• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marsiho

Marsiho

Travailleur social engagé, en cours de création d'une activité de consultant dans le domaine de la démocratie, sur la fin de la quarantaine. J'essaie de penser au-delà de nos réflexes habituels, scrutant ce qui fonctionne ou pas dans d'autres pays. 

Tableau de bord

  • Premier article le 08/06/2006
  • Modérateur depuis le 05/10/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 21 99 842
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • Marsiho Marsiho 12 juillet 2007 17:18

    Pourquoi taxer ce type de « cinglé » ? Après tout, garder ces rêves de gosse et les réaliser n’est-ce pas un bel aboutissement d’une vie d’adulte ? Je suis sûr que St Exupéry aurait apprécié l’exploit à sa juste valeur. Faut-il être blasé pour ne pas le faire... Et puis c’est aussi un moyen de prouver par l’expérimentation. Pour une fois qu’un américain me fait un peu rêver. smiley



  • Marsiho 12 juillet 2007 17:12

    Ce n’est pas le web 2.0 qui génère tout cela quand même ! Les individus étaient-ils si bon et si à l’écoute avant ? Y a t-il eu un moment zéro de l’indifférence, du superflu ? Et depuis quand faut-il absolument être au fait de toutes les facettes d’un auteur pour lire et comprendre ce qu’il exprime ? Et d’ailleurs cela serait-il juste ? Victor Hugo écrivait délicieusement bien sur la liberté et la dignité... mais c’est conduit en véritable salaud en tant que père... Nuance, nuance... La génération zaping est en place, force est de l’admettre. Nous finissons toujours par récolter ce que nous semons...



  • Marsiho Marsiho 30 mars 2007 12:54

    Bon, dans ce lot d’amagalmes, apportons notre commentaire. Les moustiques pullulent depuis que les marginaux de Bauduc ont été virés. C’est soit une vengeance de ces derniers, soit un transfert d’alimentation de la part des moustiques. Et puis cela fait partie du charme de la place du Forum que d’entendre l’administration de claques régulières ainsi que cette charmante odeur de citronnelle qui vient se mélanger avec celle des mauresques... Certains mettraient en avant également ces attaques de moustiques (surtout vers le bac de Port St Louis !) au développement du gout chez les moustiques du touriste asiatique... Et des parisiens qui viennent aux RIP. Mais là n’est pas le pire en camargue, car l’auteur oublie de mentionner la véritable horreur qui s’abat au printemps sur la capitale arlésienne, du Forum à chez Oualid et Rabah, bref à toutes les terrasses de resto : l’arabis ! Cette saloperie d’insecte, entre moustique et moucheron, grand amateur du sans des vertébrés, adore se loger dans les cheveux pour vous laisser stupéfait au petit matin, au moment de la douche, de sentir des bosses énormes consteller votre boite crânienne. Ca dure un mois, mais quel calvaire. A côté, supporter les moustiques devient super facile... Et puis un des commentaires à raison : le pastis éloigne les Diptères (ou en tous cas rend les piqures plus supportables) ! Mon conseil : un foetus par quart d’heure smiley



  • Marsiho marsiho 22 mars 2007 16:24

    La démocratie participative existe déjà dans les textes de la décentralisation depuis quelques années. Encore récemment l’obligation des conseils de quartier pour les grandes villes en est une application concrète. Cela dit, certains comparent Sarko à Le Pen. franchement, plus on avance dans le temps, plus je trouve Sarko beaucoup plus dangereux que Le Pen ! smiley



  • Marsiho marsiho 22 mars 2007 16:06

    Je crois que vu la complexité de l’affaire, il est difficile de parler du Darfour sans aller voir sur place quelle est la réalité... Le reste n’est que blablaterie... Une chose toutefois qui me choque est cette habitude prise dans de nombreux médias de parler de « déplacés » au lieu de dire ce que sont réellement ces soudannais qui fuient leur pays : des réfugiés. On déplace un meuble, pas un peuple. smiley

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité