• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ibraluz

Ibra pour Ibrahim, fondement du monothéisme occidental : au moins trois générations de paix en Palestine, sans rois, ni Etat, une utopie biblique, probablement... Mais l’idée est forte et convie les bonnes volontés à fouiller, chacune, ses propres racines, jusqu’à celles de l’Autre... ou comment fidélité accrue envers soi-même ouvre au dialogue... Il ne s’agit donc pas de concession, mais de clarté : luz, en conséquence, et les juifs instruits en leur religion goûteront, ici, le souterrain de la démarche... Il eût été formidablement vain d’y revendiquer un ego INSEE. Un peu de culture, beaucoup de sable, de vent et d’espace, juste assez de temps pour un suivi, hebdomadaire ; malheureusement : pas plus ; des débats. Et Dieu, certes, connaît les limites et l’intention !
Cette dernière allusion exige cependant, pour la clarté des débats, plus de précisions sur mon point de vue. De racines franco-bretonnes, pluriséculaires ; monothéiste, formé au catholicisme, épuré au taoïsme laïcisant, voire anarcho-libertaire, réalisé, enfin, en islam et vécu, le plus souvent maintenant, en Mauritanie ; celui-là est peut-être suffisamment surprenant pour susciter quelque différence de potentiel entre les bornes de notre agora. Sachons tous en profiter pour y affiner les nuances de nos jugements respectifs, c’est à dire : gagner en humanité, tous ensemble, dans notre diversité plurielle...

Tableau de bord

  • Premier article le 11/09/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 50 227
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites






Derniers commentaires



  • ibraluz 9 octobre 2006 20:57

    à Patrick

    Bonjour. Essayons, Patrick, de fonctionner sur des bases correctes. Le waqf est une très vieille institution, certainement antéislamique, mais surtout développée dans l’espace musulman, longtemps à l’usage du moindre citoyen, musulman ou non ; souvent, cependant, utilisée à des fins très éloignées de sa nature humanitaire, les hommes sont ce qu’ils sont, partout, sous toutes les latitudes, toutes les religions et les non-religions...

    Ce n’est véritablement qu’au cours du siècle dernier que la plupart des Etats dits musulmans ont entrepris une vaste opération de contrôle de cet outil sensible, en ce qu’il touche le concept même de propriété. Le Maroc est un exemple assez significatif de cette tendance, avec le développement colossal d’un super ministère des habous, qui entend chapeauter l’ensemble des activités relatives au waqf...

    Mais le point de vue que je développe ne s’inscrit absolument dans cette perspective. Il pose tout d’abord une réalité politique française contemporaine qui doit assumer différents paramètres, tout à fait originaux dans leur agencement. Il étudie ensuite les possibilités d’un système d’une très grande souplesse, utilisable du plus local au plus global, et c’est cette plasticité qui m’intéresse et qui devrait, normalement, vous intéresser, si j’en juge les quelques indications glanées au cours de vos articles...

    Nous pouvons fort bien en discuter en termes dynamiques, tournés vers le présent et l’avenir, loin de stériles querelles idéologiques. Reposez-vous, avec Marsu et consorts, la question de ma présence sur Agoravox : il s’agit peut-être de mettre en évidence, au delà des apparences trompeuses, une pensée commune, ou deux, susceptible d’ouvrir des pistes radicalement nouvelles dans une situation apparemment bouchée. C’est tout le bien que je nous souhaite, en toute fraternité française...



  • ibraluz 9 octobre 2006 19:28

    à Wrysia J’ai réagis plus haut à votre intervention. Pour couper court à toutes les manipulations historiques, qui tentent, d’emblée, de court-circuiter le débat, voici la liste de quelques ouvrages qui font autorité, en France, sur la question. Ai plisir de vous lire,

    Beaugé G. Les capitaux de l’islam CNRS Paris 1990

    Bilici F. Le waqf dans le monde musulman contemporain IFEA Istanbul 1994

    Deguilhem R. Le waqf dans l’espace islamique, outil de pouvoir socio-politique IFD Damas 1995

    Deguilhem R., Hénia A. Les fondations pieuses en Méditerranée, enjeux de société [...] Awqafs Koweït 2004

    Raymond A. Grandes villes arabes à l’époque ottomane Sindbad Paris 1985

    NOTE : IFEA : institut français d’études anatoliennes IFD : institut français de damas



  • ibraluz 9 octobre 2006 19:14

    Bonjour, Wrisya, En aucun cas, le waqf ne peut être obligatoire. Il procède d’une décision personnelle librement consentie. Il faudra, très certainement, que j’explique plus en détail cette institution. Disons pour l’instant ceci :

    Le propriétaire d’un bien waqf (ou haboussé), s’il ne peut plus vendre, donner en héritage, etc., son bien, en demeure cependant le propriétaire, et, à ce titre, en organise les modalités de gestion, et d’attribution du fruit. C’est lui, en particulier, qui nomme le gestionnaire (en arabe : al nazirou), et les allocataires.

    Lorsque plusieurs propriétaires conjuguent leurs dotations pour former un waqf spécifique - et ce serait le cas, justement, pour les financements de lieux de culte - ils forment deux conseils d’administration. L’un gérant les entreprises pourvoyeuses en fonds, l’autre, le lieu de culte utilisant ces fonds.

    En chacun de ces conseils, les équilibres entre l’Etat, les institutions religieuses locales, nationales ou internationales, les capitaux privés, dépend de multiples facteurs variables, dont les nécessaires intégrité nationale et laïcité de l’Etat ne sont pas les moindres.

    J’ai utilisé, à dessein, le mot « religieux », signifiant par là que le concept est utilisable pour toutes les confessions. Dans un prochain article, j’envisagerai même le dépassement du terme « religieux » par celui de « solidarités », à mon sens, infiniment plus lisibles, d’un point de vue laïc, et susceptibles d’un traitement plus serein au sein de la sphère associative...

    Bien à vous, et bon courage en ce mois béni. Ici, cette année, c’est très chaud...



  • ibraluz 9 octobre 2006 18:36

    Et tu te plains, marsupial, de D.W. ? Tu évoques mon intérêt pour Guénon, c’est bien. Parle-nous maintenant de Guy Debord et des situationnistes, ça va devenir intéressant. Debout, père Grimoine, debout, père Grimoine, je te lis, ailleurs, moins bête que tu ne le prétends ici. Tu ne me convaincras donc pas de ton total aveuglement sur mon compte...



  • ibraluz 9 octobre 2006 18:07

    à Ka

    Salam et ramadan moubarrak. Je vous ai posté - il y a quelques jours - un message sur le fil des « moines contre mollahs ». L’avez-vous lu ? A bientôt, incha Allahou, et bonne continuation.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité