• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marsiho

Marsiho

Travailleur social engagé, en cours de création d'une activité de consultant dans le domaine de la démocratie, sur la fin de la quarantaine. J'essaie de penser au-delà de nos réflexes habituels, scrutant ce qui fonctionne ou pas dans d'autres pays. 

Tableau de bord

  • Premier article le 08/06/2006
  • Modérateur depuis le 05/10/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 21 99 842
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • Marsiho Marsiho 3 octobre 2006 12:56

    Sur cette page j’avais rédigé une note sur ce livre, avec toutes les références : http://bluespeople.viabloga.com/news/44.shtml Il faut sav oir que dans le domaine de l’économie mixte, ce lui dont dépent l’associatif, les ressources subventionnées fondent comme neige au soleil. La CAF par exemple se désengage à plus de moitié de tous les Contrats Temps Libre et autres Contrats Enfance. Mais il faut bien maintenir la qualité et respecter les réglementations en vigueur, donc impossible de licencier les salariés (cela ferait mauvais effet tout de même...). Cela dit, l’Etat vient aux secours en créant un contrat d’engagement associatif, statut bâtard qui permet d’employer avec des responsabilités n’importe quel jeune, sans le rémunérer ou alors à minima avec un forfait horaire (tu bosses huit heures, je t’en paye deux). Belle précarité... J’ai des exemples à la pelle de ce genre, mais ce livre parle mieux que moi.



  • Marsiho Marsiho 3 octobre 2006 09:11

    « Donnez du sens à votre travail »... Bel adage, mais parfois bien loin de la réalité, ou plutôt, un adage dont certains enmployeurs abusent allégrement. Cette économie sociale, qui a souvent du mal à trouver son équilibre, place souvent les salariés dans des conditions difficiles. On fait dès lors appel à leur civisme et à la chance de faire un travail ayant du sens, pour obtenir d’eux du bénévolat, ou des salaires peu élevés. Je ne parle ici que de ce que je connais, c’est à dire le secteur associatif dans le domaine de l’animation. Un ouvrage a été réalisé sur ce sujet qui un réquisitoire impitoyable (et malheureusement exact) : « Le livre noir de l’animation socioculturelle ». Sans compter que ce secteur est le territoire d’expérimentation du libéralisme, ne proposant quasiment que des contrats précaires. Soyons clair, je soutiens cette forme d’économie, mais je ne veux pas que l’on oublie la sinistre réalité qui se trouve parfois derrière...



  • Marsiho Marsiho 17 juin 2006 19:47

    Décidemment nous sommes servi en terme de ministres qui parlent pour ne rien dire...



  • Marsiho Marsiho 14 juin 2006 08:03

    J’ai eu l’occasion de parler de ce sujet avec un officier recruteur il y a peu. Effectivement, il m’a parlé des JET (plutôt réussi à ses yeux), mais par rapport aux propos de Royale, il déclarait également ne pas être maton et ne pas vouloir le devenir. Il se demandait également si cela viendrait en déduction des financements des missions actuelles (et oui, ROyale, comme les autres, n’explique pas comment elle compte financer son programme)...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité