de revenir sur cette vision énergétique comme preuve de VIE.

    J’ai souhaité complété ma démonstration en présentant alors comment simplement, de par cette conception de la VIE, en créant la matérialité de toute chose :

    On a une une manifestation en DIMENSION : Elle crée l’ESPACE.
    On en a une manifestation en temporalité : Elle crée le TEMPS.

    En effet sa réalité énergétique, sa matérialisation, crée aussi au sens temporel.
    IL y a dans sa simple MANIFESTATION, la création du temps.
    Ce dernier est comme une onde de choc d’un évènement, en elle même encore, mais que nous percevons.
    Le temps existe alors intrinsèquement unifié à une condition de création de réalité.

    nb si cette théorie peut être vérifiée, ce dernier point nous ouvre peut être une porte incroyable.




  • Solivo Solivo 23 juin 2012 10:46

    @ Gollum


    Si vous avez pris le temps de lire les différentes réponses faites à d’autres intervenants, j’espère que vous voyez bien qu’il ne s’agit là, en aucun cas d’une profession de foi.
    Elle peut avoir sa place, mais en dehors de la théorie logique et purement physique développée là.

    C’est là ou je me permet de vous faire remarquer que vous n’avez surement pas bien lu ni compris l’idée première : 
    La Vie ne devrait être considérée que comme une Force.

    C’est pourquoi malgré votre insistance à vouloir me replacer Dieu, là ou justement je l’en sort pour montrer que tout peut être physiquement logique sans, alors, je vous renvoie au fait que vous ne comprenez que ce que vous voulez voir ! Et sorry jusque là pour vous c’était encore Dieu. 

    Concernant la néguentropie, pour laquelle vous avez approché l’idée, (et j’apprécie que vous ayez senti qu’elle peut être une alternative ou un complément à une conception Darwinienne) je vais vous aider à comprendre pourquoi dans ma conception, votre nécessité d’information préalable n’a pas sens dans ma vision. Et ne nécessite donc aucune intention divine.

    Si vous prenez comme base la Vie comme Une force, universelle et première.
    Pas dans la conception que l’on a jusqu’alors, un résultat un produit d’interactions en justifiant la naissance.
    Mais simplement comme une force... ne prenez en compte qu’ un état de PUISSANCE, c’est à dire une définition du mot force réduit encore à sa plus simple expression et non au sens physique courant d’interaction.
    La vie est donc une Force puissante mais universelle car partout, en tout, cause première et principale de tout, en Tout !
    C’est sa première caractéristique.

    C’est un postulat de ma théorie, mais s’en est la base et elle est juste logique.
    (Elle doit donc être vraiment universelle)

    La deuxième caractéristique de cette force, la Vie, est qu’elle EST.
    C’est indéniable, non ? on en a tous conscience et conviction. !

    Mais justement Elle est : Elle crée de fait, par elle même le principe de réalité. 
    Elle est immanente. Elle a son principe en soi même. (au sens métaphysique)
    Donc pas transcendante son exact opposé qui est le fait d’avoir une cause extérieure et supérieure. 
    D’ou une démonstration ou théorie ne nécessitant pas Dieu justement dans son principe.
    (Jusque là c’est presque juste un sens philosophique.)

    Mais comme elle a donc ces deux caractéristiques :

    Elle crée matériellement. Elle à la force de rendre réel. Elle crée au sens premier, sans intention, juste EST réelle, rend réel.
    Par la combinaison de ces deux caractéristiques, sa puissance et son immanence La matière nait de sa force, c’est une matérialisation de par sa force.

    Elle constitue donc la réalité au sens de devenir réel, d’être réel, de tout, je veux dire par là pour tout, absolument TOUT.

    Je discuterai volontiers avec vous plus tard de ma différence quand à la conception de néguentropie de Stephane Lupasco, et pourquoi je crois qu’elle n’est pas complète.
    Ce qui peut paraître présomptueux, je vous l’accorde, mais accordez moi alors aussi, le bénéfice du doute tant que vous n’avez pas compris.

    Au plaisir, j’espère
    Bonne journée.

    nb il ya plusieurs concepts suivant découlant de ma théorie, aussi intérressants à développer... si vous le souhaitez. merci. ;)
Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité