• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

prolog

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 27/02/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 242 49
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites





Derniers commentaires



  • prolog 28 novembre 2014 08:32

    Re bonjour,

    D’accord avec vous, Ulysse voulait voler les Troyens, les US veulent voler les Français. Au mieux c’est voler.

    Mais on s’est pas compris. Pour moi, les Troyens ont été victime de leur orgueil en acceptant un joli objet qu’ils pensaient mériter.

    Nous on pense qu’on mérite un chef qui s’occupe de nous. On croit qu’on mérite la présence de quelqu’un pour nous amener la paix, alors qu’on n’a aucune idée de comment la faire. On est victime de notre orgueil, notre cupidité et notre paresse.

    En gros, méchant Ulysse pour sa ruse mais gros abrutis de Troyens aussi :).

    Bonne journée



  • prolog 27 novembre 2014 09:14

    C’est quoi le Système ?
    surtout si c’est un nom propre, je connais vraiment pas.



  • prolog 27 novembre 2014 09:11

    Bonjour,

    Le parallèle est très bon mais il me semble qu’il manque un bout à l’histoire. Les Troyens ont laissé entrer le cheval parce qu’ils voulaient un joli objet.

    Nous, on est tous d’accord (ou presque) pour dire qu’un chef est utile voire indispensable. C’est là qu’on laisse rentrer le cheval.

    A partir de là, faut être logique. S’il faut qu’il y ait un chef, autant qu’il n’y en ait qu’un sinon la baston est très visible. Le nouvel ordre mondial, c’est rien d’autre que la conséquence de notre envie de chef.

    Les détails de la lutte entre des gens pour devenir cet unique chef ont assez peu d’importance, bien qu’ils soient sordides et dégueulasses.

    En tant que Troyens, on devrait peut être se demander si on a vraiment besoin de ce foutu cheval non ?

    amicalement



  • prolog 26 novembre 2014 09:11

    Salut Hotah,

    toujours pareil, je mets mon grain de sel dans ce que tu racontes.
    Ok sur toute cette histoire de compétition. Par contre, toujours pas d’accord avec le fait qu’on a besoin d’une vision pour s’en rendre compte.

    C’est simple qu’on nous apprend à défendre notre bout de gras en y mettant une définition qui rentrera en conflit avec le bout de gras des autres, non ?

    Pas besoin d’une vision pour comprendre que si on veut tous être le meilleur, peu de chance qu’on arrive à instaurer des conventions de Genève et qu’on puisse contraindre le perdant à les accepter de bon coeur. Du coup, tous les coups sont permis, quoiqu’on en dise, quoiqu’on écrive là dessus.

    De même ca me semble vraiment à notre portée intellectuelle qu’on a une idée très bizarre de la sécurité. Notre recherche de sécurité individuelle se faisant au détriment des autres, on se retrouve dans une position où les autres sont tous des ennemis potentiels. Où est la sécurité qund on fait en sorte d’avoir peur de tout le monde ? Raisonnement par l’absurde de base. Où est l’erreur du coup ? Sans doute dans la définition de sécurité je pense. En tous cas, rien de mystique là dedans et ca semble accessible à un cerveau atrophié ;).

    Yo



  • prolog 25 novembre 2014 08:44

    Bonjour,
    c’est vrai que cet histoire de réchauffement a été reprise pour le business, bien comme il faut.
    Mais comment ca marche le GIEC alors ? Seuls des scientifiques nuls en maths auraient été choisis ? Ils peuvent pas être tous corrompus quand même, si ?

    Y a de bonnes chances qu’on n’en sache rien du tout en fait on dirait...

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Psychologie

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité