• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bertrand Loubard

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 08/10/2015
  • Modérateur depuis le 09/01/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 104 673 1019
1 mois 2 23 25
5 jours 0 8 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 36 36 0
1 mois 1 1 0
5 jours 1 1 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • Bertrand Loubard 8 novembre 2021 20:10

    @Réflexions du Miroir
    Merci pour votre commentaire. Oui, c’est vrai. Mais c’est plutôt dans l’esprit du titre de mon billet (qui se voulait accrocheur). La manière dont est perçue la gestion de la crise actuelle est caractéristique de chaque pays, à son échelle. Mais vues, de plus haut, l’homogénéité (et/ou la cohérence) des diverses structures de communication (entre autre), est flagrante entre la France, la Belgique, les Pays-Bas, la Suisse e, sans doute, valable pour presque chaque pays de la Planète (la Pauvre !). En fait chaque pays a son « pot » !!!!
    Mais en aparté, puisque vous connaissez Bruxelles ... pouvez-vous me dire si c’est vrai qu’Eddy Merckx est Baron (la noblesse existe encore en Belgique !) ... mais, surtout, est-ce vrai qu’une station du métro bruxellois a été baptisée Eddy Merckx et que cette station se trouve entre les stations « Saint Guidon » et « La Roue » ????
    Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 8 novembre 2021 15:54

    @SilentArrow
    Merci pour votre réaction. Effectivement cette vidéo est intéressante, comme la plupart de celles que publie KAIROS. Merci de la « diffuser ». Mais il y a beaucoup d’autres médias libres dans beaucoup d’autres pays qui sont également très intéressants. Je pense au Pays-Bas dont mon correspondant parle la langue .... serait-il possible que KAIROS (Belgique) ou quelqu’un d’autre puisse « relayer » certaines des « émissions » de « Cafe Weltschmerz » (par exemple) avec des sous-titres en français (car la traduction simultanée est malheureusement trop approximative) ... Il semble que KAIROS dispose de la technique pour ce faire. Mon souhait sera-t-il « entendu » ?
    Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 7 novembre 2021 11:18

    Pour aller dans un autre sens que mon billet... et pour ceux que cela intéresse je trouve assez flippante cette vidéo d’une chaine privée belge KAIROS :

    https://www.youtube.com/watch?v=uH3tQCq2yZM

    Je me demande si j’aurai des commentaires ... ce que j’aimerais ...malgré tout.

    Bien à moi.



  • Bertrand Loubard 6 novembre 2021 14:44

    Merci pour votre réaction. Il me semble que le cas du tabac et du tabagisme pourrait être symboliquement observé et faire « référence » pour beaucoup d’autres questions socio-culturelles. Psychologiquement aussi pour tout ce que sont nos attitudes envers notre moi secret, intime, profond, inné en connexion et appréhension avec « notre contexte » qu’est la partie de l’environnement que nous nous « approprions » ... Bien à vous



  • Bertrand Loubard 6 novembre 2021 12:31

    Merci pour cet article. Ayant été, moi-même, accro pendant environ 30 ans, j’ai pu m’arrêter grâce, en partie, à l’utilisation d’un substitut à la nicotine (dont je ne souviens plus du nom), mais pas seulement ... D’abord, j’avais vraiment envie de m’arrêter car cela devenait un véritable esclavage .... Ensuite, j’ai eu la chance d’avoir à ce moment-là comme supérieure hiérarchique une personne dont je ne pouvais pas supporter les comportements (professionnels et autres, en fait : « petite corruption quotidienne, banale, entre amis » à tous les étages). Cette personne était autant accro que moi et ne « pouvait » pas, non plus, s’arrêter. J’ai observé ses « postures » sociales et ses habitudes de communication. Je les ai comparés à mes propres attitudes et habitudes .... Cela a provoqué en moi un choc ..... Car j’étais critique vis-à-vis de cette personne, à bon escient vu les « artifices » qu’il adoptait de fait, pour selon moi, être « plus existant » relativement aux autres « moins existants ». Je ne pouvais donc que me sentir « grandi » en m’écartant et me différenciant de ce « système social et sa structure intime » dont mon supérieur était un « acteur influant ». Une des facettes de mon « opposition » à cette personne méprisable (à son échelle) a été « ma prise de conscience » qu’en fumant j’agissais contre mes convictions. J’ai eu le « but conscient » d’atteindre ce que mon « ennemi » ne pouvait atteindre et cela librement sans compétition ou victoire sur autrui, mais avec une intense satisfaction intime. Je pense que nous pouvons, pour la plupart, arriver par la force de notre conscience aux buts supérieurs auxquels nos existences nous confrontent, dans la nature.
    Bien à vous.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Rwanda

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité