• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Nicole Cheverney

Nicole Cheverney

Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
Albert Einstein.

Tableau de bord

  • Premier article le 16/08/2014
  • Modérateur depuis le 22/09/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 45 1974 4302
1 mois 2 55 1071
5 jours 0 17 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2745 2412 333
1 mois 67 67 0
5 jours 12 12 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 21 août 20:04

    @Clocel

    Pour que les urnes arrêtent Macron, il faudrait que les bulletins de vote soient effectivement TOUS décomptés, et non une partie foutue à la poubelle comme l’on a vu et notamment ceux de Asselineau dans certaines municipalités. Avec la complicité des présidents de bureau, et des équipes chargées de la surveillance du déroulement des scrutins. Je dis Asselineau, mais il n’est pas le seul, et dans les enveloppes que l’on reçoit chez soi, avant les scrutins, la moitié ne contiennent pas la totalité des candidats en piste.
    Pour les medias aussi : on n’invite pas les petits candidats, seulement les grands, les médiatiques.
    Le Régime décide en lieu et place des électeurs, avec leurs cornets à piston, les journaleux, toujours prêts !



  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 21 août 19:56

    @capobianco

    Bonsoir, je préfère rester dans la nuance. Vous même vous ironisez sur les « génie » de l’homme Asselineau quant à éviter des problèmes de sortie de l’UE par un Frexit ! C’est votre droit.
    Mais le fond du problème de l’UE n’est absolument pas abordé, par les partis politiques de tous bords, à moins de quelques concessions, dialectique oblige, je pense à des partis de droite comme de gauche qui se targuent d’être des anti-UE sans complexes. Mais si l’on creuse un peu ils ne disent rien sur la véritable nature de l’UE, ils se contentent de dire : oui.... nous allons renégocier, certains traités ne nous conviennent pas, oui... etc. Avec des oui, on mettrait Paris en bouteille ! En attendant, le projet d’une Europe fédérale avance à grands pas. Les gilets jaunes n’ont toujours pas gagné leur révolution, et comme je le dis plus bas, Macron, lui a gagné la sienne, avec la complicité, du moins le silence de la classe politique. Et si, un homme, un seul, ose lever son petit doigt pour dire : Non ! cela ne se passe pas comme ça, puisque la nature de l’UE fermée, cadenassée ne permet pas des remises en questions, superficielles, et de circonstances, en renégociant des traités, réputés non négociables, eh bien, cet homme-là doit être salué au passage, comme quelqu’un de conscience.
    Eh bien non ! on préfère, en se crispant sur ses positions partisanes, s’attarder sur tout autre chose que son programme et ses propositions pour en sortir. Vous voyez, ce n’est pas si simple, il n’y aura non plus aucune facilité à sortir de l’UE, même en faisant jouer l’article 50, parce que nous vivons dans un monde extrêmement complexe.



  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 21 août 19:29

    @Séraphin Lampion

    Bonsoir, vous jouez sur les mots. Vous me rappelez ce présentateur de télé qui avait recalé un candidat car il avait répondu à tord le mot fraise au lieu du mot fraisier, sur une question botanique.
    Toujours est-il que de l’argument, à l’argumentaire, il n’y a que l’espace que vous voudrez bien lui accorder puisque mon argumentation vous déplait à ce point. Et je laisse le rhéteur que vous êtes m’expliquer cette différence fondamentale qui changerait tout d’un commentaire dont la subtilité est si évidente, qu’elle aura échappé à tout le monde.



  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 21 août 19:19

    @Clocel

    Pour l’instant ce que l’on constate c’est que celui qui fait sa révolution c’est Macron, car il dispose de tout, c’est comparable au régime de Vichy où l’Etat français disposait de la presse, de l’armée, de la police, de la propagande, etc. Mis à la disposition des Allemands. Macron, lui, c’est les banques et les multinationales qu’il bichonne.



  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 21 août 19:10

    @Clocel

    Oui, entre deux hoquets il nous dit la vérité : l’UE est tout sauf un choix démocratique, tout sauf une voie démocratique, tout sauf faite par des démocrates ! Mais bien une dictature à l’échelle européenne, sous bannière étrangère.
    Il le sait, il le dit et nous ne l’écoutons pas. Pire, les politicards s’entêtent à nous faire croire que l’UE c’est un passage obligé pour une démocratie universelle. C’est une fumisterie innommable ! Un mensonge éhonté, un travestissement de la vérité.

    Mais...

    Au milieu des mensonges, un peu de vérité, une once de sincérité, une pinte de bon sens : l’article 50 qui n’est pas pour moi une obsession, simplement le Krik lorsque tout le véhicule est en panne avec ses pneus crevés. L’UE c’est le pneu crevé des européens.
    Si vous voulez d’autres comparaisons imagées sur l’UE et ses multiples travers, je suis à votre disposition.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès