• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Robin Guilloux

Robin Guilloux

Je suis professeur de Lettres.

Tableau de bord

  • Premier article le 12/10/2011
  • Modérateur depuis le 17/09/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 122 128 3357
1 mois 12 37 263
5 jours 4 18 107
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2 2 0
1 mois 2 2 0
5 jours 2 2 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • Robin Guilloux Robin Guilloux 18 février 21:30

    @Jean Roque


    C’est vrai que j’ai pris le vice de repasser le bac en Philo et en Français (EAF) tous les ans depuis plusieurs années (en fait, je le fais pour avoir du grain à moudre en cours particuliers)
    Je connaissais la citation de Pascal sur la propriété privée et « la place au soleil ». Elle est magnifique. Je crois qu’Emmanuel Lévinas la reprend en le mettant en relation avec la question de l’Etre, en prenant le contre-pied de Heidegger (l’Etre n’est pas profusion, mais pauvreté)
    En ce qui concerne la question des « trois ordres », ce n’est pas parce que Pascal a vécu il y a plus de trois siècles qu’il n’y a rien à en tirer, même si la pensée de Jamel Debouze est nettement plus profonde ! smiley


  • Robin Guilloux Robin Guilloux 18 février 21:09

    @L’enfoiré


    La remarque de Daniel Cohen rejoint mon expérience personnelle. en tant que micro-Entrepreneur, j’ai gagné 560 € au mois de janvier (cours particuliers et aide aux devoirs) et l’URSAFF me prend 137 € (cotisations et impôts arrondis). Les salaires sont bloqués, alors que la vie est de plus en plus chère (eau, électricité...) et les impôts et les taxes de plus en plus lourds. J’ai même subi dans une association (que j’ai quittée) une incitation au « bénévolat involontaire » (oxymore d’une nouvelle forme d’esclavage). J’allais oublier la hausse de la CSG sur les grosses retraites (1300 € en ce qui me concerne). Elle est pas belle la vie ? 


  • Robin Guilloux Robin Guilloux 18 février 19:50

    @ADEL


    1. J’ai passé un quart d’heure à chercher la vidéo où Meirieu regrettait l’expression « l’élève au centre du système éducatif » qui figure dans la Loi d’orientation de 1989 dont il a été l’inspirateur. Elle a été disparu. Je jure l’avoir vue.

    2. Je maintiens que ce n’est pas l’élève (l’apprenant comme vous dites) qui est au centre, mais les savoirs. 

    3. Le rapport c’est que l’autorité de l’enseignant repose d’abord sur ses connaissances (et sur la capacité de les transmettre) et pas seulement sur sa personne.

    4. Le lien entre l’enfant « cœur de cible » du système éducatif et la stratégie de la société de consommation dans laquelle l’enfant est aussi un « coeur de cible », ainsi qu’un prescripteur, c’est qu’il y a une contradiction entre les deux (que Meirieu a d’ailleurs récemment reconnue). Une contradiction entre la finalité de l’Ecole (éduquer, instruire) et celle de la société de consommation (distraire, inciter à acheter, favoriser la passivité). 

    Il y a deux possibilités : l’Ecole va dans le sens de la société de consommation et transforme le travail en jeu, ou bien elle ne fait plus travailler (allègement des programmes, suppression des notes, abaissement du niveau des examens, suppression des redoublements) ou bien elle va à contre-courant.

    Je ne sais pas si vous avez enseigné comme moi dans un collège Lambda (en ZEP par exemple), mais si on choiisit la deuxième option, on risque d’y laisser sa santé et de se faire très mal voir. 

    Ce que je reproche à Meirieu et à ses semblables, c’est ce que mon grand-père gazé à Verdun reprochait aux généraux qui envoyaient les poilus au casse-pipe. 

    Je répète que je ne suis ni un pédagogue, ni un spécialiste de la pédagogie. 



  • Robin Guilloux Robin Guilloux 18 février 19:19

    « On ne peut ignorer non plus la dimension dogmatique et quasiment catéchétique, voire terroriste, qu’a eue cette pensée dans la formation des enseignants au sein des IUFM. »


    Quelqu’un (je ne retrouve pas le message) me reproche d’avoir accordé l’auxiliaire avoir au féminin (« eue ») et je l’ai même remercié de m’avoir signalé la faute, tant il était persuadé et persuasif. Mais je pense qu’il se trompe. Il faut accorder avec le COD « dimension » qui est placé avant le verbe. smiley


  • Robin Guilloux Robin Guilloux 18 février 19:07

    @pipiou

    Je ne suis pas un spécialiste de la pédagogie. 
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès