• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Philippe VERGNES

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 27/04/2012
  • Modérateur depuis le 17/12/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 54 2144 5320
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 183 175 8
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • Philippe VERGNES 18 avril 2018 09:44

    @ Ludongbin,


    Elle est bien bonne celle-là, je la garde ! smiley

    (Bon... le problème, c’est que j’y mets aussi la tête... car sans ça, je vois pas comment on pourrait faire pour dénouer les sacs de nœuds de cette problématique. Finalement, si ce n’est l’activité pratiqué, je n’ai guère changé, mais en y mettant les pieds aussi, j’ai moins mal à la tête... parce qu’à force, bonjour les cicatrices. LOL !) smiley


  • Philippe VERGNES 17 avril 2018 11:10

    @ Self con troll,


    Sur HB, CP et NS, c’est bien CP qui tirait les ficelles, mais NS était déjà en coulisse à apprendre de son « mentor ».

    Dans la citation de Nobert Martin, ce n’est pas le mot « Loi » qui me pose le plus problème, car effectivement et d’une certaine façon toute Loi découle d’un certain type de « structure » de société, la nôtre étant judéo-chrétienne et les idées, largement remises en cause aujourd’hui, qu’elle a véhiculées durant des siècles imprègnent à leur insu une très grande majorité d’individus.
    La phrase importante à retenir à mes yeux est ce qu’écrit N. Martin : « Ici, nous appellerons ’jeu’ ce qui nous fait quitter le royaume de la Loi [...] pour entrer dans la république de la Règle. »

    Je ne vois pas du tout d’après ce court extrait, quelle différence, si ce n’est purement de forme, peut bien faire N. Martin entre la « Loi » et la « Règle » ? D’autant que ce que j’en comprends d’après cette citation, c’est qu’il pense pouvoir croire que l’on ne contourne/transgresse pas les Règles, mais simplement les Lois. D’où mon exemple avec la règle d’or de ce forum. Cela m’apparaît comme une solution « magique » et totalement illusoire au problème de la transgression des Lois ou des Règles qui, quoi qu’il en dise, reste inchangé. Cela me rappelle une citation de Jean Jaurès que j’ai introduite dans mon dernier article (sur mon blog) ; « Quand les hommes ne peuvent plus changer les choses, ils changent les mots », car il n’y aura strictement aucune différence de fond entre une république de la Loi et une république de la Règle du point de vue de la transgression. Il n’y aura qu’une différence de forme. Or, comme je vous l’ai déjà dit et répété, privilégier la forme sur le fond, le paraître plutôt que l’être, est une composante intrinsèque de toute imposture. Et c’est bien ce qui caractérise actuellement notre société.

    Bref, sa « solution » me semble bien dérisoire eu égard au problème auquel nous sommes actuellement confronté.




  • Philippe VERGNES 14 avril 2018 14:08

    @ Self con troll,


    « ... je mettais la tête... »

    Rhooo... voilà ce que c’est que de penser à mille choses à la fois. smiley


  • Philippe VERGNES 14 avril 2018 14:03

    @ Ludongbin,


    Belle trouvaille concernant l’étymologie du mot « cornélien ». Je m’en souviendrais. On voit bien que vous connaissez ce genre de situation qu’à mon sens certaines personnalités ne peuvent pas connaître ne s’embarrassant pas tant de scrupules. Mais bon... au final, il y aura bien décision. J’ai déjà procédé par élimination pour finalement ne retenir que deux choix possibles, donc... choix il y aura bien au bout du compte.

    Mais si au bout du compte je ne supprime pas mon compte, c’est que j’aurais choisi la seconde voie. smiley


  • Philippe VERGNES 14 avril 2018 13:54

    @Self con troll,


    (Problème réglé. Merci tout de même à la modération !)

    Haaa… souvenir, souvenir !

    Sadourny, Galthier…les columérins. J’adorais les joueurs. J’ai joué quelques matchs de sélection universitaire avec Galthier durant ma courte période toulousaine. Pas sûr qu’il me reconnaisse aujourd’hui même si nous avions un bon « feeling » 8-9. J’aurais pu être columérins, j’y ai de la famille. J’ai choisi Blagnac où jouait un certain Christophe Deylaud avant qu’il ne connaisse la carrière qu’il a eue au Stade Toulousain. Il m’avait surnommé « le petit Mazet » (« petit » non pas par la taille, mais parce que plus jeune), joueur emblématique du ST de cette période et dans un style très particulier. Vous comprendrez surement si vous avez des souvenirs de cette période. C’était mon profil, comme on dit dans le jargon : « je m’étais la tête là où personne n’osait mettre les pieds ». À l’époque, ce profil de joueur/gratteur n’était pas valorisé comme aujourd’hui. Dans le rugby moderne, avec mes stats de plaquages par match, j’aurais probablement eu une tout autre carrière comme tous les ex-judokas reconvertis au rugby (Serge Betsen, Thierry Dusautoir, etc., mais je suis un peu plus âgé qu’eux).

    Vous m’avez presque bien situé. On dira à 3 ou 4 km près. J’ai effectivement un homonyme à la chambre d’agriculture de l’Aude. Mais pas que, j’ai aussi un homonyme dans mon village qui a lui aussi connu une période toulousaine à la période où j’y étais, mais que je n’ai jamais rencontré. Comme quoi parfois...

    « Je ne réussirai pas à vous faire percevoir le lien entre votre travail et traitement concret des données. »

    Ben… j’ai bien saisi que vous faisiez un tel lien, de même que j’ai bien saisi ce qu’il me fallait acquérir comme connaissance pour établir un tel lien d’après les infos que vous m’avez communiquées, mais pour l’heure, ignorant tout du monde informatique, cela reste très flou pour moi. Qu’appelez-vous « traitement concret des données » ? Vous parlez des évaluations qui ont gagné le monde du travail et qui sont pratiquées sur la base de toutes sortes de données ?

    Sur le fait que je puisse me tromper, ben… lorsque quelqu’un sait argumenter en me montrant mon erreur, je n’ai absolument aucune peine à le reconnaître. Cela m’est arrivé exactement quatre fois sur ce site en 6 ans et je peux même vous citer le nom des trois précédentes personnes qui m’ont montré mes erreurs sans que cela ne génère de quelconques conflits. Tout au contraire, j’ai toujours eu des échanges très intéressants avec ces intervenants (qui malheureusement n’interviennent plus trop ou ont quitté ce site).

    H.B. non… curieuse affaire effectivement, mais à ce moment-là je commençais à avoir le nez dans le guidon avec « mon » équivalent local de NS. Pas d’info, mais c’est effectivement curieux. D’un point de vue psychotrauma, ça ressemble fort à un « meurtre d’arme », mais qui à pu initier ce meurtre d’âme ? Mystère... affaire impossible à « juger » en l’état.

    « Quand le complotisme devient une condition de survie mentale. »

    Oui… c’est une conséquence des systèmes paranoïaques. Incidemment, un paranoïaque rend schizophrène (plus exactement paranoïde = schizophrénie paranoïde). C’est totalement lié, ça répond à « l’effort pour rendre l’autre fou » mis en place au niveau individuel, groupal ou sociétal.

    Ps :
    Joli citation, mais elle fait appel à de nombreux concepts polysémiques (et « multiordinaux » en langage krozybskien). En effet, quelle différence fait l’auteur entre la loi et la règle, car il est un fait évident : l’opposition qu’il « stigmatise » entre Loi/transgression est tout aussi valable en ce qui concerne le problème de la règle et de sa transgression, car les règles, tout comme les lois, peuvent être contournées. Il n’y a qu’à prendre pour exemple la règle d’or de ce forum qui est sans cesse mise à mal par de nombreux intervenants. Ce n’est pourtant pas une « loi ». Cela rend le raisonnement de votre citation caduc.

    En outre, actuellement, les règles du jeu social, si je puis dire, sont en train de changer puisque sous l’influence et la pression des multinationales, nous sommes en train de passer d’une démocratie régie par des lois à un ersatz de « démocratie » régie par des normes imposées par organismes supra étatique non élu. Ce qui est l’un des moteurs de l’imposture actuelle...

    Voyez que les choses ne sont pas aussi simple lorsque l’on prend le temps de tout analyser.
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité