• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lephénix

lephénix

Passeur de "savoirs" (incertains, forcément incertains...) dans "la presse & l'édition", expert en rien, consultant du rien qui fait tourner le monde et du temps qui se repose entre les lignes...

Tableau de bord

  • Premier article le 07/10/2013
  • Modérateur depuis le 22/08/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 110 599 2421
1 mois 3 18 148
5 jours 1 11 93
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 59 55 4
1 mois 8 8 0
5 jours 4 4 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • lephénix lephénix 2 juin 20:52

    @ Sparker

    effectivement, l’actuelle « culture sociétale » laisse augurer davantage de « passagers clandestins » pour le RU que de bâtisseurs d’utopies concrètes et relève davantage de la parasitologie que de la bienveillance mise en actes... aussi arrivera-t-elle à consumation pour que les cendres de ce non-avenir fertilisent enfin un vrai devenir commun...



  • lephénix lephénix 2 juin 14:04

    @Loatse
     c’est bien de cela qu’il s’agit et qui suppose l’affranchissement du consumérisme comme du productivisme, de la marchandisation comme de l’utilitarisme et de la logique spéculative, ce que Montaigne résumait ainsi : « jouir loyalement de son être »... depuis le châtelain de bordeaux, la population mondiale a augmenté, ce qui demande une conscience humaine désentravée des faux problèmes et faux semblants et un sens des responsabilités véritables et une nouvelle manière de penser la « réalité » sous le signe du « commun »...



  • lephénix lephénix 2 juin 13:59

    @Ecométa
    On ne peut que souscrire à votre réflexion bien mûrie mais la question est celle de la « représentation »... quels « représentants » d’un « peuple » introuvable vont mettre en oeuvre votre vision élaborée ? un RU ainsi conçu permettrait une fiscalité véritablement « progressive » et la création d’activités choisies librement plutôt que d’emplois subis (il n’est pas question d’encourager un parasitisme qui s’exerce déjà...)et peut-être faudrait-il régler la question de la « création monétaire » par la désargence (cf l’article précédent) qui rendrait à tous l’accès à l’essentiel....tant que subsiste la dogmatique du profit et l’obligation d’en réaliser, tant que subsiste ce mode de création monétaire permettant tous les accaparements et toutes les spéculations les plus nuisibles, l’imagination ne pourra faire tourner le four et le moulin...et pourtant, « nul ne devrait exclu de la société et ne pas disposer des moyens nécessaires pour vivre »...



  • lephénix lephénix 2 juin 11:58

    @Eric F
    selon les derniers chiffres disponibles, l’actuel système de « protection sociale » coûte 700 milliards sans couvrir tous les exclus, avec le non recours aux droits pour certains et les trappes à pauvreté ou décincitation pour les autres... un revenu universel simplifierait le maquis des aides conditionnelles pour un coût moindre (450 milliards pour un revenu au dessus du seuil de pauvreté), le financement se fait aussi par les économies réalisées... le terme « universel » signifie qu’il devrait être instauré partout, ce qui tarirait à la source les « raisons de fuir » pour des « paradis fiscaux »’ moins intéressants et les « appels d’air » vers là où l’herbe est la plus tendre et plus verte que nature...



  • lephénix lephénix 2 juin 11:45

    @ Claudec

    effectivement, la « justice » est une machine techno-administrative qui de surcroît se « dématérialise » c’est-à-dire se technicise encore davantage bien avant d’être une vertu universellement partagée... les bons arbitrages supposent des rapports de force équilibrés et non asymétriques... je vais lire votre blog..

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès