• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Maxime Gouzevitch

Maxime Gouzevitch

Étant chercheur en physique je suis curieux de tout et passionne d’histoire et de géopolitique. Je suis ne en URSS et suivi mes études en France. Je ne fais partie d’aucune formation politique et je me réclame comme un observateur curieux. J’ai vécu durant mes pérégrinations dans plusieurs pays d’Europe (Russie, Israel, Allemagne) et des comparaisons amusantes me titillent souvent la plume... Mon idéal est plutôt de participer a une Think Tank qu’a un parti ou un syndicat. Voici quelque dates de ma vie de pèlerin :
1981 : J’ai vu mon premier jour en URSS, dans la ville de Lenine (Leningrade)

1989 : Je suis admis dans une école avec Français LV1 renforce.
1991 : Mes parents partent travailler en Allemagne
1992 : Suite a la chute de l’URSS notre famille s’installe en France afin de pouvoir travailler dans le domaine qui nous intéressait : la recherche, fille pauvre des la Russie post-Sovietique. Je suis admis presque par miracle directement dans un collège a Paris alors que mon niveau de Français laisse a désirer.
1996-2001 : Je poursuis tranquillement ma scolarité a Louis Le Grand (Paris) et en Prepa Saint-Louis (Paris)
2001 : Je suis surpris d’apprendre que je suis admis des ma première tentative l’Ecole Polytechnique (personne a pars mes parents n’y croyait).
2005 : J’entreprends une thèse en physique des particules sur un accélérateur en Allemagne. J’enseigne parallèlement a l’Universite d’Orsay

Tableau de bord

  • Premier article le 29/03/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 392 440
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de réactions






Derniers commentaires



  • Maxime Gouzevitch Maxime Gouzevitch 20 juin 2006 15:28

    Si vous sousentendez ITER pas la, la France ne represente meme pas 20% du projet. Faut arreter d’etre chauvin :) On est 6 la dedans et la France vient en tat que membre de l’Union europeenne.

    Et si vous parlez de Z machine j’ai cru comprendre que la France fait partie d’au moins une collaboration travaillant dessus. Par ailleurs dans de tels domaines l’unite de compte n’est plus la France,mais l’Europe...

    Par ailleurs dans le monde des chercheurs 35h n’ont aucun sens et ne sont pas appliques, pas plus que dans celui des ingenieurs...

    Enfin dans un domaine annexe, pour le futur collisionneur lineaire qui sera avec CERN le plus gros au monde, vient d’etre acceptee la technologie d’acceleration europeenne, datant certainement de nos encetres neandertaliens.



  • Maxime Gouzevitch Maxime Gouzevitch 20 juin 2006 15:20

    >Certain émettent des doutes sur l’intèrêt exploitable du >phénomène car il ne dure que 10 nanosecondes. Oui à notre >échelle ce temps est très bref, mais à partir de quelle durée >pourrait on être certain « d’allumer » la fusion ?

    Tel que je comprends le phenomene (je ne suis pas specialiste non plus, mais je travail dans un domaine annexe. Mon avis est donc comparable a celui d’un dentiste si on lui demande comment fonctionne la croissance osseuse)... l’idee est d’utiliser le bestiau pour faire une sorte de moteur a explosion : on fait des tirs frequents avec un plasma ultra-chaud et on allume la reaction thermonucleaire sur de tres courtes periodes. Mais la somme des periodes est sensee faire plus que l’allumage en continu : comme le moteur a explosion compare a une machine a vapeur. On evite ainsi la necessite de confiner le plasma a bruler a des pressions monstrueuses sur un temps tres long.

    Je vous laisse imaginer les difficultes pratiques qui se poseront lorsqu’on voudra industrialiser le processus :

    enchainer des tirs toutes les secondes et transformer l’energie ainsi obtenue en electricite, d’une facon fiable et non interrompue sur pluseiurs annees.

    Ces difficultes pratiques metteront un certain temps a etre resolus et d’autres qu’on ne prevoit pas aujourd’hui se poseront en cours de route. La partique scientifico-industrielle est bourree d’exemples ou le principe scientifique est acquis, mais la mise en oeuvre industrielle prends des dizaines d’annees. L’exemple de TAKOMAK en est un...

    Je pense donc personellement que ITER a encore de belles annees devant lui avant qu’on en sache un peu plus sur l’application pratique de Z machine.

    Il me parait donc tout aussi absurde de refuser d’etudier la Z machine, que d’abandonner ITER qui est tres proche du prototype industriel mine de rien, au nom d’un procede dont la mise en oeuvre industrielle est encore du domaine de l’imaginaire...



  • Maxime Gouzevitch Maxime Gouzevitch 20 juin 2006 11:50

    >remettent en cause à la fois le Megajoule et ITER

    Qu’est ce que vous avez tous contre ces experiences ? Pourquoi remettent en cause ? Ils sont simplement concurrents et complementaires. ITER repose sur un processus inite dans les annees 50 qu’on est en passe de maitriser aujourd’hui, c’est tout. Si un concurrent plus efficace apparait, ITER n’aboutira pas c’est tout, mais toutes les technologies en particulier de confinement a grande echelle, de maitrese de forts champs electriques etc... qu’il aurait permis de maitriser serviront certainement a une eventuelle nouvelle generation, si le passage entre l’experience experience et l’echelle industrielle (necessaire a la prod d’energie) se fait sens encombres (et la dessus rien n’est moins sur...).

    De toute maniere les couts de ces experiences sont ridiculement bas compare a leurs utilite potentielle.

    LA SCIENCE N’EST PAS EXCLUSIVE

    SON EVOLUTION N’EST PAS LINEAIRE



  • Maxime Gouzevitch Maxime Gouzevitch 20 juin 2006 11:41

    Humm... il y a-t-il des chances que je vous conaisse alors toto ?



  • Maxime Gouzevitch Maxime Gouzevitch 20 juin 2006 01:42

    Parfaitement. comme quoi il y a du boulot avant de crier revolution...

    La radioactivite date de 1898 on aq commence a en faire un serieux usage en 1940...

    La suprconductivite date de 1911, on a commence a en faire usage dans les annees 70...

    Le thermonucleaire date des annes 30, les centrales thermonucleaires ne sont pas encore vraiment maitrisees...

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre France Chômage CPE Étonnant Emploi

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité