• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Julien Coblence

Julien Coblence

Esprit libre et passionné par la science, tout particulièrement lorsqu'elle s'égare ou qu'elle malmène ses plus grands génies. Spécialisé dans la nutrition, le sport et les arts énergétiques, je souhaite partager ces passions car ce sont des disciplines qui devraient être enseignées à l'école. Informations sacrées, ouverture de chakras garantie... :-)

Tableau de bord

  • Premier article le 05/09/2012
  • Modérateur depuis le 20/09/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 11 24 334
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 53 27 26
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • Julien Coblence Julien Coblence 5 octobre 2012 16:59

    Je suis tout à fait d’accord sur le fait que le lien de corrélation ne vaut pas causalité et que le diabète de type 2 a probablement de nombreuses causes. Bien entendu, éviter le sucre, le blé et de manière générale la plupart des céréales, l’alcool, le tabac, les acides gras trans, les céréales extrudées, MSG, BPA....etc. Mais certaines personnes ne sont pas forcément au courant du fait que les bactéries peuvent être bénéfiques et qu’il faut en consommer suffisamment.

    Maintenant, j’espère juste que les quelques conseils aient pu éclairer certaines personnes qui souffrent de cette affection.
    Par ailleurs, j’ai oublié de le mentionner dans l’article mais l’étape suivante de cette équipe de chercheurs est de prélever la flore intestinale de patients diabétiques et de l’introduire dans les intestins de rats de laboratoire pour voir s’ils développent un syndrome métabolique...à suivre.

    J’aime beaucoup la comparaison entre fraise bio et chimique... smiley

    Merci pour vos commentaires. Bien à tous.



  • Julien Coblence Julien Coblence 27 septembre 2012 12:11

    @ louviellas

    Nous sommes tous des chimistes à notre insu ! Notre corps est une véritable centrale de chimie nucléaire organique (qui utilise probablement les principes de la fusion froide pour transmuter certains éléments...mais je m’égare). De nos jours, nous sommes obligés de nous intéresser de près à la chimie et de connaître des noms aussi barbare que 2-(4-(beta-D-Glucopyranosyloxy)phenyl)-5-hydroxy-6,7-dimethoxy-4H-1-benzopyran-4-one

    Je suis d’accord avec vous et j’ajouterais juste que cela montre à quel point les hommes politiques ne sont pas des « sages ». Comme le mentionnait un autre auteur d’Agoravox, il faut remettre la science au coeur de la formation politique. Si les politiciens n’ont pas l’esprit scientifique, ils ne peuvent pas juger d’affaires qui ont pourtant un impact si important.

    @ sirocco

    Les enjeux autour de ce produit ? Tous les produits importés de pays ne l’ayant pas interdit. Cela ferait un certain tollé diplomatique, il me semble.

    Mais je suis d’accord avec vous, bien entendu.

    Merci pour vos discussions sur le sujet smiley



  • Julien Coblence Julien Coblence 21 septembre 2012 15:16

    Exact, les adeptes de la pensée unique doivent se dire qu’il serait peut-être en train d’essayer de les empoisonner avec sa thérapie par l’eau... smiley

    Merci pour votre réaction ! C’est l’humour qui fera triompher la vérité... smiley



  • Julien Coblence Julien Coblence 17 septembre 2012 12:17

    Merci pour toutes vos contributions qui alimentent le débat.

    Vous pensez réellement qu’il y aurait beaucoup plus de morts sans les vaccins ? Sur quels études vous basez-vous ? Sur quelle réalité, d’ailleurs ? On parle des temps où des épidémies faisaient rage et on a l’impression que la peste noire reviendrait s’abattre sur nous si ce n’était pour les vaccins. Je dis qu’il n’en est rien et qu’on pourrait probablement se passer totalement des vaccins si nous ré-apprenions à stimuler nos défenses immunitaires et à renforcer nos esprits (car cela va ensemble.. smiley

    Morpheus, je suis tout à fait d’accord. Cela en dit long sur le sentiment qui anime l’institution médicale, déshumanisée face à ses hordes grandissantes de malades. C’est en réalité plus une maladie de confiance qu’autre chose. Il faudrait que les gens ouvrent un peu les yeux pour se rendre compte de la quantité de produits toxiques qu’ils incluent dans les vaccins.

    Pour la petite histoire, j’ai récemment été faire un test MST et on m’indique aux résultats que je devrais refaire le vaccin Hepatite B car mes anticorps sont à un niveau bas. Seul hic, je n’ai jamais reçu ce vaccin. C’est donc que j’ai développé les anticorps naturellement...la laborantine refuse...ce n’est pas possible...je souris intérieurement en me disant que j’ai vraiment de la chance d’avoir découvert l’huile de coco...

    Il est temps de remettre dans les esprits le fait que la maladie n’est pas un état normal pour l’être humain. A pensées positives, corps sain... smiley
    Bon courage à tous et toutes



  • Julien Coblence Warrior of light 14 septembre 2012 12:22

    Suggestion : obliger les fabricants d’engrais et pesticides chimique à payer pour les certifications bio (vu que le problème vient de leurs produits). Ainsi, les coûts des aliments bio et chimiques se rapprochent et les consommateurs peuvent enfin choisir en écartant la question du prix...

    Mais je suis aussi d’accord avec vous. Il faut changer d’alimentation (moins de viande, moins de sucres raffinés) et surtout, changer de valeurs. Je m’explique. Je fais souvent goûter des prix bio ou fermiers (au lait cru) à des amis. Ils dégustent et trouvent ces produits délicieux. Le problème, disent-ils, c’est le prix. En effet, pour le même prix, au lieu d’un litre de lait, ils en ont 6 litres. Par contre, à côté de cela, il leur faut leur écran plat, leur voiture, leur moto (avec les assurances), leurs bonbons, leurs kinder bueno, leurs sorties hebdomadaires et leurs vacances farniente...enfin, pas besoin de vous convaincre, l’insatisfaction règne...peut-être découvrera-t-on que les pesticides ont un rôle à jouer sur cet état d’esprit...peut-être pas mais la publicité induit ce sentiment, c’est certain...ou bien c’est une insuffisance en micro-nutriments qui se traduit par un désir d’acquisitions matérielles.

    Toujours est-il que lorsque j’entends parler la majorité, j’ai du mal à croire à une prise de conscience prochaine.
    Bien à tous, naturellement...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité